Quelle tisane pour éliminer l’acide urique ?

par | 22 Déc 2021 | Actualité du thé

éliminer l'acide urique avec des plantes

Boire une tisane pour éliminer l’acide urique est une solution complémentaire reconnue par les autorités sanitaires européenne.

L’acide urique est un déchet de l’organisme normalement éliminé par l’organisme. Lorsqu’il est en excès, il provoque la goutte et des calculs urinaires. Il faut alors consulter son médecin pour un traitement adapté. Certaines plantes peuvent faire baisser l’acide urique en guise de compléments thérapeutiques.

Qu’est-ce que l’acide urique ?

L’acide urique est résultat normal de la destruction de cellules mortes et de la digestion. C’est donc un processus biologique normal. Il est éliminé par voie urinaire. Hélas, il arrive que l’organisme produise trop d’acide urique. On parle alors d’hyperuricémie.

Quelles sont les pathologies liées à l’excès d’acide urique ?

Deux pathologies très douloureuses sont fréquemment associées à l’excès d’acide urique : la goutte et les calculs urinaires.

La goutte est le résultat de la formation de cristaux autour des articulations. Ils provoquent une crise de goutte, une douleur violente souvent dans le gros orteil.

Les calculs urinaires apparaissent sous l’effet conjugué d’un excès d’acide urique et d’une trop grande acidité de l’urine par manque d’hydratation. Des cristaux se forment alors et bloquent les reins. Un excès d’acide urique est à l’origine de 10% des calculs urinaires.

Comment soulager ces pathologies ?

Un régime alimentaire équilibré est la première contre-mesure. Il implique une suppression des alcools, de la charcuterie, une plus forte proportion de viande blanche et de légumes dans l’alimentation.

La pratique régulière d’une activité physique est également recommandée ainsi qu’une hydratation abondante.

Un traitement de fond par allopurinol permet de résoudre le problème.

6 tisanes pour éliminer l’acide urique

Les approches complémentaires pour la goutte et les calculs sont approuvés par l’ESCOP et la Commission E. Les plantes diurétiques augmentent le volume des urines pour mieux irriguer les voies urinaires afin de prévenir la formation de calculs.

Les tisanes et plantes diurétiques approuvées sont les suivantes :

1- Cassis (Ribes nigrum)

L’ESCOP reconnaît l’usage médicinal des feuilles de cassis comme traitement complémentaire des rhumatismes. Un grand nombre d’études international fait en effet état des propriétés anti-inflammatoires des feuilles de cassis.

Vous pouvez faire infuser 10 grammes de feuilles de cassis dans 250 ml d’eau pendant 15 minutes, à boire à raison de 2 tasses par jour après les repas.

2- Ortie (Urtica dioica)

Les recherches scientifiques sur l’ortie semblent valider son effet diurétique. Plusieurs études sur des patients souffrant d’arthrite ou de rhumatismes notent que plus de 80% des patients jugent l’extrait d’ortie comme efficace pour soulager les symptômes.

3- Prêle des champs (Equisetum arvense)

L’Agence européenne du médicament considère comme « traditionnellement établi » l’utilisation de la prêle des champs comme traitement complémentaire des « problèmes urinaires mineurs ».

La plante séchée est à prendre sous forme d’infusions de 2 à 4 g de feuilles pour 150 ml d’eau bouillante, trois fois par jour.

4- Les feuilles de bouleau

L’usage de la tisane de feuilles de bouleau est précisé dans une thèse de pharmacologie de l’Université de Picardie. Elle y est recommandée pour son action diurétique dans les pathologies telles la goutte.

Une tisane de bouleau est préparée avec 20 grammes de feuilles par litre d’eau bouillante. Une semaine suffit pour un effet diurétique précise l’étude.

5- Colchique d’automne

La Commission E approuve l’usage de la colchique d’automne (Colchicum autumnale) dans le traitement des attaques aiguës de goutte. Son principe actif est la colchicine, un alcaloïde utilisé de nos jours comme médicament antidouleur et antigoutte.

6- L’infusion de gingembre pour réduire la douleur

Des études scientifiques indiquent [pdf] qu’une infusion au gingembre réduit la douleur associée à l’accumulation d’acide urique dans les articulations.

Faites infuser une cuillère à café de racine de gingembre râpée dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes. A boire 2 à 3 fois par jour.

Le café pour réduire l’acide urique

Il n’y a pas que le thé ou les tisanes dans la vie.

Selon une étude générale publiée en 2017 dans le journal britannique The BMJ, la consommation de café réduirait la concentration d’acide urique dans le sang et aurait un effet positif pour soigner la goutte.

La consommation de 3 tasses de café par jour serait associée à une diminution du risque de souffrir de la goutte.

Autres plantes traditionnellement utilisées pour éliminer l’acide urique

Les plantes diurétiques utilisées de façon traditionnelle en phytothérapie sont nombreuses : bardane, genévrier, maté, orthosiphon, piloselle, houx, pissenlit, primevère officinale… mais elles ne font pas l’objet d’études scientifiques approfondies.

Les tiges de céleri consommées sous forme de jus sont parfois indiquées comme remède naturel contre la goutte.

Les cerises permettraient également de réduire le risque de crise de goutte selon une étude américaine parue fin 2012.

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.