Tout savoir sur le thé au lotus en 5 questions

par | 10 Mai 2021 | Autres thés d'Asie

fleur de lotus rose

Le thé au lotus, assez luxueux, est très répandu particulièrement en Asie. On lui attribue de nombreux bienfaits qui expliquent son succès dans cette région du monde, mais ailleurs également.

Quelles sont les particularités de la plante ?

Le lotus est une plante d’Asie et particulièrement de Chine qui pousse sur les lacs. Contrairement aux nénuphars, les tiges peuvent être grimpantes. C’est pourquoi la fleur peut se retrouver à presque 75 cm de la surface de l’eau.

Les fleurs sont roses ou blanches vont jusqu’à 30 cm d’envergure. Les feuilles quant à elles peuvent mesurer jusqu’à 50 cm.

Elles ne fleurissent que durant l’été, entre juin et septembre. C’est surtout au début de la saison qu’elles sont les plus belles et que les fleurs sont cueillies, soit pendant 1 à 2 mois. Elles dégagent une très bonne odeur appréciée des habitants et des touristes.

Elle est associée à certaines valeurs comme la pureté ou la beauté. Elle a aussi une signification religieuse et représente la spiritualité. Elle est liée à la religion hindouiste et bouddhiste. Bouddha est d’ailleurs souvent présenté avec, posé sur une feuille.

Quel est le processus de fabrication du thé au lotus ?

Théière thé au lotus
Pour faire du thé au lotus, il faut suivre des étapes précises traditionnelles et minutieuses. Il faut beaucoup de main d’œuvre et de temps, ce qui explique son coût élevé.

Il existe deux façons de le préparer.

Pour la première technique, il faut mélanger des feuilles de thé avec des étamines de fleur de lotus (ou parfois seulement avec les anthères qui sont une partie des étamines) pour qu’elles imprègnent celui-ci. Les fleurs sont donc préalablement récoltées.

Les étamines proviennent des plus grandes fleurs roses qui sont les plus parfumées. La cueillette se fait tôt le matin, avant le lever du soleil, pour préserver un maximum d’arômes et éviter qu’elles ne fanent. Il faut impérativement conserver les étamines dans une boite fermée le temps de la récolte pour ne pas dégrader leurs qualités gustatives.

Elles sont mélangées aux feuilles de thé dans les heures qui suivent. Les deux plantes sont mises par couches, alternant de cette façon le thé et le lotus. Elles sont laissées ensemble durant une période allant de quelques jours à 3 semaines. Ensuite, le thé est séché.

Il faut pour cela un très grande quantité de fleurs de lotus. On parle de près de 1000 fleurs nécessaires pour la création d’1 kg de thé.

La deuxième méthode est moins répandue ; elle est encore plus traditionnelle et qualitative. Les fleurs sont cueillies et du thé est placé au centre de celles-ci. Le tout est refermé en rabattant les pétales autour du thé pour bien qu’il s’imprègne des arômes et des bienfaits du lotus.

Le thé utilisé est du thé vert. Il provient souvent du Vietnam et est choisi pour sa qualité : rappelons que le thé au lotus est un thé raffiné et réputé.

À quoi ressemble la cérémonie du thé au lotus au Vietnam ?

Le lotus est l’emblème du Vietnam. On le retrouve partout dans le pays pour ses significations notamment. C’est la spécialité de la capitale du pays : Hanoï. On retrouve surtout des lotus à l’ouest du pays où il y a de nombreux lacs.

Le thé à la fleur de lotus est donc très ancré dans la culture du pays. Étant rare et cher, il est consommé lors des grandes occasions comme le nouvel an ou les anniversaires.
Au début, sa consommation était réservée exclusivement au roi et à sa famille.

Il existe tout une cérémonie liée à sa dégustation.

Le thé est traditionnellement bu en silence, dans un lieu calme. Les vietnamiens ne le consomment pas non plus avec trop de personnes à la fois. Ils sont rarement plus de 5 à en boire autour d’une table en même temps.

Cela est lié aux propriétés relaxantes qu’on lui attribue souvent dans le pays.

Il est bu lentement par petites gorgées pour profiter pleinement de son goût.

Quels sont les bienfaits traditionnellement attribués au lotus ?

fleur de lotus

Le thé au lotus, ou plus exactement aux étamines de fleur de lotus, n’est pas réputé que pour sa rareté. Il l’est en effet en raison des nombreuses vertus que l’on lui attribue.

Tout d’abord, il aurait des bienfaits sur le stress et les insomnies. Une infusion au lotus avant de dormir, ou du thé à un autre moment, aiderait à diminuer l’anxiété. Cela n’est pas étonnant lorsque nous voyons ce à quoi il est associé : au calme, à la détente voire à la méditation. Rappelons que son symbole est utilisé dans les religions comme l’hindouisme.

Il serait aussi, d’après certains, bon pour soulager les maux de tête ou encore les constipations. Ses vitamines quant à elles (C et B6 notamment) seraient bonnes pour le système immunitaire.

Quelques études, dont celle-ci, ont prouvé le pouvoir antioxydant de la plante. Les étamines notamment, qui sont les parties que l’on trouve dans le thé, n’en sont pas exclues.

Mais ces bienfaits ne se retrouveraient pas que dans le thé étant donné que l’on peut consommer du lotus de bien d’autres manières.

Quelles sont les autres utilisations du lotus ?

Le lotus est très bon sous forme de thé mais il est aussi utilisé sous bien d’autres aspects.

Le lotus en cuisine

La plante peut être cuisinée de diverses manières. On utilise bien sûr ses fleurs, mais aussi ses feuilles, ses racines, ses tiges et même ses graines.

Les feuilles ne sont pas moins parfumées que les fleurs. Elles servent parfois à entourer des aliments en papillotes, une boule de riz par exemple, pour leur ajouter une saveur florale. Leur grande taille permet de bien les remplir, avec du riz mais aussi de la viande et des légumes. En voilà par exemple une recette.

Les pétales peuvent être utilisés pour en faire des beignets. Ils sont alors frits puis on y ajoute un peu de sucre.

Les racines sont des légumes qui se cuisinent de différentes manière. Ces rhizomes peuvent être faits à la vapeur comme de la pomme de terre ou bien frits à la poêle. Ils peuvent aussi être cuisinés en salade. Pour cela, il suffit de les mettre dans l’eau bouillante seulement 1 minute.
Dans tous les cas, il faut les tremper dans l’eau froide juste après les avoir épluchés pour éviter qu’ils ne noircissent.

Les graines, quant à elles, ressemblent à des pois chiches. Si elles sont achetées fraîches, il faut les faire tremper quelques temps dans l’eau pour les rendre tendres et pouvoir les consommer. Elles peuvent être mangées en accompagnement, avec du poisson ou de la viande, ou bien dans des gâteaux secs, des salades de fruits, des salades, etc.

Elles peuvent aussi se trouver sous forme de céréales car il existe des graines de lotus soufflées.

Les tiges sont souvent utilisées en salade. Crues, elles se marient très bien avec des crevettes notamment.

Le lotus dans les cosmétiques

Le lotus est aussi utilisé dans la cosmétique. Il n’est pas rare d’en trouver dans des crèmes et des masques car il est antioxydant et répandu comme bon contre la rétention d’eau. Il serait également purifiant. On dit aussi qu’il fait briller les cheveux, les renforce et les garde en bonne santé.

Il est aussi souvent retrouvé dans les produits utilisés dans les instituts de soin.

Pour finir, on trouve aussi du lotus dans des huiles essentielles. Elles peuvent ainsi embaumer votre intérieur pour associer sa bonne odeur avec ses effets apaisants.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *