Comment devenir un instructeur certifié en thé japonais

4 Avr 2017 | Thés du Japon

La Nihoncha Instructor Association est une organisation à but non-lucratif qui vise à promouvoir la culture du thé japonais. Aujourd’hui devenue une référence en la matière, cette association délivre un certificat d’aptitude à l’enseignement du thé japonais… et ce « diplôme » est ouvert à tous, y compris aux non-résidents au Japon.

Ce certificat est devenu une référence au point que même les producteurs et les vendeurs de thé au japon passent l’examen qui n’a lieu qu’une fois par an et qui est tout sauf facile.  Il faut obtenir un score global minimum de 14 sur 20 avec interdiction d’être en dessous de 10 sur 20 pour chaque matière sous peine d’élimination directe. Taux de réussite : 30%.

La Nihoncha Instructor Association propose 3 niveaux de certification :
– Japanese Tea Advisor
– Japanese Tea Instructor
– Japanese Tea Master

Un maître (master) est un instructeur de longue date.
Un instructeur peut former d’autres élèves tandis qu’un « conseiller » (Advisor) détient des connaissances d’ordre général sur le thé japonais.

Pour devenir instructeur il faut étudier 5 livres, 2 DVD et être capable de reconnaitre de nombreux échantillons de thé japonais.

Au chapitre des connaissances à acquérir, vous trouverez :
L’histoire du thé japonais
Sa culture
Sa fabrication et sa préparation
La chimie du thé
Les rapports entre le thé et la santé
L’état de la production mondiale de thé
L’organisation de la filière théicole
etc…

Hélas, pour les non-japonais, la difficulté première est de maitriser la langue du pays du soleil levant puisque l’examen ne peut être passé qu’en Japonais à l’heure où j’écris ces lignes. Cela inclut l’expression écrite puisque l’examen requiert aussi la rédaction d’un rapport noté… et en japonais donc.

La certification coûte l’équivalent de 600 euros. Sur environ 3000 instructeurs actuellement, seuls 2 sont européens

Guide thé et bien-être

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Comment associer thé et sushis

Comment associer thé et sushis

Thé et sushis. Ces deux spécialités gastronomiques japonaises semblent faites pour se marier. Le cuisinier japonais Junpei Ono nous donne quelques conseils pour associer thé et sushis dans la vidéo ci-dessous. Les règles de bases pour associer thé et sushis De façon...

Quel thé vert japonais choisir ?

Quel thé vert japonais choisir ?

Le thé vert japonais  se décline en autant de variantes qu'il existe de méthodes de culture, de récolte et de manufacture. Découvrir l'univers enchanteur des thés verts du Japon peut donc être intimidant. Voilà pourquoi je publie ce petit tableau comparatif qui vous...

Histoire du thé au Japon

Histoire du thé au Japon

L’histoire du thé vert au Japon a une longue filiation avec l’histoire du thé en Chine. Au cours de la période Nara (710-794 ap. J-C) puis de Heian (794-1192 ap. J-C), les empereurs japonais envoient des émissaires diplomatiques en Chine, parfois accompagnés du clergé...

L’incroyable technique de roulage du thé vert au Japon

L’incroyable technique de roulage du thé vert au Japon

Au 18ème siècle, le thé vert japonais était roulé à la main par des experts. Même si de nos jours, ce travail est réalisé à 100% par des machines, il existe encore - comme souvent au Japon - une voie traditionnelle qui préserve ce savoir-faire. Et surprise, il existe...

Les différents types de thés verts japonais

Les différents types de thés verts japonais

Le Japon a développé un savoir-faire inégalé en matière de production de thés verts. L'archipel nippon propose une grande variété de thés verts. La grande différence entre chaque type de thé - au delà du type de cultivar utilisé -  réside dans la technique...