Eau riche en sodium : laquelle choisir ? Quels risques en cas d’excès ?

par | 8 Mai 2022 | Actualité du thé

homme buvant de l'eau à la bouteille sur fond blanc

Une eau est considérée comme « riche en sodium » si elle contient plus de 360 mg de sodium par litre.

Elle facilite la digestion après un repas lourd. De plus, le sodium facilite l’effort sportif et limite l’apparition des crampes musculaires.

Le sodium est un des minéraux essentiels au maintien de l’équilibre d’hydrique de l’organisme. Il participe également à l’équilibre acido-basique qui donne au sang un pH stable. Il faut donc en consommer en quantité suffisante mais sans excès.

En effet, le sodium en excès a aussi des inconvénients. Une eau riche en sodium est déconseillée aux personnes qui doivent suivre un régime pauvre en sel ou qui ont tendance à faire de la rétention d’eau ainsi que ceux souffrant d’hypertension artérielle (3) ou d’insuffisance rénale.

Quelle est l’eau la plus riche en sodium ?

Les eaux riches en sodium sont :

  • St Yorre (1708 mg/L)
  • Vichy Celestins (1172 mg/L)
  • Arvie (650 mg/L)
  • Rozana (493 mg/l)

En cas d’hypotension les eaux riches en sodium sont recommandées.

Le taux de sodium de l’eau potable de la ville de Paris varie entre 8 et 15 mg/L.

👉  Découvrez également les eaux riches en potassium et celles riches en bicarbonates

Quelle est l’eau la plus pauvre en sodium ?

Les eaux pauvres en sodium sont :

  • Courmayeur (1 mg/l)
  • Thonon (3 mg/l)
  • Salvetat (7 mg/l)
  • Perrier
  • San Pellegrino

En cas d’hypertension, les eaux pauvres en sodium sont a privilégier.

Sodium et alimentation

Une alimentation équilibrée apporte largement le besoin journalier en sodium.

Dans certains cas particuliers, notamment en cas de déshydratation ou à l’issue d’une gastro-entérite par exemple, un supplément de sodium peut être nécessaire.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande une consommation de sel totale inférieure à 5g/jour. Le seuil vital minimal est de 2 g.
Cet apport peut grimper jusqu’à 10 g pour les sportifs intenses.

La moitié du sodium consommée provient du sel de table utilisé pour assaisonner les aliments et les eaux de cuisson. L’autre moitié est apportée par l’alimentation courante.

Les aliments riches en sodium :

  • les fruits de mer
  • les poissons de mer
  • les oeufs
  • la viande
  • le lait
  • le fromage frais
  • les légumes frais.

Excès de sel dans l’alimentation et rétention d’eau

L’excès de sel dans l’alimentation pourrait entraîner une rétention d’eau (1).

Une étude récente montre que des apports élevés en sel augmentent la soif. Le corps utilise l’eau supplémentaire ingérée pour diluer l’excès de sodium qu’il ne parvient pas à excréter assez rapidement (2).

Cependant, le volume d’urine ne change pas. Cela signifie que cette eau reste dans l’organisme. Par conséquent, une augmentation rapide de l’apport en sodium peut entraîner une prise de poids sous forme d’eau. Cette rétention d’eau n’est généralement que temporaire.

Toutefois, toutes les études ne sont pas d’accord sur ce phénomène de rétention d’eau. La relation entre la consommation de sel alimentaire et l’équilibre hydrique est en fait complexe.

Des recherches supplémentaires dans ce domaine sont nécessaires avant de tirer des conclusions définitives.

👉  Saviez-vous que certaines tisanes permettent de lutter contre la rétention d’eau ? Découvrez les meilleures tisanes drainantes ici.

Sodium et hypertension artérielle

L’excès de sodium a été associé de façon très largement documentés à l’hypertension artérielle, et les organismes de santé recommandent d’en limiter sa consommation (3).

Quels effets en cas de carence en sodium ?

Quelques études ont établi un lien entre les régimes pauvres en sodium et une augmentation de la résistance à l’insuline. Toutefois d’autres études contredisent ces résultats.

Par exemple, une étude (4) portant sur 152 personnes en bonne santé a révélé que la résistance à l’insuline augmentait après 7 jours de régime pauvre en sodium .

La résistance à l’insuline désigne un état dans lequel les cellules du corps ne répondent pas bien aux signaux de l’hormone insuline, ce qui entraîne une augmentation des taux de sucre dans le sang.

Certaines études semblent aussi indiquer que les régimes à faible teneur en sodium peuvent augmenter les taux de LDL (« mauvais cholestérol »).

Dans une analyse croisée d’études menées en 2003 chez des personnes en bonne santé, les chercheurs indiquent que les régimes à faible teneur en sodium ont entraîné une augmentation de 4,6 % du LDL (mauvais cholestérol) et de 5,9 % des triglycérides (5).

Une étude plus récente indique une augmentation de 2,5 % du cholestérol et de 7 % des triglycérides (6).

Études citées

(1) Rakova N, Kitada K, Lerchl K, et al. Increased salt consumption induces body water conservation and decreases fluid intake. J Clin Invest. 2017;127(5):1932-1943. doi:10.1172/JCI88530 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5409798/

(2) Bankir L, Perucca J, Norsk P, Bouby N, Damgaard M. Relationship between Sodium Intake and Water Intake: The False and the True. Ann Nutr Metab. 2017;70 Suppl 1:51-61. doi: 10.1159/000463831. Epub 2017 Jun 15. PMID: 28614828. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28614828/

(3) Sacks FM, Svetkey LP, Vollmer WM, Appel LJ, Bray GA, Harsha D, Obarzanek E, Conlin PR, Miller ER 3rd, Simons-Morton DG, Karanja N, Lin PH; DASH-Sodium Collaborative Research Group. Effects on blood pressure of reduced dietary sodium and the Dietary Approaches to Stop Hypertension (DASH) diet. DASH-Sodium Collaborative Research Group. N Engl J Med. 2001 Jan 4;344(1):3-10. doi: 10.1056/NEJM200101043440101. PMID: 11136953. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11136953/

(4) Garg R, Williams GH, Hurwitz S, Brown NJ, Hopkins PN, Adler GK. Low-salt diet increases insulin resistance in healthy subjects. Metabolism. 2011 Jul;60(7):965-8. doi: 10.1016/j.metabol.2010.09.005. Epub 2010 Oct 30. PMID: 21036373; PMCID: PMC3036792. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21036373/

(5) Jürgens G, Graudal NA. Effects of low sodium diet versus high sodium diet on blood pressure, renin, aldosterone, catecholamines, cholesterols, and triglyceride. Cochrane Database Syst Rev. 2003;(1):CD004022. doi: 10.1002/14651858.CD004022. Update in: Cochrane Database Syst Rev. 2004;(1):CD004022. PMID: 12535503. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12535503/

(6) Graudal NA, Hubeck-Graudal T, Jurgens G. Effects of low sodium diet versus high sodium diet on blood pressure, renin, aldosterone, catecholamines, cholesterol, and triglyceride. Cochrane Database Syst Rev. 2011 Nov 9;(11):CD004022. doi: 10.1002/14651858.CD004022.pub3. Update in: Cochrane Database Syst Rev. 2017 Apr 09;4:CD004022. PMID: 22071811. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22071811/

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.