Il faut peu de choses pour faire un bon thé : une eau de source, un thé de qualité, un minuteur et enfin un bon infuseur. Ce serait une erreur que de croire que l’infuseur – et la technique d’infusion – n’ont pas d’impact sur la qualité de votre infusion, bien au contraire. Un infuseur à thé inadapté peut ruiner votre boisson et même votre santé. Bigre ! Nous vous expliquons tout cela ci-dessous.

Un premier principe essentiel souvent oublié pour bien choisir son infuseur à thé

Une feuille de thé est presque entièrement desséchée. Une fois plongée dans l’eau, ses fibres vont se gorger d’eau et la feuille va augmenter de volume, jusqu’à 20 fois !

Si votre infuseur à thé est trop petit, les feuilles ne pourront pas se déployer entièrement, l’eau ne circulera pas et ne captera pas les nutriments du thé. Il ne vous offrira pas son plein potentiel.

Vous devez donc de préférence opter pour un infuseur de grande taille avec un volume suffisant pour permettre aux feuilles de s’épanouir.

Boule à thé avec chaîne

Comment bien choisir son infuseur à thé ?

Un infuseur à thé est un ustensile qui vous permet de tremper vos feuilles dans l’eau chaude puis de les en extraire. Cela parait un peu simple mais il existe en réalité des dizaines de façons différentes de faire infuser son thé.

Un bon infuseur à thé doit être :

  • amovible pour pouvoir être plongé dans l’eau au bon moment
  • assez profond pour vos récipients de prédilection (tasse, mug, théière…)
  • ne doit pas modifier le goût de l’eau
  • assez grand pour contenir la bonne quantité de thé et lui permettre de s’ouvrir au maximum
  • son tamis doit être assez étroit pour empêcher les fragment de feuille de se répandre dans l’eau

Pourquoi ces 5 critères sont-ils très importants

L’art du thé réside dans la rencontre de cinq paramètres :

  • le ph de l’eau
  • sa température
  • la quantité d’eau
  • la durée d’infusion
  • la quantité de thé

L’infuseur à thé agit sur 4 de ces paramètres : la quantité de thé, la durée d’infusion, la température de l’eau et la quantité d’eau. Voilà qui permet de définir quelques critères de base pour choisir un infuseur de qualité.

En effet, un bon infuseur doit vous permettre :

  • de choisir la quantité de thé dans les bonnes proportions : trop petit vous serez restreint
  • de décider de la température de l’eau : vous devez pouvoir plonger l’infuseur dans l’eau au moment où elle est à bonne température : exit donc les passoires ou les filtres inamovibles
  • de moduler le durée de l’infusion : il doit être facile d’ôter l’infuseur au bon moment

Points de vigilance pour choisir le bon modèle d’infuseur à thé

Nous attirons votre attention sur quelques points très important pour bien faire votre choix.

✔︎ Facilité de nettoyage : votre infuseur doit être facile à nettoyer, avec simplement un rapide jet d’eau ou une friction vigoureuse dans une bassine. Evitez les modèles avec des fioritures qui seront un enfer à nettoyer. Pour nettoyer votre infuseur en règle générale : le tremper dans du bicarbonate de soude pour un modèle en bois et pour les métalliques, le lave-vaisselle une fois par mois.

✔︎ Attention au plastique : veillez à ce que votre infuseur soit sans BPA (Bisphénol-A), surtout pour les modèles en silicone alimentaire. Nous y revenons plus bas.

Les différents modèles d’infuseurs

Quand il s’agit d’infuser son thé, il y a du choix. Voilà la liste de toutes les solutions qui s’offrent à vous, avec nos préférences.

La boule à thé

boule à thé à pince

Le grand classique de l’infusion pour commencer. Il en existe deux variantes : la boule à thé en inox, pleine et ornée de petits trous et la boule à thé tamis équipée d’une grille en forme de globe. Elles sont munies d’une petite chaîne en inox et d’un crochet pour la fixer au bord de la tasse ou de la théière.

Notre avis : pratique et peu onéreuse, la boule à thé est facile à nettoyer et à transporter en voyage. Son inconvénient majeur réside dans son système de fermeture qui a souvent tendance à s’ouvrir dans l’eau. Autre inconvénient : elle est souvent trop petite et empêche le thé de bien gonfler et de bien diffuser ses arômes.

Le filtre à thé

filtre à thé

Aussi appelé passe-thé ou panier à thé, le filtre à thé est généralement munis d’un lacis en acier inoxydable. Il se pose sur une tasse ou une théière. On en trouve de différentes tailles et différentes profondeur. Il est facile à nettoyer. Idéalement, il doit être équipé d’une petite soucoupe qui permet de déposer le filtre sur la table sans qu’il ne goute dessus. Lorsqu’il infuse, la soucoupe devient un couvercle qui garde la chaleur de l’eau plus longtemps.

Notre avis : nous utilisons énormément ce type d’infuseur pour leur praticité. Les feuilles peuvent y exprimer leurs arômes sans contrainte, ils sont faciles à nettoyer à la main ou en machine. Seul inconvénient : ils sont fragiles, la grille se déforme assez facilement.

La passoire à thé

passoire à thé

En forme de cuillère profonde, la passoire se pose sur une tasse et son fond trempe dans l’eau chaude. On verse l’eau chaude par dessus.

Notre avis : un modèle à éviter : les feuilles de thé ne trempent pas assez et il est déconseillé de verser l’eau brulante directement sur les feuilles ce qui a pour effet de les cuire !

La cuillère à thé

Cuillère à thé

C’est une variante de la pince à thé qui consiste en deux demi-sphères (soit rondes soit allongée en forme de cuillère) et munie d’une pince pour en soulever une des deux moitiés. On trempe la pince dans l’eau chaude après l’avoir remplie de thé ou de tisane en veillant bien à ne pas coincer de morceaux sur le pourtour.

Notre avis : c’est une variation de la boule à thé munie non plus d’une chaine mais d’un manche. Même avantages : praticité, solidité, facilité d’entretien mais avec l’inconvénient d’un volume souvent trop petit.

Les infuseurs en silicone

boule à thé hippopotame

Ils sont très tendance et très mignons. On en trouve de toutes les couleurs et de toutes les formes, souvent en forme de feuille de thé, d’animaux rigolos et aquatiques (requin, marmotte, lamentin…) ou encore de coeur.

Notre avis : les modèle tout silicone sont trop fragiles. Sous l’effet de l’eau chaude, ils ramollissent à la longue et ne ferment plus correctement, c’est plutôt gadget. Je préfère les modèles mixtes avec une partie préhensile en silicone et une boule en acier inoxydable, c’est un meilleur compromis entre longévité et le côté mignon.

Thermos avec infuseur

C’est une autre grande tendance depuis 2 ans environ. Il s’agit de thermos classiques ou de mugs thermos en verre transparent double-paroi équipés d’un filtre fixé au bouchon. Ils sont pratiques car on peut les emporter facilement partout, en transport, au travail ou au sport. Le thé reste chaud vraiment longtemps (encore tiède plusieurs heures après).

Notre avis : le top en matière de praticité si vous êtes très nomade mais avec un inconvénient : le thé va infuser trop longtemps. Ces thermos ou infuseurs de voyage conviennent mieux aux tisanes ou rooibos qui ne produisent aucune amertume en cas d’infusion prolongée.

Infuseur en papier

Vous pouvez aussi faire infuser votre thé dans un filtre à thé en papier jetable. C’est une solution pratique en déplacement ou en voyage pour se préparer un thé sut le pouce. Le papier et son thé peuvent être compostés ce qui réduit l’impact écologique.

Faire sans infuseur ?

La technique de la feuille libre est celle en vigueur en Chine de façon traditionnelle. On peut aussi placer les feuilles de thé dans un petit bol appelé gaiwan et verser l’eau directement par dessus. On place alors une soucoupe sur le gaiwan et on verse l’eau dans une petite tasse. Une méthode qui marche très bien avec un bol, une assiette et une tasse si vous vous retrouvez dépourvus.

Cafetière à piston

Une cafetière à piston pour faire infuser son thé, ça marche très bien !

Autre solution, fort pratique pour infuser votre thé de façon non-conventionnelle : utiliser une cafetière à piston ( french press pour les anglophones ) ce qui marche très bien ! L’eau chaude et les feuilles sont mises à infuser au fond de la cafetière puis le moment venu, on appuie sur une presse qui actionne un piston muni d’un filtre en inox qui sépare l’eau des feuilles.

Pin It on Pinterest