8 remèdes naturels contre le syndrome du côlon irritable selon la science

par | 21 Nov 2022 | Aliments et santé

colon irritable

Le syndrome du côlon irritable (SCI) est un trouble chronique qui affecte le système digestif. Les symptômes du SCI comprennent des crampes, des douleurs abdominales, des irrégularités dans les selles, des ballonnements, des flatulences, des diarrhées et/ou constipations.

Le SCI peut être causé par un grand nombre de facteurs, de la génétique au stress chronique en passant par les antibiotiques…

En France, on estime qu’entre 9 et 12 % de la population souffre de troubles intestinaux dont 5 % sont affectés par le syndrome du côlon irritable.

Il est possible de traiter le syndrome du côlon irritable si les causes profondes sont identifiées. Il est essentiel d’en discuter avec votre médecin pour élaborer un traitement efficace, global et ciblé.

Voici 8 remèdes naturels pour soulager le syndrome du côlon irritable, étayées par la science et études à l’appui.

1. Suivre un régime alimentaire spécifique

jeune femme hésite entre deux aliments

Un régime alimentaire adapté au syndrome du côlon irritable peut atténuer considérablement les symptômes de ce syndrome et améliorer la qualité de vie de façon notable.

La première étape du traitement naturel du SCI consiste à éviter les aliments qui déclenchent les symptômes de cette affection. 70 % des personnes atteintes du SCI déclarent que certains aliments aggravent leurs symptômes.

Il existe de nombreux régimes alimentaires qui peuvent réduire les symptômes du SCI, notamment :

  • Régime pauvre en FODMAP
  • Régime sans gluten
  • Régime sans lactose
  • Régime riche en fibres

Un régime pauvre en FODMAP est considéré comme un des meilleurs remèdes naturels contre le SCI.

Les FODMAP sont un ensemble de petites molécules d’hydrates de carbone (sucre) que l’on retrouve dans les aliments quotidiens. Lorsque ces sucres traversent l’intestin grêle et pénètrent dans le côlon, ils sont fermentés par les bactéries. Ce processus de fermentation produit des gaz responsables des ballonnements.

Le principe de base est d’éviter de consommer ces aliments riches en FODMAPs :

  • Artichauts
  • Chou-fleur
  • Chou fermenté
  • Asperges
  • Haricots rouges
  • Légumes marinés
  • Echalotes
  • Graines de soja
  • Cerises
  • Cassis
  • Figues
  • Pêches
  • Pastèque
  • Mangue
  • Miel
  • Saccharine

Les aliments à faible teneur en FODMAP à privilégier sont :

  • Brocoli
  • Chou frisé
  • Carottes
  • Concombre
  • Aubergine
  • Courgette
  • Fenouil
  • Citrouille
  • Epinard
  • Navet
  • Mandarine
  • Orange
  • Fraise
  • Framboise
  • Feta
  • Chocolat noir

Une étude menée en 2021 a révélé que le régime pauvre en FODMAP a des effets très positifs sur les symptômes de tous les sous-types de syndromes du colon irritable (SII-C, SII-D et SII-M) (1).

Ces résultats sont confirmés par d’autres recherches (2). Un régime pauvre en FODMAP a considérablement réduit les principaux symptômes des patients et a amélioré leur production de selles.

Une étude de grande ampleur publiée en 2016 a conclu que les personnes qui suivent un régime pauvre en FODMAP ont plus de chances de réduire les douleurs d’estomac et les ballonnements. Des chances respectivement 81 % et 75 % plus élevées.

2. Adopter le jeûne intermittent

horloge posée devant un smoothie

Le jeûne intermittent est un mode d’alimentation basé sur des périodes de jeûne réguliers. Il implique une restriction calorique quotidienne pendant 14 à 20 heures.

La restriction calorique entraîne notamment une amélioration de la pression artérielle (3) et de la sensibilité à l’insuline chez l’homme.

Le jeûne intermittent peut aussi être un bon remède contre le syndrome du côlon irritable.

Une étude clinique (4) a révélé que les personnes pratiquant le jeûne présentaient des améliorations significatives les symptômes du SCI :

  • les douleurs abdominales
  • la distension abdominale
  • la diarrhée
  • la diminution de l’appétit
  • les nausées
  • l’anxiété

👉 Voilà comment pratiquer le jeûne intermittent 

3. Faire de l’exercice physique régulier

femme qui pratique le yoga

Une étude a conclu qu’une activité de faible intensité peut aider à soulager les symptômes du SCI (5)

Une autre étude plus ancienne a révélé que les patients physiquement actifs souffrant du SCI présentent des symptômes moins graves que les patients physiquement inactifs (6).

L’une des meilleures activités physiques a pratiquer pour soulager naturellement la syndrome du colon irritable est le yoga. Le yoga est une forme d’entraînement au poids du corps bénéfique pour l’anxiété, la souplesse et le renforcement musculaire profond.

4. Réduire le stress quotidien

femme buvant du thé devant sa fenêtre

Le stress chronique augmente l’hormone cortisol et peut avoir un impact sur le système digestif. C’est pourquoi il est essentiel de gérer le stress et l’anxiété pour maîtriser les symptômes du SCI.

Le SCI est un trouble sensible au stress (7). Un traitement holistique du SCI devrait aussi se concentrer sur la gestion du stress. Les événements stressants de la vie peuvent aggraver les douleurs abdominales.

Il existe de nombreuses façons de réduire le stress. Par exemple, la méditation de pleine conscience, qui s’est avérée être un moyen d’améliorer les symptômes gastro-intestinaux et de la qualité de vie (8).

Le yoga, comme mentionné plus haut, est également un excellent exercice pour lutter contre le stress.

👉 Lisez ici les bienfaits prouvés par la science du yoga

5. L’acupuncture

séance d'acupuncture

L’acupuncture est une forme de traitement qui consiste à insérer des aiguilles fines à travers la peau d’une personne à des points stratégiques.

Selon une méta-analyse chinoise réalisée en 2014, l’acupuncture permet d’améliorer significativement les symptômes du SCI (9).

6. Consommer des probiotiques

femme tenant une bouteille de yaourt liquide

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants bénéfiques pour votre système digestif. Ils soutiennent le microbiome intestinal et peuvent contribuer à atténuer certaines des causes profondes du colon irritable.

Un équilibre des bactéries intestinales est associé à plusieurs avantages pour la santé, tels qu’une meilleure digestion, un renforcement de la fonction immunitaire, la prévention des maladies intestinales… (10).

Vous pouvez améliorer votre flore intestinale grâce à des aliments spécifiques.

Les aliments fermentés, comme le yaourt, contiennent une variété de micro-organismes bénéfiques. Les boissons fermentées comme le kombucha et le kéfir sont également de bonnes sources alimentaires de probiotiques.

Outre l’alimentation, vous pouvez ajouter des probiotiques à votre régime par le biais de compléments alimentaires.

Consultez votre médecin avant d’utiliser un complément.

7. Augmenter sa consommation de fibres

alimentation riche en fibres

Un autre moyen efficace de contrôler le SCI consiste à consommer différents types de fibres, y compris par le biais de suppléments de fibres. Augmenter la consommation de fibres alimentaires permet de réguler les selles et d’atténuer les douleurs abdominales (11).

Les aliments riches en fibres solubles sont :

  • Myrtilles
  • Choux de Bruxelles
  • Aubergines
  • Patates douces

👉 Retrouvez le classement des aliments les plus riches en fibres

8. Utiliser l’huile de menthe poivrée

menthe poivrée

L’huile de menthe poivrée est utilisée comme remède à base de plantes pour un certain nombre de maux. Cette plante apaise l’intestin et permet de soulager les symptômes du SCI.

Une méta-analyse publiée de 2019 a examiné 12 essais sur trois continents différents, et a constaté que la prise régulière d’une capsule d’huile de menthe poivrée avec les repas permettait de réduire les symptômes du SII, notamment les douleurs abdominales, la diarrhée, les ballonnements et la constipation. (12)

Il convient de noter que l’huile de menthe poivrée peut aggraver les brûlures d’estomac.

Si vous envisagez d’essayer l’huile de menthe poivrée, parlez-en à votre médecin, car le SCI est une maladie compliquée pour déterminer un plan de traitement global.

Études citées

1- Turan B, Bengi G, Cehreli R, Akpınar H, Soytürk M. Clinical effectiveness of adding probiotics to a low FODMAP diet: Randomized double-blind placebo-controlled study. World J Clin Cases. 2021 Sep 6;9(25):7417-7432. doi: 10.12998/wjcc.v9.i25.7417. PMID: 34616808; PMCID: PMC8464468. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8464468/

2- Wang J, Yang P, Zhang L, Hou X. A Low-FODMAP Diet Improves the Global Symptoms and Bowel Habits of Adult IBS Patients: A Systematic Review and Meta-Analysis. Front Nutr. 2021 Aug 19;8:683191. doi: 10.3389/fnut.2021.683191. PMID: 34490319; PMCID: PMC8417072. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8417072/

3- Dong TA, Sandesara PB, Dhindsa DS, Mehta A, Arneson LC, Dollar AL, Taub PR, Sperling LS. Intermittent Fasting: A Heart Healthy Dietary Pattern? Am J Med. 2020 Aug;133(8):901-907. doi: 10.1016/j.amjmed.2020.03.030. Epub 2020 Apr 21. PMID: 32330491; PMCID: PMC7415631. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7415631/#R3

4- Kanazawa M, Fukudo S. Effects of fasting therapy on irritable bowel syndrome. Int J Behav Med. 2006;13(3):214-20. doi: 10.1207/s15327558ijbm1303_4. PMID: 17078771. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17078771/

5- Low-to-moderate intensity aerobic exercise training modulates irritable bowel syndrome through antioxidative and inflammatory mechanisms in women: Results of a randomized controlled trial. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1043466617303873?via%3Dihub

6- Johannesson E, Simrén M, Strid H, Bajor A, Sadik R. Physical activity improves symptoms in irritable bowel syndrome: a randomized controlled trial. Am J Gastroenterol. 2011 May;106(5):915-22. doi: 10.1038/ajg.2010.480. Epub 2011 Jan 4. PMID: 21206488. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21206488/

7- Qin HY, Cheng CW, Tang XD, Bian ZX. Impact of psychological stress on irritable bowel syndrome. World J Gastroenterol. 2014 Oct 21;20(39):14126-31. doi: 10.3748/wjg.v20.i39.14126. PMID: 25339801; PMCID: PMC4202343. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4202343/

8- Mindfulness-based stress reduction improves irritable bowel syndrome (IBS) symptoms via specific aspects of mindfulness. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/nmo.13828

9- Chao GQ, Zhang S. Effectiveness of acupuncture to treat irritable bowel syndrome: a meta-analysis. World J Gastroenterol. 2014 Feb 21;20(7):1871-7. doi: 10.3748/wjg.v20.i7.1871. PMID: 24587665; PMCID: PMC3930986. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3930986/

10- Shi LH, Balakrishnan K, Thiagarajah K, Mohd Ismail NI, Yin OS. Beneficial Properties of Probiotics. Trop Life Sci Res. 2016 Aug;27(2):73-90. doi: 10.21315/tlsr2016.27.2.6. PMID: 27688852; PMCID: PMC5031164. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27688852/

11- El-Salhy M, Ystad SO, Mazzawi T, Gundersen D. Dietary fiber in irritable bowel syndrome (Review). Int J Mol Med. 2017 Sep;40(3):607-613. doi: 10.3892/ijmm.2017.3072. Epub 2017 Jul 19. PMID: 28731144; PMCID: PMC5548066. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5548066/#b143-ijmm-40-03-0607

12. The impact of peppermint oil on the irritable bowel syndrome: a meta-analysis of the pooled clinical data. https://bmccomplementmedtherapies.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12906-018-2409-0

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

thé noir baies

Découvrez nos nouveaux thés aux saveurs exclusives

Je découvre

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *