Sécheresse : le prix du Rooibos risque t’il de monter en flèche ?

par | 16 Jan 2016 | Rooibos

Rooibos rouge dans tasse bleue

L’Afrique du Sud connait en ce moment sa pire sécheresse depuis 20 ans. El Niño a encore frappé ! Et cette fois, il frappe sur mon rooibos chéri. La production de rooibos devrait sérieusement baisser cette année et son prix augmenter… de plus de 90% selon les experts.

Bien sûr, il s’agit du prix à la sortie de la plantation. De nombreux intermédiaires appliquent leur marge ce qui devrait limiter l’effet de la hausse pour le consommateur final mais hausse, il y aura certainement.

Pour faire face à cette sécheresse, les producteurs ont adapté leurs procédures. Ils laissent par exemple plus de débris de coupe sur le sol afin d’en préserver l’humidité au maximum. De l’irrigation au goutte à goutte a aussi été employée quand c’est possible.

Certains producteur vont même jusqu’à récolter du rooibos sauvage, plus résistant à la sécheresse. Certes le rooibos n’a pas besoin de beaucoup d’eau mais cette sobriété à des limites.

La récolte de rooibos de 2014 s’est élevée à 11.000 tonnes alors que la consommation mondiale est déjà largement au delà de cette limite (15.000 tonnes). Les stock sont déjà réduit au minimum.

Un facteur va toutefois soulager le portefeuille des acheteurs étrangers : le Rand – la monnaie d’Afrique du Sud – s’est énormément déprécié depuis un an. C’est simple, avec 1 dollar on obtient presque 1,6 fois plus de Rand qu’il y a 1 an.

Si c’est une bonne nouvelle pour les importateur de rooibos, c’est moins agréable pour les consommateurs locaux qui voient leur pouvoir d’achat se réduire de plus en plus et cette sécheresse ne va pas arranger les choses si effectivement le rooibos, la boisson nationale venait à doubler de prix.

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *