Il est fondamental de bien s’hydrater durant la grossesse, ce qui facilite l’élimination des toxines de l’organisme de la mère et de celui du bébé. Mais qu’en est-il du thé, une boisson riche en caféine et réputée contrariante pour l’assimilation du fer ? Est-il possible de continuer à en boire lors de sa grossesse ou faut-il faire une croix dessus ? Par quoi peut-on le remplacer pour éviter tout risque ?

Grossesse et thé : les recommandations officielles de l’Inpes

Il existe des restrictions officielles concernant le café, le thé, les boissons gazeuses et les boissons énergisantes qui contiennent de la caféine.

Le site de l’Inpes, Santé Publique France, stipule qu’il faut éviter de boire du thé pendant les repas, car il diminue l’absorption du fer d’origine végétale. Il convient aussi de modérer les boissons contenant de la caféine, notamment le café, le thé et certains sodas et boissons énergisantes.

L’Inpes rappelle dans son guide nutrition de la grossesse [pdf] que “la teneur en caféine est deux fois moindre dans le thé que dans le café. Aucun effet néfaste pendant la grossesse n’est à mettre sur le compte de la caféine, mais il est toutefois déconseillé de consommer plus de 3 tasses de café par jour car il est possible qu’au-delà, le fœtus ou le nouveau-né ait une accélération des battements cardiaques (réversible et sans gravité) ou qu’il soit agité.”

Le café et le thé, qui contient aussi de la caféine, ne sont donc pas interdits, à condition d’en limiter sa consommation. Il est ainsi conseillé de ne pas dépasser 300 mg de caféine par jour, peu importe sa provenance.

Voilà quelques dosages en caféine de boissons courantes :

  • une tasse de 250 ml de café filtre contient en moyenne 180 mg de caféine;
  • un petit espresso de 50 ml contient 90 mg de caféine;
  • une tasse de 250 ml de thé noir contient 50 mg de caféine;
  • une tasse de 250 ml de thé vert en contient 30 mg.

A lire aussi : Thé et la caféine : ce que vous devez savoir pour bien choisir

Ainsi, il convient de ne pas boire plus de 10 tasses de thé vert par jour, soit tout de même 2,5 litre de thé vert.

Il faut également faire attention à la consommation de cola et de chocolat, des produits qui contiennent aussi de la caféine. En effet, une canette de Coca-cola contient de 35 à 50 mg de caféine et une barre de chocolat noir en contient entre 20 et 30 mg, et 9 mg pour du chocolat au lait. C’est donc plus l’association de diverses sources de caféine qui est à craindre et à surveiller.

Le thé vert à l’avantage de protéger contre l’hypertension artérielle grâce à ses nombreux radicaux libres. L’hypertension peut se transformer en pré-éclampsie. Les antioxydants du thé vert permettent de réguler le métabolisme et par la suite stabiliser certaines sautes d’humeur et une prise de poids éventuelle. Le thé vert permet aussi de réguler les “cellules T” qui stimulent le système immunitaire.

Quel type de thé ou de tisane boire lorsque l’on est enceinte ?

Certaines plantes sont bénéfiques pour les femmes enceintes, par exemple le gingembre contre les nausées ou l’infusion de feuilles de framboisier pour tonifier l’utérus, mais attention ! D’autres plantes peuvent présenter des contre-indications.

Si vous êtes enceinte, vous pouvez en profiter pour découvrir les bienfaits du rooibos, une boisson au délicat goût de noisette et de miel. Appelé aussi thé rouge, il s’agit d’une plante d’Afrique du Sud  aux multiples vertus :

  • elle ne contient de pas caféine ni de théine (c’est une tisane)
  • elle est relaxante et antioxydante
  • elle est riche en vitamine C

La menthe et la mélisse vous aident à digérer et à calmer les brûlures d’estomac. Le framboisier soulage les contractions et facilite la dilatation du col de l’utérus lorsque bébé approche.

En cas de constipation, les futures mamans peuvent déguster une tisane de fleurs de mauve avant le coucher. En cas d’irritation de la vessie ou d’inconfort urinaire, il existe une tisane “confort urinaire de la femme” à base de fleurs de mauve et fleurs de bruyère. Pour les jambes lourdes, la tisane “jambes légères” est adaptée, à base de vigne rouge et d’hamamélis.

Il convient d’éviter, de façon non exhaustive : la réglisse, l’angélique chinoise qui ont des effets hormonaux.
De même que le Ginkgo biloba et l’angélique chinoise qui ont un effet sur le sang, sa fluidité etc… Il faut éviter les plantes contenant des phyto-oestrogènes telles que la sauge, le ginseng, le houblon. Attention à l’achillé, au millefeuille et l’armoise ou encore l’aloé verra, le pavot…

Envie de belles promotions sur nos meilleurs thés ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos meilleures offres.

the en promotion

Politique de confidentialité

Votre inscription a bien été enregistrée, merci ! Vous allez recevoir un email pour confirmation dans quelques secondes. Vos données seront conservées 24 mois. Elles ne seront ni vendues, ni échangées. Vous recevrez un email promotionnel à raison de une fois par trimestre maximum.

Pin It on Pinterest