Selon les statistiques de l’INSERM, 93% des Français déclarent avoir déjà souffert de douleurs articulaires et 50% en souffrent de façon régulière. Près de 10 millions de Français souffrent d’arthrose de façon chronique. Cette maladie constitue aussi une double-peine puisque en plus d’être handicapante dans les gestes quotidiens, le taux de mortalité est augmenté de 50% lorsque la marche est atteinte en raison de la sédentarité qu’elle entraine.

Qu’est ce que l’arthrite ?

L’arthrite désigne en fait plus d’une centaine d’affections différentes ayant pour points communs des douleurs à des articulations, des ligaments, des tendons ou des os. Autrefois, on parlait de rhumatismes. Certaines formes d’arthrite sont caractérisées par une inflammation, mais pas toutes. L’inflammation est une réaction naturelle du corps à un tissu irrité ou infecté. Elle provoque de l’enflure, de la douleur et de la rougeur à la zone du corps touchée.

Les deux principales formes d’arthrite sont :

Découvrir

L’arthrose est la plus fréquente des arthrites. C’est une affection dégénérative souvent liée à l’âge et/ou au surpoids. Elle consiste en la destruction par usure du cartilage qui protège les os des articulations. Elle touche surtout les hanches, les genoux, les chevilles…

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire. Les articulations des mains, des poignets et des pieds sont souvent concernées. Ce type d’arthrite survient habituellement à partir de 40 ans. Les scientifiques n’ont pas encore découvert sa cause. Elle semble être d’origine auto-immune.

douleur aux cervicales

Les bons gestes pour prévenir l’arthrite

Le Docteur Rueff recommande une alimentation anti-inflammatoire composée de moins de protéines (viande et fromage) et de graisses animales, sauf le poisson (anchois, sardines, maquereaux…) qui apporte des acides gras oméga-3.

Les recommandations habituelles sont en outre sont de pratiquer une activité physique régulière et adaptée et de surveiller une carence en calcium et vitamine D qui augmente le risque d’ostéoporose et donc de fracture. Un arrêt du tabac et une bonne hygiène buccodentaire sont un moyen de couper court à deux facteurs de risque de la polyarthrite rhumatoïde.

Thé et arthrite : une piste pour la recherche scientifique

Le thé vert pourrait devenir un puissant allié pour lutter contre la polyarthrite rhumatoïde. Une équipe de chercheurs de l’université de l’État de Washington s’est penchée sur les vertus da la désormais fameuse molécule contenue en abondance dans le thé vert : la galate d’épigallocatéchine (EGCG).

L’EGCG, dont on connait déjà les propriétés anti-inflammatoires, « aurait un fort potentiel pour soigner la polyarthrite rhumatoïde grâce à sa capacité de blocage de la protéine TAK1, qui joue un rôle clé dans l’inflammation », explique Salah-uddin Ahmed, auteur de l’étude qui a été publiée dans la revue Arthritis and Rheumatology.

Pour évaluer son efficacité, les chercheurs ont étudié son effet sur des cellules humaines en laboratoire. L’injection de cette molécule bloque le mécanisme inflammatoire induisant la destruction des tissus articulaires, et en particulier cette protéine TAK1 qui joue un rôle clé dans ce processus. Les chercheurs ont ensuite testé leurs résultats chez l’animal. Ils ont injecté de l’EGCG pendant 10 jours à des rats souffrant de polyarthrite rhumatoïde. Au terme du traitement, les articulations des cobayes avaient effectivement dégonflé.

douleur au genoux avec bandade et cataplasme

Quelles tisanes et plantes pour soulager l’arthrite ?

La reine-des-prés est la tisane anti-inflammatoire la plus connue. Elle a également des propriétés antalgiques ce qui lui confère une place de choix pour soulager les douleurs liées aux rhumatismes articulaires et à l’arthrite. La reine-des-prés soulage les douleurs articulaires car elle contient une molécule aux vertus anti-inflammatoires : l’acide salicylique qui est très proche de l’aspirine. En cas de douleurs articulaires, il est conseillé de boire un litre de tisane de reine-des-près dans la journée.

Utilisées depuis le XIIe siècle par Hildegarde de Bingen pour leurs vertus anti-inflammatoires, les feuilles de cassis sont indiqués par les phytothérapeutes pour réduire les douleurs rhumatismales et articulaires. Les feuilles de cassis sont riches en flavonoïdes. Des substances qui limitent l’oxydation des tissus et réduiraient l’inflammation. La feuille de cassis aurait une action sur les rhumatismes car elle agirait de façon similaire à la cortisone. En infusion elle favoriserait l’élimination de l’acide urique et permettrait donc de soulager les problèmes articulaires. Les feuilles de cassis peuvent aussi s’utiliser en compresses de feuilles sur la zone douloureuse.

L’ortie aurait également une action sur les problèmes articulaires. Au Ier siècle de notre ère, Dioscoride, un médecin botaniste grec, la conseillait en décoction. Elle contient des dérivés d’acides aminés tels que l’acide formique et l’acide acétique potentiellement bénéfiques pour les problèmes articulaires.

Attention, ces tisanes ne sont pas des médicaments. En cas de douleur articulaire il est indispensable d’en parler à votre médecin traitant.

Le café a t’il un effet sur les rhumatismes ?

Les résultats d’une étude présentée au congrès annuel de la Ligue européenne de lutte contre le rhumatisme à Rome établissent qu’aucune association entre l’arthrite rhumatoïde et la consommation de café n’a été identifiée et ceci quelle que soit sa teneur en caféine (décaféiné ou non).

Envie de belles promotions sur nos meilleurs thés ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos meilleures offres.

the en promotion

Politique de confidentialité

Votre inscription a bien été enregistrée, merci ! Vous allez recevoir un email pour confirmation dans quelques secondes. Vos données seront conservées 24 mois. Elles ne seront ni vendues, ni échangées. Vous recevrez un email promotionnel à raison de une fois par trimestre maximum.

Pin It on Pinterest