Le thé vert, un coupe-faim naturel et efficace ?

par | 6 Juin 2018 | Thé et minceur

digestion facile

Il existe de nombreux coupe-faims vendus dans les pharmacies et les parapharmacies, aussi bien en cachets, en poudre ou sous forme d’ampoules. Certains ne sont que des composés chimiques, d’autres sont naturels et à base de plantes comme le thé vert. Focus sur un allié incontournable pour mincir.

Qu’est ce que la faim et pourquoi a t’on une sensation de faim ?

La faim est un message que vous envoie votre corps pour vous signaler qu’il va manquer d’énergie dans les heures à venir. Elle se traduit par une sensation de creux au niveau de l’estomac, plus de salive en bouche. et une gêne globale qui rappelle de façon insistante que l’heure du repas approche.

La faim répond à des besoins physiologiques mis l’aspect psychologique est aussi un élément clef.  L’envie de manger s’explique par des processus biologiques, taux de glucides et d’hormones dans le sang etc. mais aussi des processus émotionnels et même des processus externes : vue d’un bon plat, odeur d’un ragoût qui mijote…

La sensation de faim biologique se produit quand quand :

  • le niveau de glycogène dans le foie tombe sous un certain niveau. Une baisse de 5 % du taux de glucose dans le sang entraîne une hypoglycémie.
  • le niveau des lipides dans les adipocytes tombe sous un certain niveau, l’hypothalamus déclenche des sensations de faim afin de stocker en vue d’une période difficile à venir (réflexe du cerveau dit “reptilien”).

Aspect biologique de la faim

La sensation de faim que nous avons déjà tous connus normalement est un appel de notre corps à trouver de la nourriture. Elle est généralement dû à une diminution du taux de glucose dans le sang (diminution d’environ 5 %). Ceci va déclencher une réaction par le cerveau qui induira la recherche de nourriture.

Cette sensation de faim peut aussi être la cause de la production d’enzyme par l’estomac agissant sur l’hypothalamus(cerveau), cependant cette hypothèse reste encore un peu floue selon Gilles Mithieux directeur de l’unité de nutrition de l’INSERM.

Elle peut aussi s’expliquer par des phénomènes beaucoup plus simples qui sont l’horloge biologique (heure à laquelle nous avons l’habitude de manger) ou bien la vue, l’odeur d’aliments.

Il est ainsi important de répondre à cet appel en mangeant car c’est une demande naturelle de l’organisme pour qu’il puisse exercer ses différentes fonctions, par exemple la production d’énergie à partir de glucose ou de lipides nous permettant de faire fonctionner chaque organe de notre corps. Comme le cerveau qui a besoin d’énergie car à lui seul il dépense 15 à 20 % de l’énergie totale assimilé par le corps. Il est ainsi primordial de bien manger pour pouvoir bien étudier !

Quels sont les principaux aliments coupe-faim ?

De nombreux aliments naturels auraient des propriétés dites “coupe-faims”.  Citons quelques fruits comme la pomme, la banane, ou l’ananas. Des agrumes tels le citron ou le pamplemousse réduiront vos fringales.  Une bonne soupe de légumes peut aussi participer à la réduction de cette sensation de faim. Les épices comme le piment, le curcuma, la cannelle, le curry, le gingembre, ou encore le poivre de Cayenne accompagné de viande maigre ou de saumon peuvent aussi réduire la satiété.

Le konjac et l’agar-agar, des aliments naturels japonais, permettront un gonflement de l’estomac et apaiseront les creux.  D’autres aliments peuvent aussi être des atouts minceur : les noix, les amandes, le fromage blanc, et le blanc d’œuf. Côté boisson le maté, le jus de citron ou de tomates, et le thé vert ont aussi des vertus coupe-faims importantes.

Comment les aliments coupe-faim agissent-ils ?

Des études scientifiques ont révélé que la distension des parois de l’estomac, suite à l’absorption de nourriture, entraîne la libération de plusieurs hormones qui bloquent la sensation de faim.

La sensation prolongée de satiété qui suit un repas riche en protéine est liée à la synthèse de glucose à partir de protéines et de lipides présents dans l’intestin. Ainsi, l’ingestion de protéines déclenche, juste après les périodes d’assimilation des repas, une sécrétion de glucose au niveau de l’intestin.

Ce glucose passe ensuite dans la circulation sanguine où il est  détecté par des glucorécepteurs présent sur les parois des vaisseaux sanguins. À partir d’un certain niveau, ces récepteurs envoient un signal inhibiteur à la partie du cerveau qui gère l’appétit. Ainsi, c’est bien au niveau de l’intestin, que les protéines aident à délivrer un message « coupe-faim » .

Le thé vert, un coupe-faim aux nombreuses vertus ?

Venu d’Asie, et de plus en plus utilisé chez les occidentaux, le thé vert renferme de nombreuses qualités. On lui prête des vertus antioxydantes grâce à sa teneur en polyphénols. Il aiderait l’organisme à se protéger du diabète, de l’hypertension, du cancer et des maladies cardio-vasculaires.

Grâce à sa vitamine E, il lutterait contre le vieillissement de la peau, et la baisse de la vue. Il permettrait aussi de favoriser la concentration. Le thé vert contient de la théanine qui apaise et relaxe en réduisant le stress mental et l’anxiété. Il a donc un effet positif sur le système nerveux et sur le système immunitaire. Une sensation de bien-être se fait alors sentir.

Boire une tasse de thé vert une heure avant les repas permet de calmer de manière efficace la sensation de faim.  Grâce à son apport en eau, il assure une bonne hydratation et possède un effet drainant, en brûlant les graisses.

Boire du thé vert : un coupe-faim efficace ?

Grâce à ses bienfaits antioxydants et à sa manière de couper la faim, le thé vert est un compagnon recommandable pour soutenir vos efforts en vue de perdre du poids. Pour ce faire, il faut veiller à bien préparer son infusion. L’eau doit être chauffée à plus de 90 °C et les plantes infusées entre 2 minutes et 5 minutes maximum. Son infusion peut être différente selon les variétés de thé : le gunpowder, le thé bancha, le thé matcha, le thé sencha ou encore le gyokuro.

Boire en moyenne trois tasses par jour, permettrait ainsi de lutter contre la faim. Cela favorisera l’hydratation de votre organisme tout au long de la journée. Commencer par boire du thé vert dès le petit-déjeuner limitera votre appétit.

Attention cependant, à ne pas abuser du thé. Il contient de la caféine qui peut provoquer des problèmes chez les personnes sensibles comme des troubles du sommeil, par exemple. En fin de journée, il vaut mieux se tourner vers de l’eau, des infusions ou des tisanes.

Recevez 5% de réduction sur votre première commande

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *