Hypersensibilité et fatigue : quel lien et quelles solutions ?

par | 6 Jan 2023 | Bien-être et relaxation

femme fatiguée

Quand on est une personne hautement sensible, il est habituel de se sentir épuisée émotionnellement, mentalement et physiquement. On se sent dépassé, surchargé et accablé.

En effet, être hypersensible c’est justement faire l’expérience du monde de façon plus intense que la plupart des gens.

L’hypersensible passe son temps à absorber les émotions des autres avec une empathie exacerbée, à ignorer ses propres limites sans pouvoir dire « non », à retenir son authenticité pour ne pas déranger et se poser mille questions avant d’agir…

Voilà pourquoi l’hypersensibilité et la fatigue sont souvent étroitement liées. L’hypersensibilité émotionnelle requiert une concentration et un effort d’adaptation constant.

Dans cet article, nous proposons des pistes – vécues – pour faire face à cette fatigue et mieux la comprendre.

Comment savoir si ma fatigue est liée à une hypersensibilité ?

La première étape est de savoir si vous êtes hypersensible. Vous pouvez l’être sans le savoir. Vous trouverez ici un article qui détaille les symptômes de cet état de vie.

Ensuite, certains signes peuvent vous indiquer si votre épuisement mental est dû à votre hypersensibilité.

En tant que personne hautement sensible, peut-être avez vous tendance à réfléchir profondément sur le monde qui vous entoure avant de prendre une décision. D’observer les gens, de découvrir des tendances ou des schémas sous-jacents. SI vous faites ce travail intérieur constamment, et que vous ressentez une fatigue mentale grandissante, c’est un signe qui ne trompe pas.

Autre signe : avoir l’impression de devoir constamment s’adapter à un rythme qui n’est pas le sien et à des valeurs auxquelles on n’adhère pas.

Ressentir une colère refoulée qu’il est difficile d’exprimer. Cette colère peut se traduire par un ressentiment fréquent à l’égard d’autrui, parfois sans raison fondamentale.

Ressentir une culpabilité constante et avoir un esprit trop critique envers soi de façon systématique des très caractéristique des personnes sensibles – peuvent aussi conduire à un épuisement mental.

Vous pouvez ressentir des symptômes physiques : maux de tête, nausées, douleurs corporelles… mais aussi des rhumes ou des inflammations récidivantes…

Si votre fatigue est liée à une dépression ou à un anxiété incontrôlable, c’est un autre signe que votre hypersensibilité a un effet néfaste sur votre état de santé mental.

Quelles solutions pour briser le cycle de la fatigue quand on est hypersensible ?

1- Fixer des limites

Bien souvent, les personnes hypersensibles cherchent à faire plaisir à leurs proches en se dépensant physiquement et émotionnellement sans compter. Ils en oublient leur propres limites.

Apprendre à dire « non » n’est pas facile. Voici quelques pistes de réflexion.

▸ Identifiez vos limites : il est important de savoir ce que vous êtes capable de faire et ce qui est au-delà de vos capacités. Il n’y a pas de honte à ne pas savoir, le monde est vaste.

▸ Soyez honnête : si vous avez déjà trop de responsabilités, soyez honnête et expliquez que vous ne pouvez pas accepter de nouvelles obligations.

▸ Apprenez à utiliser des formulations de rejet polies : il est important de refuser de manière respectueuse. Vous pouvez utiliser des phrases telles que « Je suis désolé, mais je ne suis pas en mesure de faire cela en ce moment » ou « Je suis flatté que vous me le demandiez, mais je ne suis pas en mesure de m’engager sur ce projet en ce moment ».

▸ N’ayez pas peur de vous justifier : il n’est pas nécessaire de vous justifier à chaque fois que vous dites non, mais si vous le faites, assurez-vous de le faire de manière courtoise en quelques mots sans entrer dans des explications détaillées.

▸ Soyez ferme : une fois que vous avez dit non, assurez-vous de maintenir votre position. Oui c’est oui, non c’est non et ce qu’il y a entre les deux relève du doute.

2- Se dépenser physiquement de façon saine

Plutôt que de vous tourner vers une habitude néfaste pour calmer votre stress ou votre anxiété (alcool, grignotage…), adopter une attitude d’extériorisation positive : danser, chanter, faire du sport sont des pratiques qui vont enclencher un cycle positif.

3- Pratiquer la compassion

Essayez de remarquer le discours critique que vous vous adressez à vous-même et de verbaliser à vois haute ce que vous ressentez. Par exemple : « je me sens coupable ».

Vous pouvez ensuite étayer ce sentiment. Par exemple : « Je me sens coupable parce que j’ai refusé de rejoindre l’organisation d’une fête à l’école. »

Enfin, et c’est le plus important, ne cherchez pas forcément à vous justifier ni à ruminer une excuse mais plutôt à vous pardonner en ayant de la compassion pour vous.. et pour ceux qui n’arrivent pas non plus à atteindre leurs objectifs dans votre entourage.

On est souvent trop exigeant avec soi-même.

4- Ralentissez le rythme.

Ralentissez votre système nerveux interne plusieurs fois par jour en faisant des pauses en pleine conscience. Si vous pouvez prendre un moment à côté d’un arbre c’est idéal.

Restez à l’écoute de vos sensation en vous reconnectant à vous-même chaque heure. Avez-vous faim ? Avez-vous bu suffisamment d’eau ? Avez-vous besoin de vous lever de votre bureau et d’aller marcher quelques pas et faire des étirements ?

👉 Lisez ici quelles tisanes boire pour être moins stressé ? 

Qu’est-ce que la fatigue chronique ?

La fatigue chronique se caractérise par un épuisement général sans raison apparente ou maladie.

La fatigue chronique a pour conséquence une difficulté de concentration, une humeur changeante, un sentiment de culpabilité constant, des troubles du sommeil…

👉 En savoir plus sur la fatigue émotionnelle et comment la gérer

Pour vous aider à savoir si vous souffrez de fatigue chronique, vous pouvez répondre à ces quelques questions d’évaluation :

  1. Avez-vous ressenti de la fatigue ou de l’épuisement physique ou mental qui n’a pas disparu après un repos ou une nuit de sommeil au cours des 6 derniers mois ?
  2. Vous sentez-vous souvent faible ou épuisé pendant la journée ?
  3. Avez-vous des difficultés à vous lever le matin, même après une nuit complète ?
  4. Votre fatigue vous empêche-t-elle de faire des activités que vous avez l’habitude de faire ?
  5. Votre fatigue vous a-t-elle causé des problèmes au travail ou dans vos relations personnelles ?
  6. Avez-vous de la difficulté à vous concentrer ou à vous souvenir de choses au cours des derniers mois ?
  7. Votre appétit a-t-il changé de façon significative au cours des derniers mois ?
  8. Vous sentez-vous souvent déprimé ou anxieux au cours des derniers mois ?
  9. Avez-vous ressenti des douleurs musculaires ou articulaires sans raison apparente au cours des derniers mois ?

Si vous répondez oui à plus de la moitié de ces questions, il se peut que vous souffriez de fatigue chronique.

👉 Nos 50 conseils pour se réveiller en pleine forme le matin

⚠️ Il est très fortement recommandé de consulter un médecin pour évaluer votre état de santé et obtenir un traitement approprié.

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *