Le thé d’Inde et du Sri Lanka dans la tourmente, celui d’Iran renait de ses cendres

par | 15 Mar 2017 | Pays producteurs de thé

Rien ne va plus pour les producteurs de thé du Sri Lanka. De fortes averses, une utilisation restrictive des engrais et pesticides par le gouvernement ont provoqué une baisse importante de la production, pour la 3ème année consécutive.

Cette année la baisse est de plus de 11%. Les exportations en valeur ont baissé  de 5% à 1,26 milliard de dollars.

Même problème en Inde, dans la région de Darjeeling. Souci numéro 1 : le climat trop sec depuis 2012 qui fragilise les plants de théiers. Les rares pluies arrivent de façon sporadique sous forme de tempêtes qui noient les sols et les désagrège petit à petit. Tout cela impacte négativement la quantité et la qualité de thé produit bien entendu.

De son côté, l’Iran retrouve le sourire petit à petit. Depuis la levée des sanctions internationales, le pays peut de nouveau se fournir en dollars sur le marché des changes et acheter des équipements de production.

Un processus de modernisation est en oeuvre à vitesse grand V parmi les quelques 105 manufactures de thé encore en activité. De mars 2016 à février 2017, ce sont 31.200 tonnes de thé fini qui ont été produites, une augmentation de 60% sur un an, soit l’équivalent de 30% de la demande intérieure.

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.