Quel thé anti stress choisir et que dit la science ?

par | 11 Fév 2021 | Thé et santé

femme buvant du thé devant sa fenêtre

Selon une étude de 2016 réalisée par BVA, près d’un Français sur 5 déclarait se sentir stressé la plupart du temps. Il y a fort à parier qu’avec la crise du Covid et son lot d’angoisse, ce chiffre atteint désormais des sommets. Prendre le contrôle sur son stress n’est pas facile. Cela implique un vrai travail de détente et la mise en place de routines bénéfiques. Parmi ces routines, boire un thé anti stress est une solution tout à fait envisageable. Des études scientifiques indiquent que le thé vert et le thé noir auraient des effets bénéfiques sur le stress.

Qu’est ce que le stress ?

Autrefois, quand l’être humain était confronté aux animaux sauvages, le stress avait pour rôle de faciliter le combat ou la fuite. Le stress favorisait l’augmentation de la fréquence cardiaque, de la respiration, l’accélération des réflexes, la tension musculaire… Bref, il permettait d’augmenter les chances de survie.

Le stress est donc un processus biologique normal, une réaction normale de notre organisme à un changement ou à un événement inhabituel.

Le problème est que de nos jours, le stress est permanent et prolongé. Les bruits de la ville, les sollicitations des smartphone, les objectifs professionnels tendus s’additionnent. C’est la notion de changement qui déclenche la réaction de stress.

C’est le médecin Hans SEYLE qui l’a découvert en 1936 et qui a surtout découvert les troubles qu’il provoque. Le nom scientifique est le syndrome général d’adaptation, SGA.

Hélas, le stress chronique est une pathologique. Elle peut entraîner des désordres digestifs, des céphalées, des troubles du sommeil voire même de la cellulite par contraction des vaisseaux sanguins. Les personnes stressées de façon chronique présentent un taux de mortalité plus élevé.

Le thé noir serait un anti stress efficace

Un essai clinique anglais semble indiquer que boire quotidiennement du thé noir réduirait la concentration d’une hormone associée au stress et contribuerait, de façon indirecte, à prévenir les troubles cardiovasculaires.

Selon l’étude menée sur 75 hommes de 18 à 55 ans, le taux de cortisol dans le sang des participants ayant bu quatre tasses de thé noir par jour pendant six semaines avait diminué de 20 % de plus que chez les participants du groupe témoin n’ayant pris qu’un thé factice (goût similaire mais sans aucun principe actif propre au thé noir).

Pour mesurer leur niveau de stress, les participants ont effectué diverses tâches fatiguantes pour déclencher des réactions physiologiques liées au stress. Cinquante minutes après ces sollicitations intenses, les taux de cortisol avaient diminué de 47 % chez les buveurs de thé, contre seulement 27 % chez ceux qui buvaient le “faux” thé.

Steptoe A, Gibson EL, et al. The effects of tea on psychophysiological stress responsivity and post-stress receovery: a randomised double-blind trial, Psychopharmacology, DO110.1007/s00213-006-0573-2

Le thé vert serait lui aussi efficace pour lutter contre le stress

Une autre équipe de chercheur s’est intéressée au thé vert pour lutter contre les effets du stress.

Cette étude a porté sur plus de 42.000 Japonais de 40 ans et plus. Après avoir complété des questionnaires portant sur leurs habitudes de consommation de certaines boissons, d’activités physiques… et sur leur niveau de stress, les chercheurs ont identifié une corrélation.

A partir de 5 tasses de thé vert par jour, le risque de souffrir du stress serait diminué de 20%. Plus la quantité de thé vert bue est élevée, plus le niveau de stress diminuerait.

Le thé anti stress peut donc être un thé vert ou thé noir. reste à étudier la question du café et de certaines tisanes.

Le cérémonial du thé joue aussi un rôle dans la détente

Le thé qu’il soit vert ou noir a des effets anti stress en raison de sa composition organique, c’est donc un fait. Toutefois, il ne faut pas négliger le cérémonial de la préparation du thé qui est bien particulier (on ne boit pas un thé comme on boit un verre de jus d’orange) et qui doit aussi grandement aider à se détendre et à gérer son stress.

Selon la philosophie japonaise des maitres en la matière, la cérémonie du thé japonaise repose sur 4 principes :
– Harmonie : une relation entre individu et la nature équilibrée et bienveillante
– Respect : se rencontrer avec respect et appréciation.
– Pureté : tendre vers une simplicité intérieure spirituelle
– Silence : pour vivre l’expérience de la sérénité intérieure et de la tranquillité.

Des principes tout à fait cohérents avec la recherche d’un état zen. Pour lutter contre le stress d’un quotidien devenu trop rapide, il pourrait donc être bénéfique d’intégrer votre cérémonie du thé dans la vie quotidienne.

Sans chercher à imiter la cérémonie japonaise, il est possible de se ménager un moment rien qu’à soit. Prendre le temps de faire bouillir l’eau, de choisir son thé préféré, de la préparer dans une belle tasse qu’on aime avoir en main, de faire une dégustation active du thé en se concentrant sur ses qualités olfactives et gustatives… Bref, se ménager un oasis de calme dans un désert.

Le café a t’il un effet sur le stress ?

On pourrait croire que la caféine contenue dans le thé et le café serait un facteur d’aggravation du stress. Dans la plupart des situations, cette relation n’est pas avérée.

Des études indiquent que le risque de dépression serait plus faible chez les buveurs de café. Ainsi, une étude menée sur 10 177 Coréens, âgés de 20 à 97 ans, montre que les participants qui buvaient au moins trois tasses de café par jour avait presque deux fois moins de risque de faire une dépression.

Pour les chercheurs, la consommation de café stimulerait la production cérébrale de neuromédiateurs du bien-être que sont la sérotonine et dopamine.
Voir l’étude ici : Coffee and depression in Korea: the fifth Korean National Health and Nutrition Examination Survey

Toutefois, en France, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) signale qu’un excès de caféine peut être cause d’anxiété et de nervosité. Une situation qui n’a rien de rare puisque près de 30 % de la population adulte française dépasserait le seuil journalier retenu comme générateur d’anxiété, estimé à 200 mg de caféine, soit l’équivalent de 30 cl de café filtre.

Quelles tisanes ont-elles un effet relaxant ?

La passiflore est recommandée comme étant un anxiolytique naturel de même que la mélisse qui serait capable de calmer l’anxiété et faciliter le sommeil. Le tilleul est aussi recommandé pour son effet apaisant propice au repos.

Une recette de tisane anti-stress simple : faites infuser 4 g de passiflore et 2 g de tilleul dans 200 ml d’eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes et déguster le soir avant d’aller dormir.

exercice de visualisation anti-stress

4 solutions scientifiquement prouvées contre le stress

En plus de boire régulièrement un thé anti stress, vous pouvez pratiquer une des activités ci-dessous dont les effets sur l’angoisse ont été étudiés.

Faire le plein de pistaches et de lentilles

En mangeant des aliments riches en tryptophanes, on favorise la bonne humeur. En effet, les tryptophanes permettent à l’organisme de sécréter de la sérotonine qui n’est ni plus ni moins que l’hormone de la régulation de l’humeur. La sérotonine joue en fait un rôle antidépresseur.

Cet apport en tryptophane est d’autant plus important que le corps humain n’est pas capable d’en fabriquer de lui même. Il est obligé de les puiser dans son alimentation. Le tryptophane est présent notamment dans les graines de sésame, les pistaches, la mozzarella, le poulet, le thon, les lentilles ou encore les œufs.

Marcher en plein air pendant 10 minutes

Marcher en plein air, dans un jardin ou un espace vert, met le corps en état de méditation, grâce au phénomène “d’attention involontaire” assez proche de l’état hypnotique. Le cerveau fonctionne alors à une autre fréquence. Il réfléchit en tâche de fond sans prise avec le présent et donc sans stress.

Respirez profondément en pleine conscience

Les exercices de respiration avec une concentration accrue sur le souffle peuvent aider à réduire le stress grâce à un apport d’oxygène et un lâcher-prise avec le présent.

Une respiration rapide stimule le système nerveux orthosympathique et aggrave le stress tandis que respirer profondément stimule la réaction du système nerveux parasympathique, apaisant.

La recherche clinique montre aussi que les exercices de respiration peuvent réduire la tension artérielle et sont capables de changer l’expression de certains gènes, selon une étude publié par Herbert Benson, chercheur à Harvard.

La visualisation mentale

Des études ont montré que la technique de visualisation peut réduire le stress et l’anxiété. En résumé, cette technique consiste à s’installer confortablement avec l’ensemble de ses membres au repos, puis à visualiser mentalement chaque région de son corps, l’une après l’autre, tout en essayant de se représenter la sensation de lourdeur qui s’installe petit à petit.

Gruzelier JH. A review of the impact of hypnosis, relaxation, guided imagery and individual differences on aspects of immunity and health. Stress. 2002 Jun;5(2):147-63.

Pin It on Pinterest