Les céphalées en tout genre sont hélas le lot quotidien de nombreuses personnes. Selon les chiffres de l’Inserm, les migraines concernent 15% de la population mondiale et les maux de tête dans leur ensemble encore plus de personnes. Bien sûr, consulter un médecin est indispensable afin de poser un diagnostique précis, cependant certaines plantes, thés et tisanes seraient capables de soulager ces maux de tête. Nous faisons le point complet.

Migraine et maux de tête : éléments de définition

La migraine est une véritable maladie neurologique. Elle est due à une excitabilité neuronale anormale. La migraine a des causes génétiques totuefois les facteurs environnementaux sont aussi importants.

Une migraine est plus qu’un simple mal de tête car elle peut s’accompagner d’autres symptômes : nausées, vomissements, intolérance aux sons, à la lumière. Elle oblige à se coucher, s’isoler ce que l’on n’observe pas avec la céphalée de tension, autrement dit le mal de crâne plus commun.

La céphalée de tension, plus répandue que la migraine, affecterait 20 à 40 % des adultes.

Deux types de migraines

Il y a d’une part les migraine sans aura. Elles se manifestent par une céphalée de 4 à 72 heures avec soit une douleur unilatérale, soit une douleur pulsatile. Ce type de migraine peut se soulager au moyen d’un massage appuyé au niveau des tempes.

Chez 30 % des migraineux, la céphalée s’accompagne d’une aura c’est à dire un trouble neurologique, visuels, sensitifs et/ou des troubles du langage.

Qu’est-ce qui provoque une migraine ?

Depuis 2010, plus de 12 gènes de susceptibilité à la migraine ont été identifiés toutefois des facteurs non-génétiques favorisent le déclenchement d’une crise.

Parmi les plus courants :

  • Les variations émotionnelles négatives ou positives
  • Le manque ou l’excès de sommeil
  • La chute d’hormones en période de règles
  • Les variations climatiques brusques
  • Les variations sensorielles comme la lumière (y compris celle des écrans) ou les odeurs fortes
  • Les variations alimentaires : sauter un repas, alcool…

Migraines, maux de tête et alimentation

Le pourcentage de migraineux sensibles à des déclencheurs alimentaires est de l’ordre de 10% exception faite de l’alcool. D’autres aliments ont été identifié comme susceptibles de provoquer une réaction migraineuse :

  • Aspartame contenue dans les sodas lights et autres produits diététiques
  • Glutamate monosodique de la sauce soja
  • Histamine présente dans les produits fermentés ou la choucroute
  • Nitrites des charcuteries
  • Sulfites du vins et des fruits séchés
  • Tyramine, phényléthylamine présent dans les fromages, les agrumes, le vinaigre…

Le thé ou le café ne font pas partie de cette liste. Leur effet, en particulier du fait de la caféine est en effet plus délicat à interpréter. L’alcool par contre est le déclencheur le plus puissant.

Thé, café et migraine : quelle relation de cause à effet ?

La caféine est un traitement reconnu des crises de migraine. Toutefois et paradoxalement, la consommation régulière de caféine peut rendre le cerveau sensible et dépendant, ce qui peut provoquer des crises si la caféine est cessée. C’est le phénomène de l’accoutumance. On recommande de limiter la prise de caféine chez les migraineux.

Le rôle de la caféine est de plus paradoxal dans l’apparition ou le soulagement de la crise de migraine, et des maux de tête. Chez certaines personnes, il s’agit d’un facteur déclencheur; chez d’autres, c’est le fait de ne pas en consommer, ou pas assez, qui constitue un facteur de risque.

effet de la caféine sur les migraines

Quelles plantes pour soulager le mal de tête ?

Certaines plantes ont des effets positifs sur les maux de tête. Il convient toutefois de consulter un professionnel de santé avant de réaliser toute forme d’automédication.

Parmi les plantes dont l’usage est reconnu pour prévenir les migraines, citons les feuilles de la grande camomille (Tanacetum parthenium). L’Organisation Mondiale de la Santé et l’ESCOP (European Scientific Cooperative On Phythotherapy) reconnaissent officiellement l’efficacité de cette plante. L’effet préventif de la grande camomille contre les migraines s’explique par la présence d’un agent actif : la parthénolide.

Autre plante bénéfique à l’usage reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé et la Commission E1 : l’huile essentielle de menthe poivrée. Une étude clinique avait montré l’efficacité de l’huile essentielle de menthe poivrée par voie externe pour soulager le mal de tête. Un massage circulaire avec une solution d’éthanol comprenant 10% d’huile essentielle de menthe poivrée soulagerait efficacement les maux de tête.

L’usage de l’écorce de saule blanc (Salix alba) dans le traitement des maux de tête est officiellement reconnu par la Commission E et l’ESCOP. En effet, l’écorce de saule contient de la salicine, une substance transformée lors du métabolisme en acide salicylique dont la structure chimique est proche de celle de l’aspirine.

Les fleurs de la Reine-des-prés (Filipendula ulmaria) contiennent aussi des dérivés salicylés, agents aux propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et fébrifuges. Avantage de cette plante : son usage n’entraîne pas d’effets secondaires sur l’estomac. Les personnes allergiques à l’aspirine ne doivent pas utiliser ces plante dans le traitement des maux de tête.

On peut également citer le rhizome de pétasite (Petasites officinalis) qui permet de traiter les attaques de migraine. Un essai clinique publié vers l’an 2000 ont démontré son effet positif dans la prévention de la migraine.

Le Ginkgo biloba riches en flavonoïdes, en quercétine et en bilobalides possède des propriétés vasodilatatrices qui favorisent la circulation sanguine. L’Organisation Mondiale de la Santé et la Commission E reconnaissent l’usage de l’extrait normalisé de feuilles de Ginkgo dans le traitement des maux de tête d’origine vasculaire.

ginkgo biloba feuille pour fluidifier le sang

Le thé soulage t’il la migraine ?

Le thé n’a pas d’effet positif ou négatif direct dans le traitement des migraines.  La présence de caféine ou de théine peut aussi bien être un facteur déclencheur ou au contraire de soulagement des maux de tête.

Le processus de préparation et de dégustation du thé s’il inclut une routine de respiration en pleine conscience et de détente physique et psychologique pourrait toutefois avoir des effets bénéfiques sur l’apparition et la prévention des migraines.

——————
Sources

  • Göbel H, Fresenius J, Heinze A, Dworschak M, Soyka D. Effectiveness of Oleum menthae piperitae and paracetamol in therapy of headache of the tension type. 1996 Aug: 67(8):672-81.
  • Grossman W, Schmidramsl H. An extract of Petasites hybridus is effective in the prophylaxis of migraine. 2001 Jun; 6(3):303-10.
  • Göbel H, Einhäupl KM, Wilks K, Mauskop A. Petasites hybridus root (butterbur) is an effective preventive treatment for migraine. 2004 Dec 28; 63(12):2240-4.

Envie de belles promotions sur nos meilleurs thés ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos meilleures offres.

Vos données seront conservées 24 mois. Elles ne seront ni vendues, ni échangées. Vous recevrez un email promotionnel à raison de une fois par trimestre maximum.

the en promotion

Politique de confidentialité

Votre inscription a bien été enregistrée, merci ! Vous allez recevoir un email pour confirmation dans quelques secondes.

Pin It on Pinterest