15 soupes japonaises traditionnelles faciles et succulentes

par | 23 Jan 2023 | Aliments et santé, Culture du Japon

Au Japon, la soupe est une institution et un plat essentiel de la culture culinaire. Les plus célèbres sont la soupe miso et le ramen popularisé – notamment – par le manga Naruto dont le héros principal raffole.

Ce plat est tellement ancré dans la culture locale qu’il existe même des vendeurs ambulants de soupes appelés « yatai ». Ce sont ces petites échoppes qui bordent les ruelles et qui servent rapidement une dizaine de plats typiques nippons.

Si vous voulez vous initier au

1- La soupe miso

Soupe Miso

Le miso fait partie de la vie et de la culture japonaises depuis plus de 1300 ans. Apparemment, il a été introduit pour la première fois au Japon par les Chinois au 7e siècle. À cette époque, le miso était un produit de luxe utilisé uniquement par les riches et l’élite.

Au fil du temps, les agriculteurs ont cultivé davantage de soja et ont fabriqué leur propre miso. À partir de la fin de la période Muromachi (1336-1573), le miso est devenu un ingrédient populaire parmi les gens ordinaires. Les guerriers samouraïs qui partaient au combat l’appréciaient également, car il constituait une excellente source de protéines qui se conservaient facilement.

Aujourd’hui on estime que plus des trois quarts des Japonais consomme de la soupe miso au moins une fois par jour.

Quels sont les ingrédients pour la préparer ?

La soupe miso est faite à partir de pâte miso réalisée à base de soja fermenté et d’un bouillon de poisson traditionnel japonais appelé Dashi.

Le bouillon Dashi est fait de sardines séchées, d’algues séchées et de copeaux de bonite fumée ou de champignons shiitake séchés.

Vous pouvez ajouter quelques ingrédients supplémentaires pour ajouter des textures et des saveurs :

  • des oignons
  • du tofu
  • des épinards
  • des champignons
  • des œufs
  • du poisson et/ou des crustacés.

Préparation

  • Dans une grande casserole, mélanger le bouillon Dashi préparé au préalable et le miso blanc.
  • Porter à ébullition et réduire le feu.
  • Ajouter de l’oignon, de la carotte, des champignons shiitake et du gingembre.
  • Cuire à feu moyen pendant environ 10 minutes.
  • Ajouter la sauce soja, l’huile de sésame, le piment rouge écrasé et le sucre.
  • Cuire encore 5 minutes.
  • Répartir la soupe dans des bols et garnir de feuilles de nori.

👉 Pour accompagner votre soupe miso, choisissez une boisson japonaise typique ou un thé vert matcha

2- Le ramen

Ramen japonais

Le ramen aurait été introduit au Japon à la fin du 19e ou au début du 20e siècle par les immigrants chinois vivant dans le quartier chinois de Yokohama. Vers 1900, les restaurants servant la cuisine chinoise de Guangzhou et de Shanghai offraient un simple plat de nouilles, quelques garnitures et un bouillon aromatisé avec des os de porc.

Ingrédients

  • des nouilles ramen
  • des légumes, tels que de la laitue, des carottes, des poireaux, des oignons et des champignons
  • des oeufs, du poulet, du porc, du bœuf ou des crevettes.

L’assaisonnement est fait à base de sauces mélangés : du soya, de la sauce teriyaki, de la sauce chili et du vinaigre de riz.

Des épices telles que le gingembre, l’ail et le persil ajouteront également du goût et des herbes aromatiques comme la ciboulette et les feuilles de shiso peuvent compléter le mélange.

Les condiments comme les échalotes frites ou les oignons frit ajouteront des saveurs supplémentaires mais il est également possible d’ajouter des garnitures telles que du nori, des algues séchées ou des graines de sésame.

Préparation

  • Faites cuire les nouilles ramen.
  • Pendant que les nouilles cuisent, faites revenir vos légumes et vos protéines dans une poêle. Une fois que les légumes sont tendres et les protéines cuites, mettez-les de côté.
  • Dans un petit bol, mélangez ensemble les sauces soya, teriyaki, chili et le vinaigre de riz.
  • Dans la poêle, faites revenir le mélange de sauce avec les épices, l’ail et le persil. Laissez mijoter le tout pendant quelques minutes.
  • Ajoutez les légumes et les protéines à la sauce et laissez mijoter encore quelques minutes.
  • Ajoutez les nouilles cuites à la poêle et mélangez.
  • Pour servir, versez le mélange de ramen dans des bols et garnissez-le de ciboulette, de feuilles de shiso, d’échalotes frites, d’oignons frits, de nori, d’algues séchées et de graines de sésame.

👉 Vous pouvez accompagner votre ramen d’un dessert typique du pays du soleil levant. Voilà une liste de 20 desserts japonais faciles à réaliser et qui surprendront vos invités

3- Okinawa Soba ou Soki Soba

Okinawa Soba

La soupe Okina Soba est un plat de nouilles recouvert de côtes de porc salées-sucrées mijotées. Au lieu du sarrasin communément utilisé dans les nouilles soba japonaises, la soupe Okinawa Soba est faite avec de la farine de blé et de l’eau salée.

Ingrédients :

  • 800 g de nouilles d’Okinawa soba
  • 30 g de flocons de bonite
  • 2 L d’eau
  • 1 cuillère à soupe de bouillon de poulet en poudre
  • 10 cm de kombu (algue) séchée
  • Oignons verts
  • Surimi
  • 8 tranches de côtes de porc mijotées
  • 2 cuillères à soupe de sel
  • 1 cuillère à soupe de sauce au soja

Recette :

  • Mettez le kombu séché et l’eau dans un pot et faites chauffer pendant environ 15 minutes, presque à ébullition. Retirez le kombu et ajoutez les flocons de bonite dans le bouillon.
  • Passez les flocons de bonite au tamis et ajoutez le bouillon de poulet en poudre. Faites bouillir la soupe puis ajoutez le sel et la sauce soja.
  • Coupez les oignons verts en fins morceaux et tranchez les surimis. Faites mijoter les côtes de porc dans une sauce salée-sucrée (composée de sauce de soja, de sucre et de sake). Faites bouillir les nouilles soba d’Okinawa afin d’en retirer la graisse.
  • Mettez les nouilles soba d’Okinawa dans un bol, versez-y le bouillon, puis ajoutez sur le dessus les côtes de porc, les oignons verts et le surimi.

4- Nabeyaki Udon

Nabeyaki Udon

Le nabeyaki udon est un type de nabe, un plat chaud japonais traditionnellement cuit dans un pot en argile connu sous le nom de donabe. Le nabeyaki udon comprend des nouilles udon , des légumes et de la viande cuits dans un bouillon dashi , mais la meilleure partie de ce plat chaud pourrait bien être l’œuf qui est ajouté à la soupe à la toute fin de la cuisson.

Ingrédients :

  • 200 g de nouilles udon séchées
  • 2 tasses de bouillon dashi
  • 1½ cuillères à soupe de sauce soja
  • 1½ cuillères à soupe de mirin
  • 1 haut de cuisse de poulet désossé et sans peau
  • 1 negi (oignon long japonais), parties blanches et vert clair uniquement, tranché en diagonale en morceaux de 1 pouce (ou remplacer par 1 poireau ou 2 oignons verts)
  • 2 champignons shiitake, tiges retirées
  • 2 tranches de kamaboko
  • 1 morceau crevette tempura
  • 1 œuf
  • ¼ tasse de mitsuba finement haché

Recette :

  • Faire bouillir les nouilles udon dans une grande casserole d’eau à feu vif
  • Rincez immédiatement les nouilles précuites sous l’eau courante froide pour arrêter la cuisson. Bien égoutter et mettre de côté.
  • Préparez le fond de soupe. Mélanger le dashi, la sauce soja et le mirin .
  • Ajouter les nouilles précuites, la cuisse de poulet, le negi , les champignons, le kamaboko et les crevettes à la base de la soupe.
  • Couvrir avec un couvercle et laisser mijoter jusqu’à ce que la cuisse de poulet soit bien cuite, environ 5 minutes.
  • Cassez l’œuf dans un petit bol. Versez délicatement l’œuf dans la casserole de soupe de nouilles.
  • Couvrir avec un couvercle et éteindre le feu. Laisser cuire jusqu’à ce que les blancs d’œufs soient juste pris, environ 2 à 3 minutes. (La chaleur de la soupe pochera doucement l’œuf.)

5- Sukiyaki

Sukiyaki au Japon

Le sukiyaki est un repas d’hiver japonais, cuit à table et souvent consommé autour du Nouvel An. Pour le cuisiner de manière traditionnelle, vous aurez besoin d’un brûleur au butane ou d’une plaque chauffante électrique.

Ingrédients :

  • 1 tasse de mirin
  • 1 tasse de saké
  • 1 tasse de sauce soja
  • 1 tasse de dashi
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 1 ½ livre de bœuf de surlonge, coupé en lanières de 1/4 à 1/8 de pouce
  • 200 g de tofu ferme, coupé en cubes de 1 pouce
  • 200 g de champignons tranchés
  • 1 oignon jaune, tranché en fines rondelles
  • 8 oignons verts, coupés en morceaux de 2 pouces
  • 1 petit bok choy
  • 1 tasse de riz à grain court
  • 200 g de nouilles shirataki ou udon
  • 4 œufs

Recette :

  • Porter le mirin, le saké, le dashi et le sucre à ébullition et remuer jusqu’à ce que le sucre soit dissous. Retirer du feu et réserver.
  • Disposez le bœuf et le tofu sur des assiettes séparées (ou assiettes à dîner), couvrez d’une pellicule plastique et réfrigérez. Disposer les champignons, l’oignon, les oignons verts et le bok choy sur un plat de service et réserver.
  • Rincer le riz dans une passoire à mailles fines jusqu’à ce que l’eau soit claire. Placer dans une petite casserole et couvrir avec 2 tasses d’eau, porter à ébullition puis baisser le feu à doux et couvrir avec un couvercle hermétique. Cuire à la vapeur jusqu’à ce que toute l’eau soit absorbée, environ 30 minutes.Installez une plaque chauffante électrique et allumez-le avec précaution. Placez une casserole à fond épais et à bords bas sur le brûleur et versez le mélange de sauce. Porter à ébullition.
  • Répartir le riz dans 4 petits bols. Placez des plateaux d’ingrédients autour du brûleur et faites cuire pendant que vous mangez en transférant dans un bouillon frémissant et en cuisant jusqu’à la cuisson désirée. Si désiré, casser l’œuf dans un bol séparé, le battre et l’utiliser pour y tremper les ingrédients chauds fumants.

6- Soupe japonaise claire hibachi

Soupe japonaise claire

La soupe japonaise claire est une des soupes les plus simples à faire et pourtant elle fait aussi partie des soupes les plus appréciées. Si vous souhaitez la commander dans un restaurent traditionnels japonais il y a de grande chance qu’elle y soit sous le nom de « Hibachi ».

Ingrédients :

  • 2 cuillères à café d’huile de sésame (ou d’huile d’arachide)
  • 8 tasses de bouillon de poulet
  • 4 tasses de bouillon de bœuf
  • 4 tasses d’eau
  • 1 gros oignon doux, pelé et coupé en quartiers
  • 6 gousses d’ail, pelées et écrasées
  • 2 grosses carottes, coupées en morceaux
  • 2 gingembre frais, morceau de pouce, tranché
  • 4 oignons verts entiers, hachés
  • 10 champignons de Paris, tranchés finement
  • Sel

Recette :

  • Placer une grande marmite à feu moyen-vif. Ajouter l’huile et placer l’oignon, l’ail, les carottes et le gingembre dans la casserole. Saisir les légumes de tous les côtés pour caraméliser, en veillant à ne pas brûler l’ail.
  • Verser le bouillon de poulet, le bouillon de boeuf et l’eau. Porter à ébullition. Baisser le feu à petite ébullition et laisser mijoter pendant au moins une heure.
  • Utilisez une écumoire pour retirer les légumes du bouillon. Goûtez, puis salez au besoin.
  • Pour servir : verser le bouillon chaud dans des bols et saupoudrer d’oignons verts hachés et de champignons tranchés sur le dessus.

7- Shiitake aux champignons

Shiitake champignons

Le soupe shiitake est une soupe à base de champignons du même nom : shiitake. Ces champignons sont riches en nutriments, en vitamines et en minéraux et donnent à la soupe une saveur délicieuse et unique. La soupe de shiitake est également une excellente source de protéines et est très facile à préparer.

Ingrédients :

  • 1 paquet de tofu extra ferme pressé
  • 3 bottes de mini bok choys
  • 4 tasses de bouillon de légumes
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 300 g de champignons shiitake tranchés
  • 1 tasse de carottes râpées
  • 3 oignons verts hachés
  • 1 cuillère à soupe de pâte miso blanche
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre

Recette :

  • Égoutter et presser le tofu extra ferme pendant au moins 20 minutes.
  • Utilisez un couteau de chef pour séparer le bok choy en tiges et en têtes. Mettez les tiges et les tiges de côté séparément et coupez-les en petits morceaux.
  • Ajouter ¼ tasse de bouillon dans une grande marmite et régler à feu moyen-vif.
  • Faire revenir l’ail haché pendant 2 minutes en remuant constamment pour éviter qu’il ne noircisse.
  • Ajoutez-le au bouillon dans la marmite.
  • Ajouter les champignons, les tiges de bok choy, les carottes râpées et les oignons verts, en remuant pendant 2 minutes.
  • Ajouter le reste du bouillon, la pâte de miso blanche, la sauce soja et la poudre de gingembre et laisser bouillir la soupe à feu moyen.
  • Réduire le feu à doux et cuire 15 minutes.
  • Coupez le tofu en cubes et ajoutez-le à la casserole avec les feuilles de bok choy.
  • Cuire à feu doux pendant 5 minutes.
  • Servir avec les oignons verts hachés.

8- Kenchinjiru

Kenchin-jiru

La soupe Kenchinjiru était à l’origine un plat bouddhiste végétarien. Les légumes-racines et le tofu sont sautés et cuits dans un bouillon de dashi aromatisé. C’est assez rassasiant mais vous n’avez pas à vous soucier des calories.

Ingrédients :

  • 1 L de bouillon dashi
  • 1 bloc de 150 g de konnyaku
  • 150 g de tofu ferme
  • 1 patate douce moyenne
  • 1 carotte
  • 5 à 10 cm de radis daikon selon le diamètre
  • 1 ou 2 oignons nouveaux
  • 2 cuillères à soupe de sauce de soja
  • 2 à 3 cuilères à soupe de sake de cuisine
  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • Piment japonais schichimi togarashi
  • Sel

Recette :

  • Au moins 2 heures à l’avance (et si possible la veille), préparez le bouillon dashi.
  • 1 à 2 heures à l’avance placez le tofu dans un linge et sous un poids pour lui permettre de rendre un maximum d’eau. Il absorbera ainsi le bouillon dans la soupe.
  • Taillez le konnyaku avec une cuillère à café puis faites-le bouillir 3 minutes dans une casserole d’eau, pour le débarrasser de son odeur assez forte
  • Taillez la carotte en lamelle, en demi-lunes. Pelez et coupez la patate douce en rondelles et recoupez-les en quatre. Faites de même avec le daikon.
  • Coupez également les champignons qui ont servi à préparer le bouillon en lamelles, après les avoir débarrassés de leur pied.
  • Dans une cocotte, faites chauffer l’huile de sésame et faites-y revenir vos légumes en lamelles, les champignons et le konnyaku pendant 3 ou 4 minutes.
  • Ajoutez alors le tofu déchiré grossièrement à la main. Versez le bouillon et portez à ébullition.
  • Ecumez la soupe lorsqu’elle bout puis ajoutez le sake, une belle pincée de sel.
  • Laissez cuire jusqu’à ce que les légumes soient tendres, sans s’écraser. Ajoutez la sauce de soja en fin de cuisson.
  • Talliez l’oignon en rondelles puis rajoutez une pincée de sel.
  • Servez le bien chaud dans de petit bol.

9- Soupe de maïs

Soupe de maïs japonaise

C’est une soupe très simple et rapide à préparer. Elle est souvent adorée par les enfants japonais, ce qui fait qu’elle est présente sur tous les menus de restaurants japonais.

Ingrédients :

  • 300 g de maïs en crème
  • 1 L de bouillon de poulet
  • 1 cuillère à soupe de fécule de maïs
  • 2 cuillères à soupe d’eau
  • 1 œuf

Recette :

  • Mélanger le maïs et le bouillon de poulet dans une casserole. Porter à ébullition à feu moyen-vif.
  • Mélanger ensuite la fécule de maïs et l’eau dans un petit bol ou une tasse ; verser dans la soupe de maïs bouillante et poursuivre la cuisson environ 2 minutes jusqu’à épaississement.
  • Ajouter petit à petit l’oeuf battu en remuant la soupe. Retirer du feu et servir.

10- Awase Dashi

Awase Dashi

Le dashi est un bouillon de soupe japonais et un ingrédient essentiel de la cuisine japonaise. En particulier, cet Awase Dashi qui est une combinaison de Katsuobushi (flocons de bonite) et de Kombu (varech) est le dashi le plus courant et est utilisé dans divers plats.

Ingrédients :

  • 10 g de kombu
  • 10 g de bonite séchée
  • 8 tasses d’eau
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 2 cuillères à soupe de mirin
  • 1 cuillère à café de sucre blanc

Recette :

  • Dans une casserole, placez le kombu et la bonite séchée.
  • Versez l’eau et portez à ébullition.
  • Une fois l’eau à ébullition, ajoutez la sauce soja, le mirin et le sucre.
  • Laissez mijoter à feu doux pendant 10 minutes.
  • Filtrez le bouillon à travers une passoire fine, puis servez chaud.

 11- Beef Udon

Beef Udon (soupe au boeuf japonaise)

Le beef Udon est un plat japonais composé de nouilles udon étirées à la main, de bœuf mariné et de légumes. Il est généralement servi dans un bouillon dashi et souvent aromatisé avec des oignons, des algues séchées et des œufs. C’est une des soupes les plus populaire au Japon.

Ingrédients :

  • 400 g de nouilles udon
  • 200 g de bœuf
  • 1 oignon vert
  • 1 L de dashi
  • 1 cuillère à soupe de soja
  • 1 cuillère à soupe de sake
  • 2 cuillères à soupe de mirin

Recette :

  • Préparez le bouillon dashi et ajoutez les assaisonnements pour faire un bouillon de soupe udon.
  • Faire sauter le negi (ou oignon vert) et le bœuf émincé. Assaisonnez-les de sauce soja, de sake et de mirin.
  • Faites cuire les nouilles udon et assurez-vous qu’elle soit bien égoutté.
  • Assembler les nouilles udon et le bouillon dans des bols individuels. Garnir de bœuf cuit et d’autres garnitures de votre choix si vous le souohaitez.

12- Gyoza Nabe

Gyoza Nabe

Le Gyoza Nabe est un plat japonais consistant en une soupe de gyozas cuits dans une sauce à base de sauce soja et de saké, accompagnés de légumes et d’autres ingrédients. La soupe est généralement servie dans un pot en terre cuite. Elle est communément servie pour le dîner ou pour des occasions spéciales.

Ingrédients :

  • 10-12 boulettes de gyozas
  • 30 g de chou
  • 30 g de germes de soja
  • 1 poireau
  • 40 g de champignons shiitake ou kikurage
  • 600 ml de bouillon dashi
  • 30 ml de mirine
  • 7 grammes de sel
  • 10 ml de sauce soja
  • Huile de sésame
  • 5 g de graines de sésame

Recette :

  • Coupez vos légumes en bouchées. Ajoutez les 600 ml de bouillon dashi puis les 30 ml de mirin, les 7 g de sel et 10 ml de sauce soja dans la casserole que vous utiliserez pour le nabe.
  • Ajoutez ensuite les 30 g de chou, les 30 g de germes de soja et le poireau puis couvrez et allumez le feu. Lorsque la marmite a atteint l’ébullition, ajoutez les 10-12 gyoza, couvrez et laissez cuire encore 10 minutes.
  • Lorsque les gyoza sont chauds, éteignez le feu et assaisonnez au goût avec de l’huile de sésame et une pincée de graines de sésame. Servez le très chaud.

13- Ozoni

Ozoni

Chaque jour du Nouvel An au Japon, les familles s’assoient pour manger un bol d’ozoni, une soupe parsemée de mochi tendre et moelleux et de nombreuses autres bouchées savoureuses. C’est surement la recette la plus compliqué de cette liste.

Ingrédients :

  • 2 cuisses de poulet désossées et sans
  • 2 cuillères à soupe de saké sec
  • 1 cuillère à café de sel
  • 30 g de champignons shiitake
  • 10 g de kombu
  • 2 L de bouillon de poulet
  • 1 botte d’épinards
  • 1 morceau de racine de bardane
  • 1 racine de lotus
  • 1 carotte
  • 1 petit daikon
  • 1 cuillère à café de flocons de bonite
  • 2 cuillères à café de sauce soja
  • 8 tranches de kamabok
  • 3 morceaux rectangulaires de kiri mochi
  • 8 brins de mitsuba
  • 1 oignon vert
  • Un zeste d’un demi- yuzu frais

Recette :

  • Dans un petit bol, mélanger le poulet, le saké et 1 cuillère à café de sel casher. Réfrigérer pendant 1 heure.
  • Dans une casserole de 3 litres, couvrir les champignons shiitake et le kombu avec le bouillon chaud ou l’eau. Laisser reposer 30 minutes.
  • Ajouter les épinards et faire bouillir jusqu’à ce qu’ils soient tendres, environ 30 secondes. À l’aide d’une écumoire ou d’une passoire, transférer les épinards dans un bain de glace pour refroidir.
  • Remettre l’eau à ébullition, ajouter la racine de bardane et cuire jusqu’à tendreté, environ 2 minutes. Transférer la bardane dans un bain de glace, puis retirer du bain de glace et réserver dans un petit bol. Ajouter la racine de lotus.
  • Ajouter la carotte et le daikon à l’eau bouillante et cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres, environ 1 minute.
  • Placer la casserole avec les champignons shiitake et le kombu à feu moyen et porter à ébullition douce. Supprimez le kombu. Ajouter les flocons de bonite et laisser mijoter 5 minutes. Retirer du feu et laisser reposer 5 minutes. Filtrer le bouillon à travers une passoire à mailles fines dans un récipient résistant à la chaleur.
  • Ajouter la sauce soja au bouillon.
  • Remettre le bouillon à feu doux. Égoutter le poulet de l’excès de liquide, puis l’ajouter au bouillon et cuire 2 minutes. Ajouter le gâteau de poisson tranché et cuire 1 minute de plus.
  • Chauffer une poêle moyenne en fonte à feu moyen-élevé pendant 2 minutes. Ajouter les morceaux de mochi secs dans la poêle et cuire, en les retournant toutes les 30 secondes, jusqu’à ce qu’ils soient gonflés et dorés des deux côtés.
  • Répartir le mochi dans 4 bols de service. Disposez la racine de bardane, le lotus, les épinards, la carotte, le daikon, le poulet et le gâteau de poisson dans chaque bol. Verser le bouillon chaud dans chaque bol. Garnir de mitsuba, d’oignons verts et de zeste d’agrumes. Servir.

14- Cold Nyūmen

Cold Nyūmen

Connue sous le nom de nyumen au Japon, cette soupe de nouilles Somen rapide et nourrissante est un aliment régional de la préfecture de Nara. Il est cuit dans un délicieux bouillon de dashi et rempli d’ingrédients riches en nutriments comme les champignons shiitake, les légumes, le gâteau de poisson et l’œuf.

Ingrédients :

  • 2 paquets de nouilles somen séchées
  • 4 tasses de dashi
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 2 cuillères à soupe de mirin
  • 1 cuillère à café de sel casher
  • 2 cuillères à soupe d’oignon vert haché

Recette :

  • Faire bouillir les nouilles somen dans une grande casserole, selon les instructions sur l’emballage.
  • Égouttez et rincez les nouilles. Mettre de côté.
  • Mettre le bouillon de soupe dashi dans une casserole moyenne. Porter à ébullition. Ajouter la sauce soja, le mirin et le sel.
  • Ajouter du somen bouilli à la soupe. Porter à ébullition, puis retirer immédiatement du feu.
  • Servir dans des bols avec des oignons verts hachés saupoudrés sur le dessus.

15- Soupe japonaise au poulet

Soupe japonaise au poulet

Cette soupe est généralement servie chaude et se prépare en quelques minutes. Elle se déguste généralement en entrée. Elle est très populaire car elle est facile à préparer est beaucoup apprécié dans les restaurants japonais.

Ingrédients :

  • 1 L de bouillon de poulet
  • 5 à 6 cm de gingembre frais
  • 4 échalotes vertes
  • 500 g de poitrines de poulet
  • 1 feuille de nori émiettée
  • 125 ml d’eau bouillante
  • 250 g de tofu ferme
  • 2 cuillères à café d’huile de sésame
  • 2 cuillères à café de sauce soja
  • 180 g de nouilles soba
  • 115 g de pâte miso blanche
  • 125 ml d’eau tiède
  • 1 botte de gai lan
  • 200 g de champignons bruns
  • 1 long piment rouge frais
  • Graines de sésame

Recette :

  • Préchauffer un four à 200C/180C ventilation forcée. Tapisser une plaque à pâtisserie de papier cuisson.
  • Mettre le bouillon, le gingembre et la moitié de l’échalote dans une grande casserole à feu moyen-vif. Porter à ébullition. Réduire le feu à doux. Ajouter le poulet et pocher pendant 15 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit juste cuit. Transférer le poulet sur une planche propre. Laisser reposer 5 minutes, pour se reposer. Trancher finement le poulet en diagonale.
  • Pendant ce temps, placez le nori dans un bol résistant à la chaleur. Verser dessus l’eau bouillante et réserver pour développer les saveurs.
  • Placer le tofu, l’huile de sésame et la sauce soja dans un bol et remuer délicatement pour combiner. Étaler sur le plateau préparé et rôtir pendant 10 à 12 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient dorés.
  • Cuire les nouilles dans une casserole d’eau bouillante pendant 3 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Drain. Rafraîchir sous l’eau courante froide. Arroser d’huile supplémentaire pour arrêter de coller. Répartir dans des bols.
  • Mélanger le miso et l’eau tiède dans une carafe. Remuer pour dissoudre. Égoutter le nori en réservant le liquide. Jetez le nori. Ajouter le liquide réservé à la soupe. Faire mijoter doucement la soupe à feu doux. Ajouter les tiges de gai lan et les champignons. Laisser mijoter pendant 2 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient juste tendres. Ajouter les feuilles de gai lan et le mélange de miso. Cuire, en remuant, pendant 1 minute ou jusqu’à ce qu’ils ramollissent (ne pas faire bouillir). Retirer du feu. Incorporer le poulet jusqu’à ce qu’il soit juste chaud.
  • Garnir du tofu, du piment et de l’échalote restante. Saupoudrer de graines de sésame et servez.

Itadakimasu (いただきます) !

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

thé noir baies

Découvrez nos nouveaux thés aux saveurs exclusives

Je découvre

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *