Comment calculer son âge métabolique ?

par | 6 Juin 2022 | Aliments et santé

jeune femme mange une pizza

Le métabolisme désigne le processus de transformation des aliments en énergie et en utilisation de cette énergie pour reconstruire le corps et ses cellules.

On associe le métabolisme aux besoins caloriques d’une personne. C’est un concept utilisé pour contrôler son poids et ajuster ses apports alimentaires.

Le métabolisme de base est l’énergie nécessaire pour assurer nos fonctions vitales essentielles au repos : respiration, digestion, fonctionnement du cerveau etc…

L’âge métabolique correspond au niveau de votre métabolisme comparé à la moyenne des personnes du même age.

Qu’est-ce-que l’âge métabolique ?

L’âge métabolique est un terme utilisé dans l’industrie de la santé et du fitness pour chiffrer la santé physique générale d’une personne.

L’âge métabolique est une valeur chiffrée déterminée en comparant votre taux métabolique de base avec la moyenne des taux métaboliques de base d’individus du même âge.

Votre âge métabolique donne des informations sur votre état de santé par rapport aux personnes du même âge et dans des catégories d’age différents.

Si votre âge métabolique est plus élevé que votre âge réel, alors vous pouvez potentiellement l’améliorer pour être en meilleure santé et forme physique.

👉  8 solutions pour stimuler son métabolisme de base

Comment calculer son age métabolique ?

La solution la plus précise consiste à utiliser des appareils d’analyse d’impédance électrique comme des pèses personnes avec impédancemètre. Ils sont capables de donner une estimation rapide de votre taux métabolique de base et votre âge métabolique.

Vous pouvez aussi utiliser des formules mathématiques plus approximatives mais qui sont une première étape avant un bilan de santé plus complet.

Comment calculer son taux métabolique de base (TMB) ?

Les méthodes de calcul du métabolisme de base reposent sur 4 facteurs essentiels : l’âge, le sexe, le poids et la taille.

Ils sont approximatifs car ils ne prennent pas en compte les nombreux facteurs qui peuvent influencer votre métabolisme : densité musculaire, état émotionnel, température extérieure etc…

Le chiffre du métabolisme de base est plus un repère qu’une donnée exacte.

La formule d’Oxford

La méthode Oxford est la technique de calcul du métabolisme la plus utilisée et la plus simple. Elle permet de calculer le nombre de calories minimum nécessaire pour assurer les fonctions vitales au repos pendant une journée.

TMB = 14,2 x poids (en kg) + 593

Exemple pour une femme de 65 kilos : 14,2 x 65 + 593 = 1516 Kcal

La formule de Harris et Benedict

Les équations varient selon le genre.

pour un homme : 13,707 x P + 492,3 x T – 6,673 x A + 77,607
pour une femme: 9,74 x P + 172,9 x T – 4,737 x A + 667,051

P = poids en kg
T = taille en mètre
A = âge en années

Par exemple, pour une femme de 32 ans, qui mesure 1,70 m et pèse 65 kg :

(9,74 x 65) + (172,9 x 1,70) – (4,737 x 32) + 667,051 = 1744 Kcal par jour.

Un résultat sensiblement plus élevé qu’avec la formule de Oxford.

La formule de Katch-McArdle

Elle est plus compliquée à mettre en oeuvre car elle implique le pourcentage de graisse corporelle mais aussi plus précise.

F = pourcentage de graisse corporelle
W = poids en Kg

TMB = 370 + 21.6(1 – F)W

Comment évolue le métabolisme avec l’âge ?

On considère généralement que le métabolisme atteint son maximum à l’adolescence, quand les ados ont perpétuellement la tête dans le frigo. Ils donnent alors l’impression de pouvoir manger n’importe quoi sans prendre de poids. Puis, ce métabolisme commencerait à baisser à partir de la quarantaine ce qui expliquerait l’apparition d’une petite « bedaine » ou de poignées d’amour.

En réalité, ce le métabolisme n’évolue pas du tout ainsi.

Des recherches de grande ampleur menées par l’université de Duke sur 6600 personnes âgées d’une semaine à 95 ans dans 29 pays donnent des résultats surprenants.

Les précédentes études ne mesuraient que la quantité d’énergie nécessaire au repos, le taux métabolique de base (TMB). Cependant, le TMB ne représente qu’environ deux tiers de notre dépense énergétique quotidienne.

La nouvelle étude a donc pris en compte la dépense énergétique globale avec des équations qui pondèrent les dépenses énergétique selon l’état de forme ou l’activité des personnes suivies.

Cette étude a révélé que les nourrissons ont le taux métabolique le plus élevé de tous les être humains.

Les besoins énergétiques « explosent » au cours des 12 premiers mois de la vie. Au moment de son premier anniversaire, un enfant brûle des calories 50 % plus vite qu’un adulte par rapport à sa taille.

Les besoins caloriques des adolescents ne sont pas aussi élevés qu’on le pensait. Le métabolisme ralentit d’environ 3 % par an jusqu’à la vingtaine où il se stabilise.

Les chercheurs ont ensuite découvert que les dépenses énergétiques entre la vingtaine et la cinquantaine étaient en fait les plus stables. Il faut donc expliquer la prise de poids à ces âge par d’autres facteurs que le ralentissement métabolique.

Le métabolisme ne décline à nouveau de manière significative qu’après 60 ans. Le ralentissement est d’un peu moins de 1 % par an.

Une fois que les 90 ans sont atteints, un être humain a besoin d’environ 25 % de calories en moins chaque jour qu’une personne d’environ 45 ans.

La sarcopénie (perte de masse musculaire due à l’âge) pourrait expliquer en partie ce phénomène car les muscles brûlent plus de calories que les graisses. Toutefois, pour les les chercheurs, une partie de l’explication réside dans le fait que le fonctionnement de cellules ralentit.

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.