Le rooibos est aujourd’hui devenu un produit largement consommé et apprécié. Pourtant – bien qu’il soit consommé par les populations autochtones depuis longtemps –  son histoire commerciale est relativement récente. Elle commence au début du 20ème siècle.

Histoire du Rooibos

Les débuts d’une agriculture
Au début du 20ème siècle donc, un marchand d’origine russe, Benjamin Ginsberg, a l’intuition que le rooibos a du potentiel commercial. Il achète du rooibos aux descendants de familles khoekhoe et le revend en ville sous l’appellation « thé des montagnes ». Convaincu par ce marché naissant, il créé la première marque de rooibos dans les années 1940 : « 11 o’clock ». Aujourd’hui encore une des plus populaires en Afrique du Sud.

Soucieux de pérenniser et de développer son affaire, Benjamin Ginsberg sélectionne la variété « rockland » dans le but d’une culture intensive et domestiquée. Cette nouvelle culture, bien adaptée au climat, peu consommatrice d’eau et d’engrais et donc peu coûteuse pour les agriculteurs de cette région aride est une aubaine.

Une filière étatique
La pénurie de thé noir pendant la seconde guerre mondiale va provoquer un accroissement rapide de la production de rooibos comme thé de substitution. Les producteurs s’organisent et fondent la première coopérative de production, la Clanwilliam Tea Cooperative en 1948. Le Ministère de l’Agriculture créé le Rooibos Tea Control Board (RTCB) en 1954. La filière se structure mais seul le RTCB a le droit de commercialiser le rooibos.

La production reste faible. Les ventes en Afrique du Sud sont de 850 tonnes par an en 1950 et 14 tonnes à l’étranger en vers la fin des années 60. Mais la popularité en Afrique du Sud n’a de cesse de s’accroitre.

Le développement local et international
En 1968, c’est une mère de famille de Pretoria qui provoque le déclic. Elle popularise les vertus anti-allergéniques du rooibos en particulier pour les enfants. En 1971, elle fonde sa propre entreprise qui devient en quelques années un des leaders du marché des cosmétiques à base de rooibos avec des filiales dans une dizaine de pays, c’est cette entreprise qui dépose la marque « Rooibos » aux États-Unis, marque aujourd’hui revenue dans le giron de l’Afrique du Sud en sa qualité d’Indicateur Géographique. (Lire aussi : La marque « Rooibos » accordée exclusivement à l’Afrique du Sud )

Fin de l’apartheid, début d’une aventure mondiale
La fin de l’apartheid entraîne la fin des restrictions à l’export des les produits sud-africains. Le développement international et la libéralisation de la filière motivent l’arrivée de nouveaux acteurs privés permettant au marché du rooibos de se développer d’autant plus rapidement.

Le RTCB est privatisé en 1993. Les producteurs en deviennent actionnaires dans le cadre d’une société anonyme, Rooibos Ltd. Aujourd’hui encore, c’est l’acteur principal du secteur avec 70 % des parts de marché à l’export et 95 % du marché national.

À partir de 1996, plusieurs entreprises privées de production et de transformation du rooibos sont formées, avec une visée claire pour l’export en particulier l’Europe et les Etats-Unis. La réforme foncière, de l’African National Congress (ANC) en 1994, permet à de plus petits producteurs  d’acquérir des terres.

Deux coopératives de producteurs de « rooibos coloured » tirent leur épingle du jeu grâce à des stratégies de gammes tournées vers le commerce équitable et le rooibos Bio, d’une qualité supérieure.

Aujourd’hui, le rooibos est source fiable de revenu pour de nombreux agriculteurs en dépit des aléas climatiques (Lire aussi : Sécheresse : le prix du Rooibos risque t’il de monter en flèche ? ) qui peuvent peser sur la filière. La demande mondiale de Rooibos ne cesse d’augmenter ce qui attise une certaines tension sur les prix de ventes.

Fabrication et culture du rooibos

Le rooibos ne pousse que en Afrique du Sud. Des essais ont été réalisé sur des terroir similaire sans succès. Cette particularité représente une opportunité pour les  producteurs locaux qui y trouvent une source de revenus substantielle.

Après la récolte réalisée en général à la main, en été de Janvier à Mars, les tiges sont découpés sur des longueurs de 4 à 5 mm, puis passés dans des tambours qui vont malaxer le rooibos afin d’en accélérer l’oxydation. Il est ensuite étalé en tas de 20 cm à l’air libre, à une température pouvant atteindre plus de 45° C en plein soleil pendant environ 12 heures.

Une fois l’oxydation achevée, le rooibos est ramassé, puis répandu en très fines couches à même le sol, afin de l’assécher au maximum. Il est enfin stérilisé par un jet d’air à plus de 100°C, qui détruit tous les germes et stoppe le processus d’oxydation.

Le rooibos est naturellement résistant à la sécheresse. Toutefois, la raréfaction de cette ressource en Afrique du Sud a poussé les cultivateurs de rooibos à innover afin d’économiser cette précieuse ressource qu’est l’eau. Ils laissent désormais plus de débris de coupe sur le sol au pied des plans de rooibos afin d’en préserver l’humidité au maximum. L’irrigation au goutte à goutte a également été mise en place selon les zones de culture.

La récolte de rooibos de 2014 s’est élevée à 11.000 tonnes alors que la consommation mondiale est de 15.000 tonnes. Les stock sont donc mis sous tension ce qui a pour effet d’en augmenter le prix final. Le prix du rooibos ne devrait pas tarder à rejoindre celui du thé en raison de la forte demande mondiale. En 10 ans, les ventes à l’export ont été multipliées par 4.

Le terme “Rooibos” est désormais propriété exclusive des exploitants situés en Afrique du Sud. L’Union Européenne vient d’accorder au Rooibos le statut d’Indication Géographique.

Goût du rooibos

Le gouvernement sud africain a officiellement demandé à des experts de dresser un portrait sensoriel type du rooibos : saveurs, arômes, textures pour permettre aux professionnel du secteur de mieux valoriser leur produit sur des critères plus établis.

Les amateurs de bon rooibos devraient rechercher en priorité un goût de « miel », une saveur « boisée » et « épicée » et enfin du « caramel ». De façon général, le rooibos offre un goût de noisette légèrement acidulé.

Préparation du thé rouge

Le rooibos se prépare sous forme d’infusion à raison de 15 gramme par litre pour une durée de 10 minutes. L’eau chauffée à 100°C permet alors d’en exalter les senteurs et bienfaits sans aucun risque d’obtenir une boisson amère. Le rooibos est en effet très doux.

Autres usages du rooibos

Un producteur de vin situé en Afrique du Sud a mis au point un nouveau mode de conservation du vin. Plutôt que des sulfites, il a opté pour du bois de rooibos issu des plants natifs de la région. Un brevet a été déposé dans 83 pays.

Bienfaits du rooibos

Effet sur l’allergie

Le rooibos aide l’organisme à lutter contre les allergies en augmentant la production du cytochrome P450, une enzyme dont le rôle est de métaboliser les allergènes. Le rooibos contient également de nombreux antioxydants, dont deux bioflavonoïdes, le rutin et le quercetin, impliqués dans le soulagement des allergies les plus courantes.

Effets sur la digestion

Le rooibos est recommandé pour soulager les problèmes de digestion, notamment la diarrhée, grâce aux flavonoïdes qu’il contient et qui possèdent un effet calmant. Ces flavonoïdes ont aussi un effet antioxydant grâce à la présence d’aspalathine et de nothofagine. Un autre composants du rooibos, le chrysoeriol fait office de bronchodilatateur, ce qui a pour effet de réduire la tension artérielle.

Effet sur le cholestérol

Une étude scientifique a mesuré l’efficacité du rooibos à raison de six tasses par jour pendant six semaines chez des personnes présentant un risque de maladie cardiovasculaire. L’étude montre que les taux de polyphénols sanguins augmentent et s’accompagne d’une diminution des taux de LDL_cholestérol (le mauvais cholestérol) et une augmentation des taux de HLD-cholestérol (le bon cholestérol).

Effet antioxydant du rooibos

L’activité antioxydante du rooibos équivaut à la moitié de celle du thé. Des essais in vitro ont permis de vérifier que le rooibos non fermenté (vert) possède un potentiel antioxydant supérieur à celui du rooibos traditionnel fermenté (rouge)

Autres effets

Des essais in vitro et sur des animaux indiquent que les composants du rooibos peuvent prévenir les mutations de l’ADN ou les malformations cellulaires induites par des agents pathogènes, des produits chimiques ou par les rayons X.

Il est à noter que le rooibos ne contient pas de caféine. Il peut donc être bu toute la journée y compris le soir avant d’aller dormir. Sans caféine, très digeste, très riche en goût et ouvert à toutes les excentricités gustatives, le rooibos est une boisson idéale pour les plus jeunes.

Prix généralement constaté

A environ 5 euros pour 100 gr et à raison de 15 gr par litre, le litre de rooibos revient à moins de 0,75 centimes. C’est moins cher que la plupart des boissons et colas industriels et nettement plus sain.

 

Envie de belles promotions sur nos meilleurs thés ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos meilleures offres.

Vos données seront conservées 24 mois. Elles ne seront ni vendues, ni échangées. Vous recevrez un email promotionnel à raison de une fois par trimestre maximum.

the en promotion

Politique de confidentialité

Votre inscription a bien été enregistrée, merci ! Vous allez recevoir un email pour confirmation dans quelques secondes.

Pin It on Pinterest