Les bienfaits de la verveine : que dit la science ?

par | 2 Déc 2015 | Tisanes, Infusions et maté

infusion de verveine

Reine incontestée de nos armoires et des herboristeries, la verveine a tout pour plaire. C’est donc avec déférence que je rédige cette fiche informative pour un produit que j’affectionne tant et qui rentre dans la composition de bon nombre de nos préparations. La verveine est une plante que nous l’incorporons dans de nombreuses recettes de thés et de tisanes parfumés. Une occasion de découvrir les véritables bienfaits de la verveines validés par des études scientifiques.

Quelles sont les véritables bienfaits de la verveine ?

La verveine est un paradoxe. Ses effets bénéfiques sont exploités de façon traditionnelle depuis des siècles mais la science ne dispose que de très peu d’éléments attestant de ses bienfaits.

De façon empirique, on lui attribut une certaine efficacité pour soulager les troubles liés à la digestion : lourdeur d’estomac et maux de ventre, flatulences, nausées, diarrhées ou encore les troubles digestifs en général. Elle exercerait également une influence positive sur l’activité hormonale. Elle serait donc indiquée pour soulager les douleurs prémenstruelles.

💡 En lire plus sur les tisanes contre les flatulences

Plusieurs études réalisées in vitro indiquent que la verveine possède des propriétés antibactériennes, antifongiques, anti-inflammatoires, antioxydantes en raison de ses principes actifs que sont les flavonoïdes, les acides phénols, saponines, citral… Selon une étude (1), l’activité anti-inflammatoire et antimicrobienne de la verveine semble toutefois faible.

💡 En savoir plus sur l’importance capitale des antioxydants

Elle facilite le sommeil et permet de lutter contre l’insomnie

La verveine possède des propriétés sédatives et relaxantes, idéales pour se détendre en fin de journée et s’endormir plus facilement. Une étude publiée en 2019 corrobore ce bienfait traditionnel. Selon la conclusion des chercheurs, la verveine odorante (Aloysia citriodora) prise sous forme orale montre effectivement des effets bénéfiques comme traitement complémentaire contre l’insomnie.

Elle serait efficace pour traiter les gingivites

Une étude s’est intéressée aux effets à court-terme de la Verveine Officinale en décoction pour soulager les personnes souffrants de gingivite chronique généralisée. L’analyse sur un groupe de 260 patients montre que la verveine aurait un effet positif pour soulager la gingivite sans effets secondaire.

Histoire de la verveine

La verveine fait partie de la famille des verbénacées. Cette famille compte deux illustres célébrités : la verveine officinale (dite sauvage) et la verveine odorante aussi appelée verveine citronnelle (Lippia citriodora). A ne pas confondre car elles n’ont pas les même propriétés médicinales.

verveineLa plus anciennement utilisée en Europe est la verveine officinale. Au moyen-âge, on la surnomme « herbe à sorcières » ou encore « herbe à Vénus ». Héritage probable de l’antiquité puisque les druides eux-aussi l’utilisaient comme remède à bien des maux et déjà comme remède gastro intestinal mais aussi comme purificateur pour leurs autels (sans parler des filtres d’amours à base de verveine ! Mais vous et moi n’avons pas besoin de ça).

A la fin du 18ème siècle, les colons espagnols ramènent dans leur bagages la verveine odorante du Chili, on estime qu’elle est originaire du Pérou. Plante fragile, craignant les températures inférieures à 10°c. Elle connu un grand succès grâce à son parfum entêtant de citron. Aujourd’hui, c’est donc la verveine odorante qui est la star de nos garde-manger.

La verveine officinale est bien connue pour faciliter la digestion, ainsi que pour ses propriétés anti-inflammatoires et légèrement sédatives. C’est la tisane idéale pour faire un bon dodo en somme. Mais pas que ! Car elle a plus d’un tour dans son sac. Elle permet aussi de lutter contre la fièvre et les rhumatismes.

De l’autre côté, il y a la verveine odorante idéale pour calmer les nerfs (tension nerveuse) et pour soulager le foie après un repas chargé.

Comment bien la conserver ?

Pour bien conserver votre verveine fraîche vous pouvez la congeler en la protégeant dans du papier d’alu. Pour ce qui est de la plante sèche, il suffit de la conserver dans un bocal à l’abris de l’air, de la lumière et de l’humidité.

Comment préparer une verveine ?

La verveine se boit sous forme d’infusion bien sûr. Vous en ferez infuser 10 grammes dans 200 ml d’eau pendant 10 minutes. A déguster nature ou avec une cuillère de miel toutes fleurs.

Il est aussi possible fabriquer du sirop de verveine (soi-même à la maison) voire même de l’incorporer dans des confitures etc… Et pour les gourmands, notez que la verveine odorante est le principal ingrédient de la « Verveine du Velay », en Auvergne depuis 1853 et avec modération bien sûr !

La verveine s’utilise principalement en infusion, mais on l’utilise aussi sous forme d’huiles essentielles.

Business, business…

Les plus gros producteurs de verveine sont situés sur le pourtour méditerranéen et en Amérique du sud. Une production française se développe aussi car elle présente de beaux avantages : elle est adaptée au climat du sud de la France et peut être mise en place sur des surfaces de petite taille sans mécanisation lourde (et donc sans gros investissement de départ).

On en trouve dans le commerce principalement sous deux formes ; soit avec des feuilles entières soit sous forme de feuilles coupées, plus faciles à placer dans une boule à thé.

Comment planter et cultiver votre verveine dans votre jardin  ?

Belle idée que voilà, mais attention : elle est sensible au gel. Optez donc pour un emplacement exposé au soleil et abrité des vents froids. Le sol sera idéalement neutre et meuble.

La plante est aussi très sensible à la sécheresse. Arrosez généreusement après la plantation puis aspergez tous les 2 à 3 jours en fonction des conditions climatiques.

La plante étant stérile en France, la propagation de l’espèce est uniquement assurée par bouturage. Plantez votre jeune pousse chérie début avril lorsque les températures commencent à dépasser 15°C.

Et comment sont organisées les plantations « industrielles » ?

La plantation se fait en rangs uniques. Les plants sont espacés entre eux de 50 cm et les rangs de 80 cm à 1 m, soit 210 plants à l’are.

Pour 1000 m2, les rendements moyens sont de l’ordre de 800 kg de parties aériennes fraiches (branches + feuilles).

Après la récolte, une séparation des feuilles et des tiges est effectuée, c’est le mondage. Pour obtenir des feuilles entières de qualité, l’idéal est de réaliser un mondage à la main juste après la récolte. C’est une opération qui demande beaucoup de main d’oeuvre ce qui explique le prix relativement élevé de la verveine de qualité. Ce type de mondage offre de belles feuilles entières avec moins de brisures qu’un mondage à sec… et encore moins de brisures qu’un mondage mécanique aujourd’hui devenu la règle.

La verveine sèche en 2 à 7 jours, en fonction de l’humidité de l’air, à une température de 30 à 40°C dans un tunnel bâché ou dans des sacs ou, de plus en plus, dans des caissons mécanisés.

Le rendement une fois séchée est de 0,2, c’est-à-dire 200 gr de parties aériennes sèches pour 1 kg de fraiche.

Le rendement en huile essentielle de verveine est d’environ 0,1%, c’est-à- dire 1 gr (soit 1,1 mL) d’huiles essentielles pour 1 kg de partie aérienne fraiche.

Schéma des bienfaits de la verveine

Les bienfaits de la verveine en résumé


(1) Nakamura T et al. Acteoside as the analgesic principle of Cedron (Lippia triphylla), a Peruvian medicinal plant. Chem Pharm Bull 1997;45:499-504.

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.