Quelle tisane pour soulager une cystite ?

par | 17 Mai 2017 | Tisanes, Infusions et maté

Jeune fille souffrant de cystite

Les cystites sont des infections des voies urinaires. Elles touchent environ une femme sur deux. Le plus souvent, c’est la prolifération dans la vessie de la bactérie E. Coli qui en est en cause. E. Coli est une bactérie très utile et présente dans le tube digestif… qui migre dans les voies urinaires où elle n’a pourtant rien à faire, puis colonise la vessie.

Note : l’urètre est beaucoup plus court chez les femmes, c’est la raison pour laquelle les femmes sont plus souvent touchées que les hommes. En cas de cystite, on a envie d’uriner très souvent, y compris la nuit. On peut ressentir des douleurs au-dessus du pubis et des brûlures au moment d’uriner.

Bien entendu, il est indispensable de consulter un docteur lorsque ces symptômes apparaissent. Cependant, la consommation de tisanes est tout à fait recommandée même lorsque l’infection nécessite la prescription d’un antibiotique. Il reste préférable d’en informer votre spécialiste de santé afin d’éviter tout risque d’interaction et toute contre-indication.

Les tisanes ont un effet drainant utile pour évacuer les germes. Certaines tisanes permettent de soulager les cystites de façon plus efficace. Voilà une liste très complète de tisanes pour soulager les cystites.

Tisane de bruyère

Les tanins présents dans la bruyère (Calluna vulgaris) auraient une action anti-inflammatoire sur les parois de la vessie. Elle exercerait de plus un effet antalgique et une action diurétique qui permetrait de drainer l’appareil urinaire et d’éliminer plus aisément les bactéries ainsi que les toxines sécrétées.

La bruyère fait d’ailleurs partie des principales plantes utilisées pour traiter la cystite. C’est une excellente tisane dépurative dont vous pouvez exploiter les ressources en faisant infuser 50 g de bruyère dans un litre d’eau à 90°C à boire tout au long de la journée. Voir notre tisane de bruyère

Tisane de Bouleau (Betula alba, B. pendula)

La tisane de feuilles de bouleau, grâce à son effet diurétique, est idéale contre les cystites et les infections de la vessie.

Dans une tasse versez 1 à 2 cuillers à café (2 à 3 g) de feuilles de bouleau séchée, recouvrez d’eau bouillante, laissez infuser pendant 8 minutes. Voir ici nos feuilles de bouleau

Tisane de busserole

En Europe, la busserole (Bot. Arctostaphylos uva ursi) est un petit arbrisseau vert orné de longues tiges rampant sur le sol. La busserole contient une substance appelée arbutine qui induirait un effet antibiotique au niveau des voies urinaires. La busserole est utilisée depuis des centaines d’années. Cependant, cette tisane est agressive pour l’estomac et sa saveur est désagréable.

Les enfants de moins de 12 ans et les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent pas boire de tisane de busserole. De plus, la tisane de busserole n’est recommandé que sur des périodes très courtes.

L’efficacité de la tisane de busserole est liée à l’alcalinité des urines. Il est donc impératif de suivre des règles diététiques précises : manger beaucoup de fruits et légumes frais et peu d’agrumes trop acides ainsi que viandes et laitages.

Tisane d’échinacée

La racine de l’échinacée est connue pour soulager de nombreuses infections, notamment celles des voies urinaires. L’OMS lui reconnaît un intérêt pour prévenir les infections urinaires car elle aide à stimuler le système immunitaire.

Il est possible d’utiliser les racines d’échinacée pour préparer une décoction.  Faites bouillir 1 g d’échinacée dans de l’eau pendant cinq à dix minutes. A borie jusqu’à 3 fois par jour.

Tisane d’orge (appelée aussi eau d’orge)

Du fait qu’il soit riche en antioxydants, notamment en vitamine E, l’orge est un excellent anti-inflammatoire des voies urinaires.

Versez 3 cuillères à soupe de grain d’orge entier dans 200 ml d’eau puis portez à ébullition. Faites mijoter à couvert pendant 30 minutes. Filtrez et buvez-en deux à trois tasses par jour.

Tisane d’ortie

L’ortie agit sur les calculs urinaires et rénaux grâce à ses effets diurétiques et anti-infectieux. Elle a également des effets bénéfiques sur les infections urinaires.

Une infusion de 2 gr de feuilles d’ortie pendant 10 minutes vous sera bénéfique. 0 boire au moins 3 fois par jour.

Tisane de prêle des champs

Cette tisane est reconnue pour son effet en cas de cystite douloureuse  et de douleurs spasmodiques.

La prêle des champs (Equiseti herba) est utilisée pour soulager différents maux : infections des canaux urinaire, calculs rénaux, ballonnement, diarrhées… Elle est de plus légèrement diurétique. La tisane de prêle des champs est légèrement astringente.

Versez dans une tasse 2 cuillères à café (2 à 3 g) d’herbes de prêles puis recouvrez d’eau bouillante et laissez infuser pendant 10 minutes avant d’en boire 2 à 3 tasses par jour.

Tisane de queues de cerise

Les propriétés diurétiques des queues de cerises sont dues aux flavonoïdes et aux sels de potassium qu’elles contiennent. Ces éléments stimulent l’élimination urinaire et digestive.

Versez 4 cuillères à soupe de queues de cerises dans une casserole remplie d’1/2 litre d’eau, puis portez à ébullition. Mijotez à couvert pendant 5 minutes. Sortez du feu et laissez encore infuser environ 20 minutes. Filtrez et buvez-en 3 tasses par jour.

Tisane de thym

On recommande la tisane de thym en cas d’infections urinaires depuis des millénaires. Vous pouvez utiliser du thym séché de préférence bio ou une tisane à base de thym facilement trouvable dans le commerce.

Tisane de buchu

La feuille de buchu possède des propriétés diurétiques grâce à ses flavonoïdes et également antiseptiques grâce au diosphénol. C’est un tonique général. Le buchu vient d’Afrique du Sud où il est utilisé depuis longtemps pour ses vertus contre les infections urinaires, les rhumatismes, les troubles digestifs. On l’utilise également pour diminuer les irritations de la prostate.

Lors de la prise de buchu, il est conseillé de manger de façon copieuse des légumes frais riches en potassium comme le brocoli, l’artichaut, l’asperge ou l’abricot car la feuille de buchu peut entraîner une déperdition de potassium.

Tisane de bugrane épineuse (Ononis spinosa)

Cette plante herbacée épineuse et ligneuse à la base, longue de 80 cm  appartient à la famille des Fabacées. Sa racine, aux effets anti-inflammatoires est séchée, fragmentée et utilisée sous forme de tisane.

Versez de 3 à 5 g de racine pour 10 cl d’eau bouillante puis laissez infuser 5 minutes, sucrez avec du miel et ajoutez anis et/ou fenouil pour aromatiser.

Tisane de maïs (Zea mays)

Le maïs fait partie de la famille des Poacées. Ce sont les barbes ou stigmates, cueillis avant la pollinisation qui sont utilisées en tisane pour leur vertus diurétiques et anti-inflammatoires à raison d’une cuillère à café de stigmates pour une tasse d’eau. Portez à ébullition, puis laissez infuser 5 minutes.

Tisane de capucine

La fleur de capucine (bot. Tropaeoli maji herba) possède un pouvoir curatif qui agit sur de nombreux agents pathogènes, bactéries, virus et mycoses. La capucine améliore la circulation sanguine.

La tisane de capucine est déconseillée aux nourrissons, aux enfants et aux personnes atteintes de troubles rénaux. Ce remède ne doit pas être bu à jeun ni pendant plus de 4 à 6 semaines consécutives.

Tisane de feuilles de framboisier

Les feuilles de framboisier (bot. Rubi idaei folium conc.) sont utilisées pour faciliter le travail des femmes enceinte, relaxer les muscles, et réguler les cycles menstruels. De plus, elles améliorent la circulation sanguine.

Une de ses propriétés les plus employées est son action régulatrice des hormones des femme et aide donc en cas de chute de libido, ce qui peut être un des facteurs à l’origine d’une infection urinaire.

Au delà des tisanes contre la cystite, certaines recettes de grand-mères sont à mentionner

un bouillon de racines de poireau
Faites bouillir 1 bol d’eau puis jetez-y les racines de poireaux. Laissez infuser pendant 15 minutes.

une décoction de baies de myrtilles
Mettez 1 cuillère à soupe de baies de myrtilles dans une tasse d’eau froide, portez à ébullition pendant 5 minutes, laisser macérer pendant 15 minutes.

une infusion de baies de genièvre
Mettez une cuillerée à café de baies de genièvre dans une tasse et laissez infuser 10 minutes dans de l’eau bouillante. Filtrez puis buvez-en jusqu’à 3 tasses par jour.

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.