5 bienfaits de la bruyère : reins, rhumatismes, anti-microbien…

par | 9 Fév 2024 | Tisanes, Infusions et maté

fleurs de bruyères

La bruyère fait partie des plantes les plus robustes capable de pousser dans des conditions extrêmes. On l’utilise en phytothérapie pour soulager les infections urinaires. Elle serait efficace pour faciliter l’élimination des calculs rénaux et pour lutter contre l’urémie et l’albuminurie.

Un puissant effet antioxydant et anti-microbien

Les bienfaits de la bruyère s’expliquent principalement par le fait que les fleurs de bruyère (Calluna vulgaris) contiennent 12 composés phénoliques dont certains très puissants. Ces molécules ont montré une forte activité antioxydante et antibactérienne. Cette étude estime que l’extrait de bruyère est capable d’inhiber les bactéries pathogènes dans l’estomac sans affecter la microflore bénéfique, corroborant leur utilisation en médecine traditionnelle. Une autre étude indique que la plante est un agent anti-microbien.

Une étude a analysé l’activité antibactérienne in vitro des extraits de la plante sur différentes souches d’Escherichia coli, Enterococcus faecalis et Proteus vulgaris. Il en ressort que l’extrait aqueux de bruyère inhibe la croissance de certains pathogènes humains parmi les plus courants.

Un effet anti-inflammatoire potentiel

L’acide ursolique, un composé extrait des fleurs de bruyère, peut inhiber deux enzymes clés, la lipoxygénase et la cyclooxygénase, qui jouent un rôle important dans les processus inflammatoires de l’organisme. Ces enzymes sont impliquées dans la production de médiateurs de l’inflammation. Cette action anti-inflammatoire est l’une des raisons pour lesquelles la bruyère est traditionnellement utilisée dans le traitement de diverses affections inflammatoires. Ces résultats ont été obtenus sur des souris de laboratoire et doivent être conformé sur l’Homme. (4)

Elle soulage les infections urinaires et rhumatismales

La bruyère possède aussi une action diurétique qui favoriser l’élimination des déchets urinaires : acide urique, acide oxalique et urée. Elle est employée de façon traditionnelle comme adjuvant dans les troubles urinaires légers, en cas de cystites ou de prostatites.

Elle est aussi utilisée pour soulager les douleurs inflammatoires caractéristiques des rhumatismes, en cas d’inflammation des reins et de la vessie et aussi en cas de goutte.

Sa richesse en flavonoïdes aurait une action anti-inflammatoire ciblée sur les parois de la vessie. Ses tanins sont utilisées depuis des siècles pour soulager les douleurs intenses associées aux cystites. Elle a un effet sédatif sur le ténesme (contracture du sphincter et/ou de la vessie qui accompagne l’urine). Une action employée aussi pour soulager la prostate.

➤ Vous pouvez découvrir quelle sont les autres plantes les plus efficaces pour soulager les problèmes urinaires.

Comment préparer et utiliser la bruyère ?

Son nom latin Calluna vulgaris vient du grec kallune, qui signifie brosser. En effet, les rameaux de bruyère étaient autrefois utilisés pour fabriquer les balais.

➤ Vous pouvez préparer une infusion de bruyère en mettant une cuillère à soupe de sommités fleuries de bruyère dans une tasse de 240 ml d’eau bouillante. Laissez infuser en couvrant pendant 10 minutes. Ajouter un peu de miel de bruyère si nécessaire. A boire tout au long de la journée.

➤ Vous pouvez aussi préparer un bain décontractant en versant 4 poignées de bruyère et une poignée de romarin dans trois litres d’eau que vous laisserez bouillir pendant 2 minutes. Laissez infuser jusqu’à refroidissement et versez cette préparation dans votre bain chaud.

Quels sont les effets indésirables ou contre-indications de la bruyère ?

Il n’y a pas de toxicité connue pour les sommités fleuries de bruyère. On recense quelques légers risques de nausées et de vomissements chez les personnes présentant une sensibilité au niveau de l’estomac. Vous devez néanmoins consulter votre médecin en cas de douleurs urinaire, sphincter…

Bibliographie et études

Varga E, Becsek E, Bartha SG, Stranczinger S, Mihalovits F, Papp N. Determination of polyphenols and in vitro antimicrobial and antioxidant activity of Calluna vulgaris (L.) Hull. Biol Futur. 2021 Jun;72(2):251-256. doi: 10.1007/s42977-020-00059-9. Epub 2021 Jan 10. PMID: 34554478.

Mandim F , Barros L , Calhelha RC , Abreu RMV , Pinela J , Alves MJ , Heleno S , Santos PF , Ferreira ICFR . Calluna vulgaris (L.) Hull: chemical characterization, evaluation of its bioactive properties and effect on the vaginal microbiota. Food Funct. 2019 Jan 22;10(1):78-89. doi: 10.1039/c8fo01910j. PMID: 30539184.

Vučić DM, Petković MR, Rodić-Grabovac BB, Stefanović OD, Vasić SM, Comić LR. In vitro activity of heather [Calluna vulgaris (L.) Hull] extracts on selected urinary tract pathogens. Bosn J Basic Med Sci. 2014 Nov 15;14(4):234-8. doi: 10.17305/bjbms.2014.4.40. PMID: 25428676; PMCID: PMC4333975.

4- Najid A, Simon A, Cook J, Chable-Rabinovitch H, Delage C, Chulia AJ, Rigaud M. Characterization of ursolic acid as a lipoxygenase and cyclooxygenase inhibitor using macrophages, platelets and differentiated HL60 leukemic cells. FEBS Lett. 1992 Mar 16;299(3):213-7. doi: 10.1016/0014-5793(92)80117-y. PMID: 1544497. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/1544497/

Vous avez une question ou une remarque à propos de cet article ? Dites le-nous ci-dessous.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

thé noir baies

GRATUIT
Recevez l’ebook « Forme et Bien-être grâce au thé »

Guillaume Devaux

A propos de l'auteur

Guillaume Devaux est le fondateur du Paradis du Thé et formateur au Conservatoire National des Arts et Métiers. Il est par ailleurs rédacteur spécialisé dans le domaine de la santé et du développement personnel depuis plus de 20 ans. Il collabore régulièrement avec des médecins, kinésithérapeutes et hypnothérapeutes pour développer une vision globale du bien-être.

Derniers articles