Quand La Pérouse prenait en exemple le thé chinois

par | 23 Fév 2015 | Histoire du thé

livre la pérouseJe viens de terminer un récit passionnant sur les aventures de l’explorateur français La Pérouse. Ce capitaine de navire aux faits d’armes éminents fut choisi par le marquis de Castries, ministre de la Marine et par Louis XVI pour diriger une expédition autour du monde afin de compléter les découvertes de James Cook dans l’océan Pacifique.

Hélas, cette expédition composée de 2 navires s’échoue à Vanikoro (îles Santa Cruz) en 1788, trois ans après son départ de Brest.

Heureusement, le capitaine La Pérouse prenait soin d’envoyer le détails de ses découvertes par courrier lors de ses escales. On a donc pu garder une trace de ses réflexions jusqu’à sa dernière escale en Australie (Nouvelle-Hollande à l’époque).

C’est ainsi que le capitaine La Pérouse donne un avis assez tranché sur la Chine.

Ce peuple, dont les lois sont si vantés en Europe, est peut-être le plus malheureux, le plus vexé et le plus arbitrairement gouverné qu’il y ait sur la terre. […] Il ne se boit pas une tasse de thé en Europe qui n’ait couté une humiliation à ceux qui l’ont acheté à Canton, qui l’ont embarqué et ont sillonné la moitié du globe pour porter cette feuille dans nos marchés

En résumé, il n’a pas apprécié son escale chinoise et en particulier la gouvernance du pays à l’époque 🙂

thé noir baies

Recevez 5% de réduction sur votre première commande de thés et tisanes

J’en profite

Nos derniers articles

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.