Les 5 grades de thé

5 thés oxydés à 95%

L’oxydation est un processus chimique qui provoque le noircissement des feuilles de thé. Il confère aussi un goût et un arôme particulier au thé.

C’est exactement le même processus qui fait qu’une pomme, une banane ou un avocat noircisse à l’air libre.

L’oxydation des feuilles de thé est un processus extrêmement contrôlé. Il commence dès la coupe de la feuille mais surtout s’accélère lorsque celle ci est roulée, écrasée ou coupée selon le mode de fabrication.

D’un point de vue chimique, l’oxydation du thé se produit lorsque les polyphenols renfermés dans les vacuoles cellulaires rentrent en contact (sous l’effet d’une brisure par exemple ou d’une dégradation cellulaire) avec les polyphenols enzymaires du cytoplasme cellulaire.

La réaction chimique qui se produit transforme les catéchines du thé en théaflavines et en théarubigine . Lors de l’oxydation des feuilles de thé, la chlorophylle est également transformée en phéophytine qui pigmente le thé en noir.

L’oxydation est interrompue par le maitre-artisan du thé par l’exposition à une source de chaleur brève. Cela tue les enzymes responsables des transformations. L’oxydation est obtenue en plaçant le thé sur des plaques, des nattes en bambou ou à même le sol et… à attendre le moment opportun. Ici pas de détecteur perfectionné, juste du flair et du feeling.

On dit parfois, improprement, que le thé est “fermenté”. C’est en général faux car la fermentation implique l’intervention de micro-organismes en milieu anaérobie (sans oxygène).

Le pu-ehr est un thé fermenté. C’est, avec le thé jaune, le seul qui le soit. Il est par exemple placé sous une bâche mouillée pour le priver d’oxygène et accélérer la proliferation de micro-organismes.

SI on parle très souvent de fermentation pour du thé noir c’est que jusqu’à il y a quelques décennies, on pensait que c’était la fermentation qui transformait le thé vert en thé noir. La science fait des progrès.

On parle – sous l’influence de la catégorisation chinoise – de couleurs de thé pour désigner leur taux d’oxydation, et non pas la couleur des feuilles à proprement parler :
– le thé vert est pas ou très peu oxydé
– le thé blanc subît une légère oxydation naturelle
– le thé oolong : une oxydation entre 10% et 75%
– le thé noir : oxydation complète

boule requin

Cadeau ! Votre boule à thé requin offerte avec votre première commande

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir votre code promo.

Conformément à notre politique de confidentialité, vos données seront conservées 24 mois. Elles ne seront ni vendues, ni échangées.
Vous recevrez un email promotionnel à raison de une fois par mois maximum.

Politique de confidentialité

Votre inscription a bien été enregistrée, merci ! Vous allez recevoir un email pour confirmation ainsi que votre code promo dans quelques secondes.

Pin It on Pinterest