Thé indien : culture et mode de production dans un livre gratuit

par | 21 Mai 2014 | Fabrication du thé

Couverture du ivre sur le thé indienAvis aux amateurs, Claud Bald a publié, en 1908, la seconde édition d’un intéressant livre intitulé « Indian Tea : Its Culture and Manufacture », un ouvrage sur la culture et la production de thé en Inde. Le livre, plus tout jeune mais vraiment passionnant, est disponible gratuitement ici.

Les premiers chapitres présentent les détails sur la création des premières plantations théicoles en Inde et les origines des théiers indiens. Sont également cités dans le livre, les différentes étapes de culture et de production de thé, telles que la préparation et le traitement des terres avant la semence, les routes du thé en Inde, l’extension des plantations et la gestion des forêts face à ces extensions, l’importation des graines de thé, la cueillette et le tri des feuilles de thé, le processus de flétrissage, le roulage, la fermentation, et les différentes méthodes de séchage. Bref, c’est très complet 🙂

On y trouve aussi des explications dur les conditions définissant les qualités d’un thé, les problèmes rencontrés dans les processus de culture théicole, les fléaux subis par les théiers, le renouvellement des vieux théiers, les plantations et les types de thé plantés dans les régions d’Assam et de Darjeeling.

Les chapitres qui suivent traitent des différents types de thé cultivés en Inde, tels que le thé noir et le thé vert. Le livre raconte entre autres qu’au début, l’Inde produisait à la fois des thés verts et noirs, mais la production du thé vert a diminué au profit du thé noir,et c’est toujours le cas, même si des producteurs commencent à s’y intéresser à nouveau. L’Inde s’est également intéressée à la fabrication de thés en brique, produits populaires au Tibet à l’époque et aujourd’hui spécialité du Yunnan en Chine.

Les autres chapitres de l’ouvrage traitent la gestion d’immobiliers logistiques et des machines destinées à la production de thé, ainsi que l’utilisation du réseau ferroviaire pour le transport des produits théicoles. Certaines pages relatent la gestion des plantations théicoles du point de vue financier et politique, comme les problèmes de main-d’œuvre, l’implantation et l’influence de la Companie des Indes Orientales sur la production et le commerce du thé.

Claud Bald explique ainsi qu’au XIXème siècle, les Britanniques, via la Compagnie des Indes Orientales, ont transformé la région d’Assam en « grenier à thé ». En outre, le thé de Darjeeling est déjà depuis le XIXe siècle l’un des plus appréciés des thés noirs.

Une sélection de photos historiques illustre le livre, ainsi que des annonces concernant des machines de transformation de feuilles de thé.

Autant dire que l’ouvrage fait référence en matière de thé indien, c’est également une oeuvre historique d’une valeur inestimable.

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.