18 pâtisseries japonaises faciles et succulentes

par | 24 Jan 2023 | Culture du Japon

pâtisserie japonaise et thé

Les pâtisseries que nous vous présentons aujourd’hui qui vont vous faire voyager jusqu’au Japon, sans quitter votre cuisine. Préparez vos ustensiles de cuisine et vos papilles, voici 20 recettes de pâtisseries japonaises – aussi appelées wagashi – qui vont vous faire fondre de plaisir.

1- Mochi

Mochi

Le mochi est la pâtisserie japonaise la plus populaire. Depuis une vingtaine d’années, elle s’est répandue dans le monde entier. On en trouve des correctes en grande distribution généraliste et dans les boutiques spécialisées. Mais vous pouvez aussi en fabriquer vous-même assez facilement avec un simple micro-onde. Cette recette nécessite peu d’ingrédients et n’est pas très compliqué à réaliser.

Ingrédients :

  • 1 tasse de pâte de haricots rouges sucrée
  • 1 tasse de farine de riz
  • 1 cuillère à café de thé vert en poudre (matcha)
  • 1 tasse d’eau
  • ¼ tasse de sucre blanc
  • ½ tasse de fécule de maïs

Recette :

  1. Enveloppez la pâte de haricots rouges dans du papier d’aluminium et placez-la au congélateur jusqu’à ce qu’elle soit solide, au moins 1 heure.
  2. Bien mélanger la farine de riz gluant et la poudre de thé vert dans un bol allant au micro-ondes. Incorporer l’eau, puis le sucre ; mélanger jusqu’à obtenir une consistance lisse.
  3. Couvrez le bol d’une pellicule plastique et passez au micro-ondes pendant 3 minutes 30 secondes.
  4. Pendant ce temps, sortez la pâte de haricots rouges du congélateur et divisez-la en 8 boules égales. Mettre de côté.
  5. Retirer le mélange de farine de riz du micro-ondes. Remuer et chauffer, couvert, pendant encore 15 à 30 secondes.
  6. Saupoudrer une surface de travail avec de la fécule de maïs. Rouler environ 2 cuillères à soupe de mélange de farine de riz chaud en boule.
  7. Aplatissez la boule et placez une boule de pâte de haricots rouges surgelée au centre. Pincez et pressez la pâte autour de la pâte de haricots jusqu’à ce qu’elle soit complètement recouverte.
  8. Saupoudrer de fécule de maïs supplémentaire et placer le mochi, la couture vers le bas. Dégustez.

👉 Le Mochi est aussi dégusté en dessert. Retrouvez notre sélection de desserts japonais ici.

2- Daifuku

Daifuku

Le daifuku est un type de dessert japonais, similaire au mochi fourré à la pâte de haricots rouges sucrés. C’est un mets traditionnel très apprécié au Japon et est en général servi comme dessert ou collation. Il peut être servit froid ou chaud.

Ingrédients :

  • 150g de farine de riz gluant
  • 120g de sucre glace
  • 200ml d’eau
  • 100g d’anko
  • 50g de maïzena

Recette :

  • Prenez un saladier qui passe au micro-onde. Versez-y la farine de riz gluant ainsi que le sucre glace, puis en dernier l’eau. Mélangez le tout jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et fluide.
  • Mettez votre bol au micro-onde pendant environ 4m30 à une puissance de 600 watts.
  • Durant ce laps de temps, prenez votre anko et faites-en dix petites boules. Afin d’avoir assez de pâtes pour tous les daifuku.
  • Récupérez ensuite votre bol et re-mélangez le tout : normalement la pâte obtenue doit être devenue collante. Ensuite, vous pouvez remettre le bol au micro-ondes pendant une durée de 3min30 et toujours à une puissance de 600 watts.
  • Une fois ce temps écoulé, vous pouvez récupérer votre bol et mélanger de nouveau ce qu’il contient. Cette fois-ci, formez une grosse boule à l’intérieur du bol.
  • Attrapez la maïzena afin de la saupoudrer sur la boule obtenue, mais également sur votre surface de travail, ainsi que sur vos mains.
  • Ensuite, prenez un peu de la pâte dans votre main afin de former une boule de la taille d’une balle de ping-pong. Vous pouvez faire une légère incision dans celle-ci afin d’y fourrer l’une de vos boules d’anko. Si cela vous parait compliqué, n’hésitez pas à couper la boule en deux, y disposer la pâte d’anko, et la refermer en la modelant de nouveau légèrement.

👉 Pour équilibrer le goût très sucré de la plupart des pâtisseries japonaises, vous pouvez boire un thé vert de type matcha.

3- Manjū

manju japonais

Les manjū sont de petits gâteaux ronds et blancs, cuits à la vapeur. Ils sont préparés avec de la pâte de haricots rouges, enveloppée d’une pâte à base de farine, d’eau, de sucre et de fécule.

Ingrédients :

  • 250 g de pâte de haricots rouges azuki sucrée
  • 50 g de sucre
  • 150 g de farine de blé
  • 15 cl de lait
  • 1 œuf
  • 3 cuillères à soupe de levure chimique
  • Huile végétale

Recette :

  • Dans un saladier, fouettez l’œuf avec le sucre. Ajoutez la farine mélangée avec la levure, puis le lait. Mélangez.
  • Huilez un petite moule  Versez une couche de pâte sur la plaque.
  • Déposez une grosse cuillère de pâte de haricots rouge au milieu, puis recouvrez avec de la pâte.
  • Fermez délicatement le moule. Laissez cuire quelques minutes jusqu’à ce que les deux côtés soient bien dorés.
  • Laissez refroidir avant de servir.

4- Kasutera

Kasutera

La kasutera est une pâtisserie semblable à un cheese-cake car elle tout aussi moelleuse. Cette recette est assez simple à réaliser, la seule difficulté peut être la cuisson car le gâteau ne doit pas trop cuit sinon il sera trop sec et s’il n’est pas assez cuit il sera coulant.

Ingrédients :

  • 200 g de sucre
  • 3 cuillères à soupe de miel
  • 3 cuillères à soupe d’eau chaude
  • 150 g de farine à pain
  • 1 cuillère à soupe de sucre Chuzarato
  • 6 œufs

Recette :

  • Tapissez le moule avec du papier cuisson et saupoudrez de sucre.
  • Fouettez légèrement les œufs dans un bol. Ajoutez le sucre et mélangez.
  • Faites tremper le fond du bol dans l’eau chaude et chauffez les œufs petit à petit. Quand ils commencent à être un peu chaud, retirez le bol et continuez à fouetter doucement.
  • Fouettez ensuite les œufs à haute vitesse pendant environ 5 minutes.
  • Diluez le miel dans l’eau chaude. Ajoutez-le au mélange d’œufs et fouettez avec le fouet électrique encore1 minute.
  • Saupoudrez la farine sur le mélange d’œufs. A vitesse moyenne, fouettez le mélange environ 2 minutes jusqu’à ce que la texture soit lisse à nouveau.
  • Versez la pâte dans le moule. Remuez la pâte avec une spatule pour retirer les bulles d’air.
  • Enfournez le gâteau dans un four préchauffé. Pour les premières 15 minutes, faites cuire à 170°C. Ensuite, baissez la température à 160°C et faites cuire pendant environ 50 minutes.
  • Piquez la kasutera avec une fourchette. Si elle ressort légèrement humide, c’est prêt.

5- Dango

Dango

Le dango est une boulette de riz japonaise traditionnelle recouverte d’un glaçage au soja sucré. Les boulettes sont embrochées sur un bâton de bambou et dégustées toute l’année. Au Japon, cette pâtisserie se vend principalement directement dans la rue.

Ingrédients :

  • 160 g de farine de riz joshinko non gluant
  • 40 g de farine de riz gluant shiratamako
  • 60 g de sucre
  • 200 ml d’eau chaude
  • 1 cuillère à café de poudre de thé vert matcha
  • Colorant alimentaire rouge

Recette :

  • Mélangez 160 g de farine de riz non gluant joshinko, 40 g de farine de riz gluant shiratamako et 60 g de sucre. Ajouter 200 ml d’eau chaude petit à petit en mélangeant bien jusqu’à ce que le mélange prenne une consistance semblable à celle d’un lobe d’oreille. (C’est la façon traditionnelle de décrire la texture parfaite pour votre mélange de dango.)
  • Couvrez le bol dans lequel vous avez mélangé votre mélange de dango et passez-le au micro-ondes pendant 3 minutes.
  • À l’aide de mains humidifiées avec de l’eau, pétrir la pâte.
  • Ajouter le colorant alimentaire à un tiers de la pâte et le matcha à un autre tiers. Le dernier tiers sera laissé tel quel. Si la poudre de matcha est trop difficile à combiner, ajoutez-y un peu d’eau.
  • Humidifiez à nouveau vos mains et roulez la pâte en 6 boules de taille égale pour chaque couleur. Enfilez-les sur une brochette en bois et servez.

6- Monaka

Monaka

Le monaka est une pâtisserie japonaise composée d’une garniture de confiture de haricots azuki prise en sandwich entre deux minces gaufrettes fraîches. Elle peut être garnie avec des haricots azuki, mais également avec des graines de sésame, des châtaignes ou du gâteau de riz.

Ingrédients :

  • 40 g de farine de Shiratamako
  • 30 g d’amidon de maïs
  • 200 ml d’eau
  • 1 cuillère à soupe d’huile

Recette :

  • Graissez le moule.
  • Mélanger la farine de shiratamako et la fécule de maïs, ajouter de l’eau et pétrir.
  • Ensuite, enduisez légèrement le moule de la pâte.
  • Recouvrez le moule enduit d’un autre moule, pressez-les bien l’un contre l’autre.
  • Placez le moule dans le four préchauffé et faites cuire pendant 12 minutes.
  • Une fois cuit,  démoulez la pâte. (À ce stade, si la pâte est encore collante, c’est qu’elle n’est pas assez cuite.
  • Lorsqu’ils sortent proprement du moule, les biscuits de monaka sont prêts. Il ne vous reste plus qu’à les garnir de ce que vous souhaitez et de servir.

7- Okoshi

Okoshi

L’okoshi n’est pas vraiment une pâtisserie mais c’est une collation particulièrement appréciée au Japon car elle se prépare en quelque minutes et demande très peu d’ingrédients.

Ingrédients :

  • 1 bol de riz rond japonica cuit
  • 10 ml d’eau
  • 40 g de sucre
  • 10 g de cacahuètes (non salé)
  • Huile végétale

Recette :

  • Etalez le riz sur une plaque ou sur du papier sulfurisé. Laissez sécher au soleil pendant une journée jusqu’à ce que le riz prenne un aspect mi-transparent.
  • Faites-le frire dans une huile chauffée à 180 °C jusqu’à ce que le riz gonfle. Étalez-le sur du papier absorbant.
  • Mettez le sucre et l’eau dans une casserole et portez à ébullition. Quand le mélange bout, baissez le feu et ajoutez les cacahuètes. Mélangez quelques minutes.
  • Posez un papier sulfurisé dans un petit récipient. Versez-y le riz. Couvrez-le de papier sulfurisé et pressez le tout avec quelque chose de lourd et de plat.
  • Laissez refroidir et démoulez. Coupez en morceaux. Et dégustez.

8- Dorayaki

Dorayaki

Le dorayaki est sans doute la pâtisserie la plus apprécié au Japon après les mochis. Elle est très facile et rapide à préparer si vous disposez à l’avance de pâte d’azuki. Tous les enfants en raffolent.

Ingrédients :

  • 100 g de sucre en poudre
  • 150 g de farine
  • 20 g de miel
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 3 œufs
  • 30 ml d’eau
  • Huile de coco
  • 300 g de pâte d’azuki

Recette :

  • Dans un saladier, blanchir les oeufs avec le sucre. Ajouter le miel et la pincée de sel.
  • Incorporer la farine tamisée, la levure chimique et l’eau. Mélanger jusqu’à obtention d’une pâte lisse et homogène.
  • Laisser la pâte reposer au frais pendant au moins 30 mn.
  • Mettre à chauffer une poêle avec un peu d’huile. Déposer une petite louche de pâte, afin de former un cercle d’environ 10 cm de diamètre.
  • Laissez cuire jusqu’à ce que des petites bulles apparaissent, puis retourner le pancake. Répétez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.
  • Laisser tiédir quelques instants. Étaler une cuillerée d’anko sur un premier pancake avant de le recouvrir avec un second. Appuyer délicatement pour bien souder les bords.

9- Taiyaki

Taiyaki

Le tiyaki est une pâtisserie semblable au dorayaki. Très souvent, elle est sous moulé de façon à ressembler à un poisson.

Ingrédients :

  • 170 g de beurre
  • 65 g de sucre brun
  • 2 œufs
  • 240 g de farine à gâteau
  • 6 g de levure chimique
  • 155 g de lait chaud
  • 2 cuillères à café de miel
  • 2 cuillères à café de sauce soja

Recette :

  • Crémer le beurre avec le sucre.
  • Battre un œuf, puis l’autre.
  • Battre la moitié de la farine, puis le lait, puis l’autre moitié de farine.
  • Utilisez une bouteille compressible pour presser une mare de pâte dans le corps, puis la queue et autour du corps à nouveau.
  • Placez l’insert de haricot rouge au centre du taiyaki et appuyez à mi-course.
  • Verser plus de pâte sur l’insert de haricots rouges afin qu’il soit entièrement recouvert.
  • Vérifiez la cuisson de chaque côté et si ce n’est pas fait, continuez la cuisson à intervalles de 45 secondes.
  • Les taiyaki sont cuits lorsqu’ils sont uniformément dorés. Retirer avec une paire de baguettes.
  • Servir encore chaud et croustillant à l’extérieur.

10- Yatsuhashi

Yatsuhashi

Le Yatsuhashi est une pâtisserie semblable à une crêpe. Elle est la plupart du temp garnie de pâte de haricot mais peut être garnie de beaucoup d’autres choses, confitures, pâte de châtaigne, chocolat…

Ingrédients :

  • 10 g de farine de riz gluant
  • 30 ml d’eau
  • 40 g de sucre
  • 20 g de farine de riz
  • 10 g de nikki
  • 120 g de tsubu-an

Recette :

  • Dans un bol, mettez le shiratamako, en ajoutant l’eau petit à petit, mélangez avec les doigts en écrasant les grumeaux. Ajoutez et mélangez le sucre et le jôshinko pour obtenir une pâte lisse et liquide.
  • Dans une marmite à vapeur bien chauffée, mettez un cadre en bois ou en métal et étalez un tissu mouillé dessus pour y verser la pâte. Faites cuire pendant 15 minutes à feu vif.
  • Sortez la pâte cuite avec le tissu et pétrissez-la jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène.
  • Sur une plaque saupoudrée de cannelle, mettez la pâte. Pétrissez-la en la retournant pour bien incorporer la poudre de nikki (ou cannelle).
  • Mettez la pâte entre deux morceaux de papier sulfurisé et étalez-la avec un rouleau pour former un rectangle de 2 mm d’épaisseur où vous découperez 8 carrés de 7 cm.
  • Formez 8 boules de tsubu-an de 10 g. Mettez-les au milieu de chaque carré de pâte. Pliez le carré et pressez les bords pour les faire coller.

11- Namagashi

Namagashi

Le Namagashi est une petite douceur japonaise traditionnelle qui est faite à partir d’une pâte de riz sucrée et parfois aromatisée. Il est généralement servi lors des cérémonies du thé japonais et est considéré comme une forme d’art culinaire. La pâte est sculptée dans des formes variées qui représentent des fruits, des fleurs, des insectes et des animaux. Les couleurs sont ajoutées à la pâte afin de créer des effets visuels surprenants.

Ingrédients :

  • 15 g de shiratamako
  • 10 g d’amidon de Kudzu
  • 30 g de soshinko
  • 80 g de sucre semoule
  • 80 ml d’eau
  • 45 g de shiro-un
  • Colorant alimentaire (rouge et jaune)

Recette :

  • Dans une casserole, mélangez le shiratamako, l’amidon de Kudzu, le soshinko et l’eau.
  • Mettez la casserole sur le feu et mélangez constamment jusqu’à ce que la préparation épaississe.
  • Une fois que la préparation est épaisse, retirez la casserole du feu et ajoutez le sucre et le shiro-un.
  • Mélangez bien le tout jusqu’à ce que le sucre et le shiro-un soient complètement dissous.
  • Divisez la pâte en deux parties égales. Dans une des deux parties, ajoutez une petite quantité de colorant alimentaire rouge. Dans l’autre partie, ajoutez une petite quantité de colorant alimentaire jaune.
  • Façonnez des petites boules avec les deux pâtes et placez-les sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.
  • Enfournez les Namagashi pendant 10 minutes à 180°C.
  • Laissez refroidir avant de servir.

👉 Ce week-end, innovez ! Préparez un véritable petit déjeuner japonais avec ces idées de recettes.

12- Rakugan

Rakugan

Le rakugan n’est pas vraiment une pâtisserie mais plutôt des friandises généralement servies avec le thé ou à la fin d’un repas.

Ingrédients :

  • 30 g de sucre en poudr
  • 2 ml d’eau
  • 20 g de farine de riz gluant
  • Colorant alimentaire
  • Purée de pomme de terre

Recette :

  • Mélanger les colorants alimentaires avec de l’eau.
  • Ajoutez ensuite le sucre et ajouter la farine de riz gluant jusqu’à ce que la pâte retienne les traces de doigts.
  • Saupoudrer les moules de fécule de pomme de terre.
  • Remplissez bien les moules avec la pâte.
  • Retirer le surplus de pâte avec un objet plat.
  • Tenez le moule à l’envers pour que les bonbons tombent. Séchez les bonbons à l’ombre. Et dégustez.

13- Warabimochi

Warabimochi

Cette pâtisserie japonaise est plus facile à préparer que n’importe quel autre wagashi, ne nécessitant que quelques ingrédients. Doux et gélatineux, c’est une douceur amusante qui vaut vraiment la peine d’être essayé.

Ingrédients :

  • 50 g de warabiko (ou alternative à l’amidon)
  • 3 cuillères à soupe (environ 30 g) de sucre semoule
  • 250 ml d’eau
  • 2 cuillères à soupe de poudre de kinako
  • 2 cuillères à soupe de sucre semoule
  • 1 pincée de sel
  • 25 g de sucre muscovado
  • 25 g de sucre semoule
  • 50 ml d’eau

Recette :

  • Prenez un bol et mélangez le warabiko (ou substitut d’amidon) avec du sucre et de l’eau jusqu’à ce qu’ils soient bien mélangés.
  • Placer un tamis au-dessus d’une casserole et y verser le mélange.
  • Placez la casserole sur la cuisinière et allumez à feu moyen-doux. Remuer continuellement avec une spatule.
  • Une fois que le mélange commence à épaissir, baissez le feu à doux et mélangez continuellement.
  • Le warabi est terminé lorsque le mélange devient translucide (il ne devrait plus y avoir d’amidon liquide ou blanc) et forme une boule ressemblant à de la gelée.
  • Retirer du feu et transférer le warabi dans le récipient et l’aplatir avec la spatule. (Plongez la spatule dans l’eau pour éviter qu’elle ne colle.)
  • Laisser refroidir pendant 5 à 10 minutes puis reposer au réfrigérateur pendant une heure.
  • Pendant que le warabi mochi refroidit, préparez le kuromitsu en ajoutant le sucre muscovado, le sucre semoule et l’eau dans une petite casserole. Bien mélanger.
  • Placer la casserole sur la cuisinière à feu moyen et porter à ébullition.
  • Une fois que le sirop commence à bouillonner, baissez le feu à moyen-doux et laissez mijoter pendant 2-3 minutes. Assurez-vous d’enlever toute mousse qui se forme sur les bords.
  • Laisser refroidir avant de transférer dans un petit bol de service.
  • Ajouter la poudre de kinako, le sucre et le sel dans un bol/récipient.
  • Mélanger jusqu’à ce qu’il soit bien incorporé. (Vous pouvez également placer un couvercle sur le dessus et le secouer.)
  • Une fois le mochi warabi refroidi, coupez-le en carrés et dégustez.

👉 Accompagnez votre warabimochi d’une boisson japonaise typique

14- Amanattō

Amanattō

Ces haricots rouges sont préparés de sorte à pouvoir être mangé directement sous forme de friandises. Ce n’est pas vraiment une pâtisserie , disons plutôt une sucrerie faite-maison, mais en raison de sa popularité, cette recette devait être présente dans cette liste.

Ingrédients :

  • 50 g de haricots noirs
  • 1 pincée de bicarbonate de soude
  • 3 tasses d’eau
  • 1 tasses de sucre cristallisé
  • 1 cuillère à café de sel
  • 2 tasses de sucre extrafin

Recette :

  • Rincez les haricots. Faire tremper une nuit dans de l’eau.
  • Après le trempage, égouttez les haricots et rincez-les abondamment à l’eau froide.
  • Mettez les haricots dans une casserole avec beaucoup d’eau et une bonne pincée de bicarbonate de soude.
  • Laisser mijoter doucement pendant 1 heure jusqu’à ce qu’ils soient juste cuits. Veillez à ne pas faire bouillir les haricots ou à ne pas trop les cuire.
  • Égouttez les haricots et rincez-les délicatement à l’eau froide.
  • Préparez le sirop en mélangeant les 3 tasses d’eau froide, le sucre semoule et le sel. Chauffer pour laisser mijoter pendant 20 minutes ou jusqu’à ce que le sirop commence à épaissir un peu.
  • Pendant que le sirop mijote, triez soigneusement les haricots cuits, en jetant ceux qui sont hors de la peau ou là où la peau s’est ouverte.
  • Ajouter délicatement les haricots au mélange de sirop et continuer à faire mijoter pendant 1 heure.
  • Éteignez le feu et laissez les haricots refroidir pendant 10 minutes.
  • Mettez le sucre semoule dans un bol. Par lots, mélangez les haricots dans le sucre, puis étalez-les sur une plaque à biscuits en une seule couche.
  • Lorsque tous les haricots enrobés de sucre sont sur la plaque à biscuits, placez la plaque à biscuits dans un four.
  • Retirez la plaque à biscuits et mélangez les haricots, en les remettant au four pendant 5 minutes supplémentaires.
  • Laissez reposer 10 minutes puis dégustez.

15- Senbei

Senbei

Le senbei est une pâtisserie japonaise salée fait à base d’une galette de riz. Elle est souvent consommée au petit déjeuner.

Ingrédients :

  • 2 cuillères à soupe d’huile végétale
  • 4 cuillères à soupe d’eau
  • 40 g riz blanc cuit
  • 1 cuillère à café de sel de mer
  • 120 g farine de riz
  • 2 cuillères à café de mirin
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 2 cuillères à café de mélange de piment rouge
  • Feuilles d’algues Nori
  • 3 cuillères à café de graines de sésame noir
  • 5 cuillères à café de riz furikake

Recette :

  • Préchauffez le four à 190 degrés.
  • Pour faire le glaçage, fouetter ensemble la sauce soja et le mirin.
  • Dans un bol à mélanger, mélanger le riz blanc cuit, l’eau, la farine de riz, le sel et l’huile pour produire la pâte.
  • Courir jusqu’à ce que le mélange soit finement mélangé.
  • Placez le mélange dans un bol et insérez les garnitures désirées.
  • Retirez le plastique du « disque » de pâte et placez-le sur la plaque à pâtisserie préparée.
  • Cuire la pâte pendant 8 à 10 minutes.
  • Badigeonner le glaçage sur les dessus.
  • Remettre au four et cuire encore 10 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Avant de servir, laisser refroidir complètement sur une grille.

16- Yokan

Yokan

Le yōkan est une pâtisserie japonaise sucrée constituée d’une pâte de haricot rouge du Japon, gélifiée avec de l’agar-agar. Il ressemble à de la pâte de fruits, mais est beaucoup plus fin.

Ingrédients :

  • 1 dose d’agar-agar
  • 20 ml d’eau
  • 1 tasse de cassonade
  • 30 g d’anko

Recette :

  • Préparez le mélange de gélatine : dans un grand bol, faites tremper le kanten (nom de l’agar-agar en japonais)  séché dans l’eau jusqu’à ce qu’il ramollisse.
  • Retirer le kanten de l’eau et presser pour éliminer l’excès d’eau.
  • Dans une casserole moyenne, ajouter l’agar-agar avec 20ml d’eau et porter à une fine ébullition en veillant à remuer constamment. Baisser le feu à doux.
  • Ajoutez ensuite le sucre et mélangez bien.
  • Ajoutez de la pâte de haricots rouges sucrée préfabriquée (anko ou koshian). Remuez constamment en vous assurant que la pâte de haricots est diluée dans le mélange d’agar agar et d’eau. Continuer à faire mijoter jusqu’à ce que le mélange épaississe. Retirer du feu.
  • Verser le mélange dans un récipient en plastique rectangulaire peu profond. Laisser refroidir à température ambiante puis conserver au réfrigérateur pour refroidir pour que le yokan soit ferme.
  • Couper le mizu yokan en petits blocs et servez le frais.

17- Nerikiri

Nerikiri

Le Nerikiri est une forme de pâtisserie japonaise qui se compose principalement de pâte de haricots blancs et de sucre et qui est utilisée pour créer des sculptures de pâtisserie et des gâteaux décorés.

Ingrédients :

  • 500 g de pâte de haricots blancs
  • 30 g de farine de riz gluant
  • 500 ml d’eau
  • 60 g de pâte de haricots rouges

Recette :

  • Tout d’abord, dans une poêle antiadhésive, mélanger la farine et la moitié de l’eau pour enlever les grumeaux. Allumez ensuite le feu à moyen.
  • Ajouter le reste d’eau puis ajouter le sucre. Cuire en remuant doucement avec une spatule jusqu’à ce que la couleur passe du blanc au translucide.
  • Ajouter 500 g de pâte de haricots blancs dans un bol résistant à la chaleur et utiliser la spatule pour bien mélanger. Faites réduire le mélange jusqu’à ce qu’il perde son aspect collant.
  • Ensuite, bien mélanger avec une spatule, chauffer plusieurs fois jusqu’à ce qu’il durcisse puis mélanger à nouveau 2 fois.
  • Il ne vous reste plus qu’à les décorer en ajoutant les colorants que vous souhaitez et faire des formes appétissantes.

18- Mushi pan

mushi pain à la vapeur

Ces petits pains d’origine japonaise sont cuits à la vapeur. Ils sont souvent parfumés au thé matcha, mais il est possible de le remplacer par du thé vert ou par des zestes de citron, de vanille de cacao…

Ingrédients :

  • 1 œuf
  • 1 cuillère à soupe d’huile végétale
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 3 cuillères à soupe de yaourt nature
  • 1 tasse de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de poudre de thé matcha (ou zestes d’agrumes, vanille, cacao, …)

Recette :

  • Enveloppez le couvercle de votre sauteuse d’un torchon pour empêcher la condensation de tomber sur les gâteaux en cours de cuisson.
  • Placez 4 ramequins vides dans une casserole, ajoutez-y de l’eau à mi-hauteur des ramequins.
  • Retirez les ramequins, couvrez la casserole et portez l’eau à ébullition.
  • Disposez une caissette en papier dans chaque ramequin.
  • Dans un bol moyen, mélangez l’œuf et l’huile, fouettez vigoureusement. Ajoutez le miel et le yaourt, mélangez. Ajoutez le sucre, mélangez de nouveau.
  • Tamisez la farine et la levure et ajoutez-les au mélange précédent. Tamisez la poudre de thé matcha et mélangez jusqu’à ce qu’elle soit incorporée. Répartissez la préparation dans les 4 caissettes.
  • Lorsque l’eau commence à bouillir, placez les ramequins dans la casserole, couvrez avec le couvercle et faites cuire à feu moyen-doux pendant 12 à 14 min. Pour vérifier la cuisson, un pic inséré au centre d’un gâteau doit ressortir sec. Retirez le ramequin de la poêle.
  • Dégustez les gâteaux tièdes ou froids.
thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

thé noir baies

Découvrez nos nouveaux thés aux saveurs exclusives

Je découvre

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *