Régression du sommeil du bébé de 0 à 2 ans : que faire ?

par | 27 Mar 2023 | Mieux dormir

bébé dort paisiblement

La vie des parents d’un bébé en bas âge n’est pas facile. Le sommeil de bébé est un sujet hautement sensible. Quand bébé fait enfin ses nuits, c’est un grand soulagement pour les parents.

Cependant, les habitudes de sommeil d’un bébé se modifient. On parle alors de « régression du sommeil ». Pendant cette période, le sommeil peut être plus difficile à trouver, avec des réveils nocturnes impromptus.

Il y a peu de recherches scientifiques sur ces régressions du sommeil. Le phénomène a été popularisé par les chercheurs Frans Plooij et Hetty van de Rijt dans un livre vendu à plus de 2 millions d’exemplaires et traduit dans 25 langues.

Qu’est-ce que la régression du sommeil du bébé ?

La régression du sommeil chez les bébés est à une période pendant laquelle un bébé qui a commencé à faire ses nuits (en dormant de longues périodes sans interruption) commence à se réveiller fréquemment pendant la nuit.

Les spécialistes du sommeil estiment que ces régressions interviennent à six âges du bébé : à 4 mois, 6 mois, 8 mois, 12 mois, 18 mois et 2 ans (1).

Les signes de régression du sommeil sont :

  • des siestes plus courtes voire même refusées
  • une lutte contre le sommeil
  • des difficultés à s’endormir
  • des réveils nocturnes fréquents
  • de l’agitation et des pleurs.

Pourquoi ces régressions se produisent-elles ?

Ces régressions sont associées aux différentes étapes du développement de l’enfant :

  • apprentissage de la position assise
  • découverte de la marche à quatre pattes
  • apprentissage de la marche debout.

Il y a aussi des cause physiques comme les premières dents.

Et des explications d’ordre psychologique : angoisse de séparation, désir d’indépendance, arrivée d’un nouvel enfant…

La bonne nouvelle est que la régression du sommeil est temporaire.

Que dit la science à propos de ce phénomène ?

Il n’y a peu de recherches scientifiques sur les régressions du sommeil du nourrisson.

Un rapport de 2002 a montré que les régressions du sommeil peuvent se produire en même temps que les changements développementaux du cerveau qui se produisent approximativement entre 2 et 21 mois (2).

Bien souvent, on peut confondre une régression du sommeil avec une perturbation ponctuelle du sommeil en raison de la faim, de reflux gastriques, de fortes sollicitations sensorielles pour un bébé qui chaque jour découvre avec excitation des milliers de nouvelles sensations.

La publication qui a caractérisé ces régressions du sommeil est toutefois critiquée par certains scientifiques comme le rapporte cet article du NY Times.

Les étapes de la régression du sommeil

Régression du sommeil à 4 mois

Cette étape semble intervenir entre 3 et 5 mois.

Plutôt qu’une régression, il s’agit en fait du début des véritables nuits pour bébé (et du soulagement pour les parents).

Elle se caractérise par :

  • des changements dans la routine des siestes
  • des réveils plus fréquents la nuit
  • un sommeil agité
  • des difficultés à se rendormir.

Régression du sommeil à 6 mois

L’existence réelle de cette phase est sujet à débats.

Les troubles sont généralement rapides et peu marqués. Les bébés de cet âge se réveillent souvent la nuit parce qu’ils ont faim et que leur dépenses caloriques commencent à s’accélérer.

Les signes sont des réveils nocturnes et des siestes en journée plus longues pour compenser des nuits plus agitées.

La régression du sommeil à 8 mois

Ce stade peut survenir entre 8 et 10 mois.

Elle coïncide avec des changements fondamentaux pour bébé tels que l’apprentissage de la position debout et de la marche à quatre pattes, et donc de la découverte de son environnement.

Les incisives de certains bébé poussent aussi entre 8 et 12 mois, ce qui peut contribuer à des difficultés à dormir.

La régression du sommeil à 12 mois

Cette étape coïncide avec l’apprentissage de nouvelles compétences et de plus en plus de possibilités d’interagir avec l’environnement.

A cet âge, les bébés doivent respecter une routine régulière à l’heure du coucher pour faciliter ce passage.

Régression du sommeil à 18 mois

Un des grands changements des jeunes enfants à cet âge concerne les rythmes circadiens et le cycle veille-sommeil de 24 heures.

Certains enfants peuvent manifester une opposition à leur heure de coucher habituelle

Il faut savoir que le cycle veille-sommeil d’un bébé est différent de celui d’un adulte. Les bébés ont des cycles de sommeil plus courts et plus fréquents, qui varient en fonction de leur âge.

De 0 à 2 mois), les nouveau-nés dorment en moyenne de 16 à 17 heures par jour, mais leur sommeil est divisé en cycles de 2 à 4 heures.

De 3 à 11 mois), les bébés dorment en moyenne de 12 à 15 heures par jour, mais leurs cycles de sommeil commencent à s’allonger, passant de 3 à 4 heures. Le sommeil léger diminue et le sommeil profond augmente.

De 12 à 35 mois, les enfants dorment en moyenne de 11 à 14 heures par jour, avec des cycles de sommeil de 4 à 5 heures. Le sommeil profond est plus fréquent et le sommeil paradoxal (ou sommeil REM) commence à se développer.

A cet âge, les enfant réclament aussi plus d’indépendance. Ils veulent rester éveillés pour pouvoir explorer le monde de façon plus active.

👉 Et pour les parents, voilà plusieurs techniques pour s’endormir plus rapidement

Régression du sommeil à 2 ans

Les causes peuvent être variées :

  • apprentissage de la propreté
  • passage du lit à barreaux au lit d’enfant
  • terreurs nocturnes
  • peurs diverses

En général, les enfants de cet âge font une sieste l’après-midi. Certains peuvent commencer à contester cette sieste.

Comment aider un bébé à traverser une période de régression du sommeil ?

Un bébé se sent en sécurité et rassuré lorsqu’il bénéficie d’une routine du couché : un bain, une histoire, un câlin, une chansons douce…

Il se sent aussi mieux si vous répondez rapidement à ses pleurs ou ses appels, pour l’aider à se sentir en sécurité et rassuré.

Assurez-vous aussi que la température de la pièce est agréable, que la pièce est sombre et silencieuse, et que votre bébé a une couverture ou un pyjama confortable.

La période de régression du sommeil peut être difficile pour les parents, mais il est important de rester patient et de continuer à soutenir votre bébé en lui donnant la priorité sur tout le reste.

Études citées

1- Regression Periods in Infancy :A Case Study. https://revistas.ucm.es/index.php/SJOP/article/view/SJOP0202120036A/29388

2- Infantile regressions: Disorganization and the onset of transition periods
Hedwig H.C. Van De Rijt-Plooij PhD &Frans X. Plooij PhD. https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/02646839208403946

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *