Quelle est la meilleure eau pour les reins ?

par | 10 Mai 2022 | Thé et santé

jeune femme tient un mug blanc

Quand il s’agit d’hydratation, les reins font la loi.

Leur rôle est d’assurer un équilibre constant de la quantité d’eau dans le corps, un processus appelé homéostasie.

Les reins réagissent au quart de tour en cas de déséquilibre hydrique. En moins de 40 secondes, ils effectuent des ajustements au niveau moléculaire pour corriger un excès ou un manque d’eau. 

Prendre soin de ses reins est donc capital pour la santé. 

L’importance d’une bonne hydratation pour les reins

L’eau est la meilleure boisson pour la santé des reins.

La recommandation officielle est de boire de 1,5 à 2 litres par jour.
C’est l’équivalent de 8 verres d’eau par jour.

Les autres boisson qui contiennent de l’eau sont aussi à prendre en compte : lait, café, thé, tisanes, soupe, jus de fruits… mais l’eau doit être la boisson principale.

Les études scientifiques semblent indiquer que boire environ deux litres d’eau par jour réduit la formation de calculs rénaux et diminue le nombre d’infections de la vessie chez les personnes qui y sont sujettes.

Les calculs urinaires sont des petits amas de cristaux qui se forment dans le système urinaire. La forme la plus courante est celle des calculs rénaux, qui se forment dans les reins.

💡  Certaines tisanes permettent d’éliminer plus facilement l’acide urique pour soulager les problèmes de vessie.

La meilleure eau pour les reins

Toutes les eaux sont bénéfiques pour les reins. Quelle soit plate ou gazeuse, cela ne fait aucune différence.

Vous pouvez choisir la meilleure eau pour vous en fonction de votre état de santé global :

👉  Saviez-vous que la tisane de bruyère est bénéfique pour les reins ? Découvrez pourquoi ici.

Quels aliments sont-ils bénéfiques pour les reins ?

Les raisins, les cacahuètes et certaines baies contiennent un composé végétal bénéfique pour les reins appelé resvératrol. Dans une étude (1) sur des animaux, les chercheurs ont constaté qu’un traitement au resvératrol permettait de réduire l’inflammation des reins chez des rats atteints de polykystose rénale.

Les canneberges présentent aussi des bienfaits sur la santé de la vessie. Un essai clinique (2) indique que les femmes qui avaient consommé quotidiennement des canneberges séchées pendant deux semaines ont connu une diminution de l’incidence des infections urinaires.

Les jus de citron, d’orange mais aussi de melon contiennent de l’acide citrique, ou citrate. Le citrate aide à prévenir la formation de calculs rénaux en se fixant au calcium présent dans l’urine. Cela empêche la croissance des cristaux de calcium, qui peuvent entraîner des calculs rénaux.

Les algues brunes ont aussi été étudiées pour leurs effets bénéfiques sur le pancréas, les reins et le foie. Un essai (3) réalisé sur des rats nourris d’algues pendant 22 jours ont montré une réduction des lésions rénales et hépatiques dues au diabète. Une étude menée sur des animaux (4) a révélé que des extraits d’hortensia paniculé (Hydrangea paniculata) administrés pendant 3 jours apportaient un effet protecteur contre les lésions rénales. 

👉  Découvrez les meilleures tisanes pour les reins et validées scientifiquement

Les bons réflexes pour protéger ses reins

Il faut éviter de manger trop salé. Un excès de sel ponctuel est bien géré par les reins. Par contre, une alimentation trop salée régulière provoque une accumulation de sel dans le sang. Résultat : le sang est trop chargé en eau ce qui contribue à augmenter la pression artérielle et a détériorer progressivement les reins.

Il est aussi recommandé de marcher chaque jour au moins 6000 à 7000 pas avec au moins une séance de sport hebdomadaire. Pendant l’exercice, le sang des organes et des reins est mieux renouvelé.

En cas de risque de déshydratation en raison de forte chaleur, de forte sudation, de diarrhées, de vomissements, il faut boire davantage d’eau pour les reins.

Études citées

(1) Ming Wu, Junhui Gu, Shuqin Mei, Dechao Xu, Ying Jing, Qing Yao, Meihan Chen, Ming Yang, Sixiu Chen, Bo Yang, Na Qi, Huimin Hu, Rudolf P. Wüthrich, Changlin Mei, Resveratrol delays polycystic kidney disease progression through attenuation of nuclear factor κB-induced inflammation, Nephrology Dialysis Transplantation, Volume 31, Issue 11, November 2016, Pages 1826–1834, https://doi.org/10.1093/ndt/gfw058 https://academic.oup.com/ndt/article/31/11/1826/2469103

(2) Burleigh AE, Benck SM, McAchran SE, Reed JD, Krueger CG, Hopkins WJ. Consumption of sweetened, dried cranberries may reduce urinary tract infection incidence in susceptible womena modified observational study. Nutr J. 2013;12(1):139. Published 2013 Oct 18. doi:10.1186/1475-2891-12-139 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3853585/

(3) Motshakeri, M., Ebrahimi, M., Goh, Y. M., Othman, H. H., Hair-Bejo, M., & Mohamed, S. (2014). Effects of Brown Seaweed (Sargassum polycystum) Extracts on Kidney, Liver, and Pancreas of Type 2 Diabetic Rat Model. Evidence-based complementary and alternative medicine : eCAM, 2014, 379407. https://doi.org/10.1155/2014/379407 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3910465/

(4) Zhang, Sen et al. “Total Coumarins from Hydrangea paniculata Show Renal Protective Effects in Lipopolysaccharide-Induced Acute Kidney Injury via Anti-inflammatory and Antioxidant Activities.” Frontiers in pharmacology vol. 8 872. 14 Dec. 2017, doi:10.3389/fphar.2017.00872 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5735979/

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.