Les bienfaits du thé blanc en 10 questions

par | 12 Juin 2018 | Thé blanc

plantation de thé blanc

Le thé blanc rencontre un succès grandissant. Sa blancheur évoque la pureté et son goût délicat est plus facile d’accès que le thé vert ou noir.

Il est de plus excellent pour la santé et les études scientifiques en attestent.

Dans cet article, je vous proposer de découvrir les 10 secrets du thé blanc.
Vous découvrirez aussi quels sont les bienfaits du thé blanc vraiment validés scientifiquement.

Quels sont les bienfaits du thé blanc pour la santé ?

Il est riche en antioxydants

Le thé blanc est riche en polyphénols appelés catéchines.

Les polyphénols sont des molécules d’origine végétale qui agissent comme des antioxydants dans l’organisme. Les antioxydants protègent les cellules des dommages causés par des composés appelés radicaux libres.

Les études suggèrent que le thé blanc présente des avantages antioxydants similaires à ceux du thé vert, connu pour ses bienfaits pour la santé (1). Une étude in-vitro a révélé que l’extrait de thé blanc peut spécifiquement contribuer à protéger les cellules nerveuses contre les dommages causés par un radical libre appelé peroxyde d’hydrogène.

Il peut réduire le risque de maladie cardiaque

Les polyphénols contenus dans thé blanc peuvent contribuer à réduire le risque de maladie cardiaque de plusieurs façons.

Des études ont montré que les polyphénols peuvent contribuer à détendre les vaisseaux sanguins (2). Une autre étude (3) indique que les polyphénols peuvent empêcher le « mauvais » cholestérol LDL de s’oxyder, ce qui constitue un autre facteur de risque de maladie cardiaque.

Dans une méta-analyse, les scientifiques ont découvert que les personnes qui buvaient au moins trois tasses de thé par jour avaient un risque de maladie cardiaque réduit de 21 % (4).

Il est aussi capable de réduire les taux de lipides (cholestérol) et de sucres sanguins (glucose). Les polyphénols qu’il contient seraient particulièrement bénéfiques aux personnes souffrant du syndrome métabolique ensemble de signes physiologiques qui accroissent le risque de diabète de type 2, de maladies cardiaques et d’accident vasculaire cérébral). Certaines expériences mettent en exergue le fait que le thé blanc serait à cet égard environ un tiers plus efficace que le thé vert.

Le thé blanc peut aider à perdre du poids

Le thé vert est souvent le premier thé qui vient à l’esprit quand on pense à la perte de poids. Cependant, le thé blanc semble tout aussi efficace pour brûler les graisses.

Les deux thés ont des niveaux similaires de caféine et de catéchines comme l’épigallocatéchine gallate (EGCG), un composé du thé vert étroitement lié à la combustion des graisses. Ensemble, ces composés semblent avoir un effet combiné (5).

Une étude en éprouvette a révélé que l’extrait de thé blanc était capable de stimuler la dégradation des graisses et d’empêcher la formation de nouvelles cellules graisseuses. (6)

Une autre étude suggère que le thé blanc peut aider à stimuler le métabolisme d’environ 5 % supplémentaires. Cela équivaut à brûler 70 à 100 calories supplémentaires par jour (7).

Il contribue à protéger les dents

Le thé blanc est une excellente source de fluorure, de catéchines et de tanins. Cette combinaison de molécules pourrait aider à renforcer les dents en combattant les bactéries buccales.

Le fluorure peut aider à prévenir les caries dentaires en rendant la surface des dents plus résistante aux attaques acides des bactéries.

Il peut réduire le risque de résistance à l’insuline

L’insuline est une hormone qui aide à faire passer les nutriments de la circulation sanguine vers les cellules pour qu’ils soient utilisés ou stockés pour plus tard. Cependant, certaines personnes ne répondent plus à l’insuline. La résistance à l’insuline est très courante et est liée à de nombreux problèmes de santé chroniques, notamment le diabète de type 2.

Des études ont montré que les polyphénols contenus dans le thé blanc peuvent réduire le risque de résistance à l’insuline (8).

D’autres recherches sur les animaux ont montré que l’EGCG et d’autres polyphénols présents dans le thé blanc peuvent renforcer les effets de l’insuline et prévenir l’hyperglycémie (9).

Dans une méta-analyse, les scientifiques ont constaté que les polyphénols contenus dans les thés en général réduisaient de manière significative les taux de glycémie et d’insuline chez l’être humain (10).

Les composés du thé blanc peuvent protéger contre l’ostéoporose

Des études ont montré que les radicaux libres et les inflammations chroniques peuvent accélérer l’ostéoporose. Ces deux facteurs peuvent supprimer les cellules qui favorisent la croissance osseuse et promouvoir les cellules qui détruisent les os.

À l’inverse, il a été démontré que les catéchines présentes dans le thé blanc combattent ces facteurs de risque. On pense qu’elles suppriment les cellules qui détruisent les os. Ces catéchines sont abondantes dans le thé blanc par rapport aux autres types de thés.

Le thé blanc pour combattre le vieillissement de la peau

Les composés du thé blanc peuvent contribuer à protéger votre peau des effets du vieillissement interne et externe.

Les scientifiques ont découvert que l’application d’un extrait de thé blanc sur la peau contribuait à la protéger contre les effets nocifs des rayons UV du soleil (11).

De nombreuses études ont révélé par ailleurs que les polyphénols que l’on trouve dans le thé blanc peuvent annihiler plusieurs composants cellulaires susceptibles d’endommager le réseau de fibres qui aide la peau à rester ferme.

Il a une activité antimutagène

Le thé blanc est un antimutagène capable de limiter les effets des substances susceptibles de provoquer des mutations génétiques. Cette activité est rendue possible grâce à l’augmentation de l’expression de l’OGG1 – une enzyme qui peut supprimer des produits mutagènes créés suite à une exposition de la cellule à un stress oxydatif.

Il est bénéfique pour la santé reproductive masculine

L’utilisation de longue date du thé dans la médecine traditionnelle chinoise a poussé les chercheurs à étudier son impact sur les cellules responsables de la production et de la protection des spermatozoïdes.

Les résultats des études ont montré que les cellules soumises aux extraits de thé sont effectivement stimulées par production de lactate et d’alanine ce qui est bénéfique pour la santé reproductive masculine étant donné que le lactate bloque leur mort cellulaire.

Quel thé blanc acheter pour bien débuter ?

Le thé blanc demande un peu d’expérience pour se laisser dompter. C’est un thé plus délicat avec un goût plus léger mais aussi plus floral avec des parfums que l’on ne retrouve nulle par ailleurs. C’est donc une expérience à part entière.

Pour bien débuter, vous pouvez opter pour un thé Bai Mu Dan. C’est le meilleur rapport-qualité prix parmi tous les thés blancs du marché. Il est très délicat et parfumé, facile à préparer et il vous permettra de plonger dans l’univers des thés les plus subtils. Sa note de tête de pivoine est caractéristique. C’est un thé à boire toute la journée aussi bien au petit-déjeuner qu’au goûter.

thé blanc bai mu dan

Une autre approche : le thé blanc parfumé

Vous pouvez aussi opter pour un thé blanc parfumé. C’est à dire que sur une base de Bai Mu Dan sont ajouté des fruits et/ou des huiles essentielles pour élaborer un thé à la fois délicat et festif.

Nos trois meilleures ventes sont le thé blanc au coco, au citron-romarin et au melon.

thé blanc au coco thé blanc au melon thé blanc citron romarin

Comment est-il fabriqué ?

Le thé blanc est un thé légèrement oxydé, soit environ 12 %. Après le thé vert, c’est le thé qui subit le moins de transformations une fois récolté jusqu’à sa forme finale

Sa fabrication est à la fois simple mais subtile et demande un grand savoir-faire. Les jeunes feuilles de thé ainsi que le bourgeon sont cueillies à la main puis séchées au soleil pendant une période dont la durée varie en fonction des conditions météo et pouvant aller jusqu’à 3 jours (contre quelques heures pour le thé vert).

Contrairement au thé vert, les feuilles de thé blanc ne sont ni malaxées, ni roulées. ces procédés ancestraux ont pour but de libérer les arômes des feuilles juste avant d’en fixer le niveau d’oxydation au moyen d’une source de chaleur.

Le thé blanc pour sa part flétrit de façon naturelle jusqu’à son juste niveau d’oxydation. Il est donc très léger, très peu dense car non roulé. Le thé blanc est faiblement oxydé car il subit peu de manipulations.

Pourquoi son goût est-il si particulier ?

Le thé blanc est plus doux et plus sucré que les autres thés en raison de son mode de fabrication qui favorise un processus enzymatique long et progressif. Les qualificatifs les plus fréquents pour du thé blanc sont de l’ordre du floral (pivoine, rose), miel, fruité (melon, pêche), vanillé…

Le thé blanc est très peu astringent avec une texture crémeuse et très fluide. Cet ensemble de caractéristiques en font un thé réellement exceptionnel dans ce qu’il est capable de transmettre comme émotions et comme palettes de saveurs.

Comment bien préparer son thé blanc ?

Le thé blanc peut être infusé plus longtemps que le thé vert sans développer d’amertume. Cela permet d’en extraire la substantifique essence pour un goût plus prononcé.

Une durée d’infusion de 5 à 6 minutes est acceptable avec une eau à 90°C c’est à dire presque bouillante. Certains thés blancs peuvent être infusés plusieurs fois de suite.

Le thé blanc peut se conserver jusqu’à un an dans une boîte à thé à l’abri de l’air, de la lumière et de l’humidité.

Thé blanc et caféine

Une tasse de thé contient 2 fois moins de caféine qu’un café noir. Cependant, il faut savoir que ce que l’on appelle couramment la théine n’est en fait que de la caféine, c’est la même molécule.

Il existe toutefois une différence notable entre la caféine du thé et celle du café : les tanins du thé ralentissent l’assimilation de la caféine par l’organisme. Le thé ne procure donc pas d’effet coup de fouet mais dure plus longtemps.

Quelle que soit sa couleur – vert, blanc ou noir – un thé issu d’un même terroir (sol, climat identiques), récolté au même moment contiendra presque la même quantité de caféine. Cependant, entre 2 types de thés blanc différents, le niveau de caféine peut être très différent.

Plus votre thé blanc contiendra de bourgeons, plus il sera riche en caféine. De même, si votre thé blanc est issu d’un théier bouturé, il sera deux fois plus riche en caféine. La quantité d’engrais et de pesticides pour un thé conventionnel (donc pas bio) que reçoit le théier augmente aussi sa teneur en caféine.

Un thé blanc de type Bai Mu Dan contient en moyenne 39 mg de caféine pour une infusion de 5 gr de thé pendant 6 min à 80°C.

Les composés actifs du thé blanc

Comme le thé vert ou le thé noir, mais en différentes proportions, le thé blanc contient de nombreux principes actifs – des polyphénols – bénéfiques pour la santé.

  • l’acide gallique reconnu pour ses effets antioxydants notables. Il est capable de piéger les radicaux libres ce qui contribue à réduire le vieillissement prématuré.
  • des catéchines, des flavonoïdes qui peuvent réduire le stress oxydatif cellulaire provoqué par certains métaux comme le plomb
  • de la caféine qui stimule le système nerveux central et le système cardio-vasculaire en augmentant le métabolisme de base de l’organisme qui brûle ainsi plus de calories.
  • des acides aminés qui sont des briques essentielles constituants les protéines o-dont l’organisme a besoin pour sa reconstruction cellulaire.

Une analyse qualitative par chromatographie du thé blanc permet en moyenne d’identifier une trentaine de principes actifs différents. Ces teneur sont toutefois variables d’un type de thé blanc à un autre selon leur mode de culture ou de fabrication. Ainsi un thé blanc Gong Mei contient en moyenne 3 fois plus d’acides aminés qu’un Shou Mei.

Principaux pays producteurs

En 2017, les américains ont consommés 14 milliards de litres de thé. 86% était du thé noir, 13% du thé vert et moins de 1% du thé blanc et du thé oolong. Le marché reste donc relativement restreint mais en croissance selon nos constatations.

Le premier producteur mondial de thé blanc est la Chine. Face au succès grandissant de cette filière, Les régions indiennes de Darjeeling et d’Assam en ont démarré de petites productions. L’Afrique produit également de bons thés blancs, notamment le Kenya et la Tanzanie.

Le thé blanc le plus célèbre est probablement le Bai Hao Yin Zhen (voir quelques thés de Chine célèbres). Il est exclusivement fabriqué à partir de bourgeons récoltés à la main ce qui explique son prix élevé. Pour produire 1 kg de Bai Hao Yin Zhen, il faut récolter plus de 100.000 bourgeons.

Produits dérivés du thé blanc

Parmi les produits dérivés à base de thé blanc, citons l’huile végétale de thé blanc qui se caractérise par une odeur agréable et de nombreuses propriétés cosmétiques. C’est une huile riche en vitamine A, B, C, E, en polyphénols, en antioxydant.

Cette huile est utilisée pour ses qualités protectrices et nourrissantes de la peau qui retrouve son élasticité, douceur et fermeté. L’huile de thé est indiquée pour des peaux sèches et fragilisées ainsi que pour prévenir les vergetures et les gerçures. L’huile de thé vert peut également redonner de la brillance aux cheveux secs et aux pointes fourchues. Pour les mains gercées ou sujettes aux crevasses, les ongles cassants, vous pouvez appliquer l’huile de thé en massage en insistant sur la base des ongles.

Où acheter du thé blanc ?

Le thé blanc se trouve principalement en boutique spécialisée. Certaines marques de la grande distributions en proposent sous formes de sachet. Les meilleurs crûs sont toutefois trouvables sur internet.

En raison de leur prix plus élevé, il est plus difficile pour une boutique de centre ville de rentabiliser l’espace occupé en linéaire par un produit dont le taux de rotation est moindre. Les boutiques en ligne sont moins concernées par cette problématique de rentabilisation de l’espace de vente.

Pour acheter du thé blanc pas cher vous pouvez en acheter en plus grandes quantités afin de bénéficier de remise sur volume. le Paradis du Thé propose par exemple une remise de 5% à partir de 500 gr de thé acheté. Vous avez aussi la possibilité d’acheter des thés blancs moins prestigieux composés de feuilles et de moins de bourgeons comme par exemple un Pai Mu Tan dont les tarifs débutent à partir de 60 euros / kilo.

Les thés blancs premier prix que l’on trouve en France sont de bonne qualité et offre des parfums intéressants. Leur prix moindre s’explique par le fait que ce sont la plupart du temps des assemblages de diverses plantations sans origine précise, donc moins typiques.

Comment bien choisir son thé blanc ?

SI vous optez pour un thé blanc Silver Needle (aiguille d’argent) vérifier d’abord qu’il ne contient que des bourgeons à 100%. Ils doivent être fermes et se tenir à la verticale sans s’affaisser. Un duvet blanc doit recouvrir les feuilles. Le nez doit être présent dès l’ouverture du paquet en général avec des notes florales bien notables.

De plus en plus de préparations à base de thé blanc voient le jour. Nous proposons de nombreux thés blancs parfumés. Leur mariage à certains fruits (litchi, melon…) ou fleurs (violette, rose…) est une superbe association à la fois fraîche, rafraîchissante et délicate.

Comment parfumer soi-même un thé blanc ?

Le principe de base pour parfumer un thé blanc repose sur le fait que le thé absorbe facilement les odeurs. Ainsi pour parfumer votre thé blanc vous-même, vous pouvez partir sur une base de thé Bai Mu Dan puis y ajouter des ingrédients de votre choix tels que des morceaux de fruits confis (melon, fraise, raisins…).

Vous pouvez ensuite y adjoindre des huiles essentielles telles que de la Lavande, citron, vanille, amande douce… Versez 2 gouttes d’huile essentielle dans le fond d’un récipient, ajoutez le thé par dessus et remuez de façon souple mais ferme pendant 1 à 2 minutes.

En savoir plus sur la méthode pour parfumer son thé soi-même

Les différents types de thés blancs

On distingue 3 types de thés blancs :

  • le thé blanc d’origine, composé uniquement de bourgeons et produit uniquement dans la région du Fujian en Chine. Il s’agit du fameux Yin Zhen, Silver Needle, ou Aiguilles d’Argent reconnaissable à ses longs bourgeons duveteux d’un blanc-vert délicat. Le thé blanc le plus célèbre est certainement le Bai Hao Yin Zhen (voir l’article : quelques thés de Chine célèbres). Il est exclusivement fabriqué à partir de bourgeons récoltés à la main ce qui explique en partie son prix élevé. Pour produire 1 kg de Bai Hao Yin Zhen, il faut récolter plus de 100.000 bourgeons.
  • Viennent ensuite les “nouveaux” thés blancs aux nombreuses origines. Loin d’être de pâles copies, ils apportent en général quelque chose d’intéressant. On retrouve dans cette catégorie les Bai Mu Dan et les Shou Mei, Gong Mei originaires eu-aussi du Fujian, composés de bourgeons et de une, deux voire trois ou quatre feuilles de thé.
  • Enfin, des thés plus classiques – ou s’approchant même parfois très près de l’original du Fujian –  issus de nouvelles plantations du Nilgiri, Assam, Darjeeling et même du Sri Lanka par exemple. La quantité et la qualité de ces productions alternatives s’améliore de façon considérable avec l’expérience des producteurs ce qui est en soi une bonne nouvelle car la production de ce type de thé originaire du Fujian reste limitée et onéreuse.
photo en gros plan d'un thé aiguille d'argent

Photo en très gros plan d’un bourgeon de thé blanc dit « Aiguille d’Argent », un des thés blancs les plus célèbres et délicat, produit en Chine.

Une brève histoire du thé blanc

On a crû pendant de nombreuses années que le thé blanc avait été découvert sous la dynastie Song (920-1269). Des références plus anciennes ont pourtant été découvertes. Désormais, le consensus sur la naissance du thé blanc place sa naissance sous la dynastie Tang entre 618 et 907.

Pourtant, de nombreux historiens considèrent qu’il est probablement l’ancêtre de tous les thés en cela que sa technique de fabrication consiste à le « laisser » s’oxyder délicatement jusqu’à un certain point, sans intervention spécifique. Une technique qui semble la plus intuitive et la plus aisée à mettre en place.

Sous la dynastie Tang, la préparation du thé blanc était sensiblement différente de celle que l’on connait aujourd’hui. Les feuilles de thé blanc étaient alors compressées sous forme de galettes compactes et dégustés sous forme d’infusion en en cassant un morceau que l’on jetait directement dans une théière bouillante. Ces galettes de thé blanc permettaient un transport aisé et une conservation plus longue.

La consommation de thé blanc a connu un développement important sous l’ère Song mais il n’est devenu véritablement populaire que très récemment. Seuls les empereurs étaient autorisés à en consommer sous la dynastie Ming. L’empereur Hui Zong aimait tant ce breuvage qu’il lui a littéralement consacré un livre entier qui est aujourd’hui encore un document d’une grande richesse historique.

Son « traité sur le thé » publié en 1107 dévoile les techniques de préparation du thé des plus grands maîtres de l’art de la cérémonie du thé chinoise. Son thé favori était le An Ji Bai Cha, un thé à mi-chemin entre thé vert et blanc à la couleur de jade.

La naissance du thé « Aiguille d’argent » – un des plus célèbres en raison de son prix et de son apparence de fines aiguilles blanches et duveteuses – est localisée dans la région des montagnes Taimushan dans le Fujian. La popularité de ce thé, alors consommé par quelques édiles locales, a subitement augmenté en 1857 lorsque une nouvelle variété de théier aux feuilles plus larges et aux essences plus puissantes fut découverte et exploitée. L’export du thé Aiguilles d’Argent a connu une accélération notable sous l’ère de l’empereur Guangxu vers 1890.

Etudes citées

(1) Antioxidant and antimicrobial activities of tea infusions
Author links open overlay panelM. PilarAlmajanoaRosaCarbóaJ. Angel LópezJiménezbMichael H.Gordonc https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0308814607010631

(2) Ginter E, Simko V. Plant polyphenols in prevention of heart disease. Bratisl Lek Listy. 2012;113(8):476-80. doi: 10.4149/bll_2012_105. PMID: 22897371. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22897371/

(3) Weisburger JH. Prevention of coronary heart disease and cancer by tea, a review. Environ Health Prev Med. 2003 Jan;7(6):283-8. doi: 10.1007/BF02908887. PMID: 21432397; PMCID: PMC2723467. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21432397/

(4) Arab L, Khan F, Lam H. Tea consumption and cardiovascular disease risk. Am J Clin Nutr. 2013 Dec;98(6 Suppl):1651S-1659S. doi: 10.3945/ajcn.113.059345. Epub 2013 Oct 30. PMID: 24172310. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24172310/

(5) Dulloo, A., Seydoux, J., Girardier, L. et al. Green tea and thermogenesis: interactions between catechin-polyphenols, caffeine and sympathetic activity. Int J Obes 24, 252–258 (2000). https://www.nature.com/articles/0801101#citeas

(6) Söhle J, Knott A, Holtzmann U, Siegner R, Grönniger E, Schepky A, Gallinat S, Wenck H, Stäb F, Winnefeld M. White Tea extract induces lipolytic activity and inhibits adipogenesis in human subcutaneous (pre)-adipocytes. Nutr Metab (Lond). 2009 May 1;6:20. doi: 10.1186/1743-7075-6-20. PMID: 19409077; PMCID: PMC2685800. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19409077/

(7) Hursel R, Westerterp-Plantenga MS. Thermogenic ingredients and body weight regulation. Int J Obes (Lond). 2010 Apr;34(4):659-69. doi: 10.1038/ijo.2009.299. Epub 2010 Feb 9. PMID: 20142827. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20142827/

(8) Islam MS. Effects of the aqueous extract of white tea (Camellia sinensis) in a streptozotocin-induced diabetes model of rats. Phytomedicine. 2011 Dec 15;19(1):25-31. doi: 10.1016/j.phymed.2011.06.025. Epub 2011 Jul 30. PMID: 21802923. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21802923/

(9) Anderson RA, Polansky MM. Tea enhances insulin activity. J Agric Food Chem. 2002 Nov 20;50(24):7182-6. doi: 10.1021/jf020514c. PMID: 12428980. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12428980/

(10) Liu K, Zhou R, Wang B, Chen K, Shi LY, Zhu JD, Mi MT. Effect of green tea on glucose control and insulin sensitivity: a meta-analysis of 17 randomized controlled trials. Am J Clin Nutr. 2013 Aug;98(2):340-8. doi: 10.3945/ajcn.112.052746. Epub 2013 Jun 26. PMID: 23803878. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23803878/

(11) Topical application of green and white tea extracts provides protection from solar-simulated ultraviolet light in human skin
Melissa M. Camouse,Diana Santo Domingo,Freddie R. Swain,Edward P. Conrad,Mary S. Matsui,Daniel Maes,Lieve Declercq,Kevin D. Cooper,Seth R. Stevens,Elma D. Baron https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1600-0625.2008.00818.x

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.