7 bienfaits de la menthe poivrée scientifiquement prouvés

par | 2 Mai 2022 | Tisanes, Infusions et maté

menthe poivrée

La menthe poivrée (Mentha piperita) est une herbe aromatique de la famille de la menthe. C’est un croisement entre la menthe aquatique et la menthe verte.

Son caractère rafraichissant s’explique par la présence de menthol, une huile essentielle. Lorsque le menthol entre en contact avec les muqueuses de la bouche, ceux-ci envoient un signal au cerveau via le nerf trijumeau, lui indiquant que la température buccale est 7 °C plus froide qu’en réalité.

Les feuilles de menthe poivrée contiennent de nombreuses autres huiles essentielles comme la menthone et le limonène.
Ce sont ces composés qui expliquent les nombreuses vertus de la menthe poivrée.

Voici 7 bienfaits de la menthe poivrée validés par la science.

1. Elle soulage les troubles digestifs

La menthe poivrée peut soulager les troubles digestifs, tels que les gaz, les ballonnements et les indigestions.

Des études sur les animaux indiquent que la menthe poivrée détend le système digestif et peut même soulager la douleur. Elle empêche les muscles lisses de se contracter, ce qui pourrait soulager les spasmes de l’intestin (1).

Une expérience réalisée sur près de 1000 personnes souffrant du syndrome du côlon irritable et traitées avec de l’huile de menthe poivrée pendant deux semaines indique qu’elle procure un meilleur soulagement des symptômes qu’un placebo (2).

Une méta-analyse indique par ailleurs que 2 000 enfants traités avec de l’huile essentielle de menthe poivrée ont vu la fréquence, la durée et la gravité de leurs douleurs abdominales se réduire (3).

Une autre étude montre que des capsules contenant de l’huile de menthe poivrée ont réduit l’incidence des nausées et leur gravité ainsi que celles des vomissements chez des personnes subissant une chimiothérapie pour un cancer (4).

2. Elle aide à soulager les céphalées et les migraines

Les huiles essentielle de menthe poivrée peuvent atténuer certains types de maux de tête via une application sur la peau.

Le menthol contenu dans l’huile essentielle de menthe poivrée augmente le flux sanguin et procure une sensation de refroidissement qui pourrait atténuer la douleur (5).

Dans une étude clinique menée auprès de 35 personnes souffrant de migraines, l’huile de menthe poivrée appliquée sur le front et les tempes a réduit de manière significative la douleur par rapport à une huile placebo (6).

3. Le thé à la menthe poivrée pourrait soulager les sinus bouchés

La menthe poivrée a des propriétés antibactériennes, antivirales et anti-inflammatoires. Pour cette raison, le thé à la menthe poivrée peut combattre l’obstruction des sinus due aux infections, au rhume et aux allergies (7).

En outre, des recherches ont démontré que le menthol améliore la perception du flux d’air dans les fosses nasales et ainsi donne l’impression de respirer plus facilement (8).

Par ailleurs, il a été démontré que boire des liquides chauds comme le thé ou une tisane améliorent temporairement les symptômes de la congestion des sinus en raison des vapeurs qui en émanent.

Bien que le thé à la menthe poivrée n’a pas été étudié en tant que tel pour ses effets sur la congestion nasale, les éléments évoqués ci-dessus suggèrent qu’il pourrait être bénéfique.

👉  Découvriez la véritable recette et les bienfaits du thé à la menthe

4- Elle réduirait la fatigue

La recherche démontre que les composés naturels de la menthe poivrée peuvent avoir des effets bénéfiques sur l’énergie physique durant la journée.

Dans une étude, 24 jeunes personnes en bonne santé ont ressenti moins de fatigue en effectuant un test cognitif lorsqu’on leur a donné des capsules d’huile de menthe poivrée (10).

Dans une autre étude, les chercheurs ont remarqué que l’aromathérapie à l’huile de menthe poivrée réduisait l’incidence de la somnolence diurne (11).

5- La menthe poivrée pourrait soulager les crampes menstruelles

En tant que relaxant musculaire, la menthe poivrée semble pouvoir soulager les crampes menstruelles.

Dans une étude menée sur 127 femmes souffrant de règles douloureuses, des capsules d’extrait de menthe poivrée se sont avérées aussi efficaces qu’un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien pour réduire l’intensité et la durée de la douleur (12).

6- Elle lutte contre les infections bactériennes

L’huile de menthe poivrée serait capable d’éliminer plusieurs types de bactéries nocives pour l’homme, notamment le staphylocoque et les bactéries liées à la pneumonie (13).

De plus, des études indiquent que la menthe poivrée réduit plusieurs types de bactéries communément présentes dans la bouche.

7- Elle permet d’améliorer la concentration

Bien que les études sur les effets du thé à la menthe poivrée sur la concentration ne soient pas disponibles, deux petites études ont analysé cet effet bénéfique de l’huile de menthe poivrée aussi bien par ingestion ou que par inhalation.

On a ainsi constaté que l’odeur de l’huile de menthe poivrée améliorait la mémoire et la vigilance, par rapport à l’huile essentielle de ylang-ylang.

Études citées

(1) McKay DL, Blumberg JB. A review of the bioactivity and potential health benefits of peppermint tea (Mentha piperita L.). Phytother Res. 2006 Aug;20(8):619-33. doi: 10.1002/ptr.1936. PMID: 16767798. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/16767798/

(2) Khanna R, MacDonald JK, Levesque BG. Peppermint oil for the treatment of irritable bowel syndrome: a systematic review and meta-analysis. J Clin Gastroenterol. 2014 Jul;48(6):505-12. doi: 10.1097/MCG.0b013e3182a88357. PMID: 24100754. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24100754/

(3) Anheyer D, Frawley J, Koch AK, Lauche R, Langhorst J, Dobos G, Cramer H. Herbal Medicines for Gastrointestinal Disorders in Children and Adolescents: A Systematic Review. Pediatrics. 2017 Jun;139(6):e20170062. doi: 10.1542/peds.2017-0062. Epub 2017 May 4. PMID: 28562281. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28562281/

(4) Tayarani-Najaran Z, Talasaz-Firoozi E, Nasiri R, Jalali N, Hassanzadeh M. Antiemetic activity of volatile oil from Mentha spicata and Mentha × piperita in chemotherapy-induced nausea and vomiting. Ecancermedicalscience. 2013;7:290. doi: 10.3332/ecancer.2013.290. Epub 2013 Jan 31. PMID: 23390455; PMCID: PMC3562057. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23390455/

(5) Göbel H, Schmidt G, Dworschak M, Stolze H, Heuss D. Essential plant oils and headache mechanisms. Phytomedicine. 1995 Oct;2(2):93-102. doi: 10.1016/S0944-7113(11)80053-X. PMID: 23196150. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23196150/

(6) Borhani Haghighi A, Motazedian S, Rezaii R, Mohammadi F, Salarian L, Pourmokhtari M, Khodaei S, Vossoughi M, Miri R. Cutaneous application of menthol 10% solution as an abortive treatment of migraine without aura: a randomised, double-blind, placebo-controlled, crossed-over study. Int J Clin Pract. 2010 Mar;64(4):451-6. doi: 10.1111/j.1742-1241.2009.02215.x. PMID: 20456191. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20456191/

(7) Rakover Y, Ben-Arye E, Goldstein LH. [The treatment of respiratory ailments with essential oils of some aromatic medicinal plants]. Harefuah. 2008 Oct;147(10):783-8, 838. Hebrew. PMID: 19039907. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19039907/

(8) Eccles R, Griffiths DH, Newton CG, Tolley NS. The effects of menthol isomers on nasal sensation of airflow. Clin Otolaryngol Allied Sci. 1988 Feb;13(1):25-9. doi: 10.1111/j.1365-2273.1988.tb00277.x. PMID: 3370851. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/3370851/

(9) Saketkhoo K, Januszkiewicz A, Sackner MA. Effects of drinking hot water, cold water, and chicken soup on nasal mucus velocity and nasal airflow resistance. Chest. 1978 Oct;74(4):408-10. doi: 10.1378/chest.74.4.408. PMID: 359266. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/359266/

(10) Kennedy D, Okello E, Chazot P, Howes MJ, Ohiomokhare S, Jackson P, Haskell-Ramsay C, Khan J, Forster J, Wightman E. Volatile Terpenes and Brain Function: Investigation of the Cognitive and Mood Effects of Mentha × Piperita L. Essential Oil with In Vitro Properties Relevant to Central Nervous System Function. Nutrients. 2018 Aug 7;10(8):1029. doi: 10.3390/nu10081029. PMID: 30087294; PMCID: PMC6116079. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30087294/

(11) Norrish MI, Dwyer KL. Preliminary investigation of the effect of peppermint oil on an objective measure of daytime sleepiness. Int J Psychophysiol. 2005 Mar;55(3):291-8. doi: 10.1016/j.ijpsycho.2004.08.004. PMID: 15708642. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15708642/

(12) Masoumi SZ, Asl HR, Poorolajal J, Panah MH, Oliaei SR. Evaluation of mint efficacy regarding dysmenorrhea in comparison with mefenamic acid: A double blinded randomized crossover study. Iran J Nurs Midwifery Res. 2016 Jul-Aug;21(4):363-7. doi: 10.4103/1735-9066.185574. PMID: 27563318; PMCID: PMC4979258. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27563318/

(13) Sharafi SM, Rasooli I, Owlia P, Taghizadeh M, Astaneh SD. Protective effects of bioactive phytochemicals from Mentha piperita with multiple health potentials. Pharmacogn Mag. 2010 Jul;6(23):147-53. doi: 10.4103/0973-1296.66926. PMID: 20931070; PMCID: PMC2950373. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27563318/

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.