Déshydratation des personnes âgées : guide complet

8 Déc 2023

La déshydratation des personnes âgées est un phénomène bien plus courant qu’on l’imagine.

Une étude américaine a estimé que l’incidence de la déshydratation parmi les personnes âgées en bonne santé était d’environ 3,2 cas pour 1 000 personnes. Un taux qui monte à 11,6 pour 1000 chez les personnes souffrant de pathologies diverses.

Dans un contexte plus large, le Collectif de lutte contre la dénutrition indique que 2 millions de personnes souffrent de dénutrition en France. 4 à 10 % des personnes âgées de plus de 70 ans à domicile sont concernées.

Pourquoi les personnes âgées sont-elles plus touchées par la déshydratation ?

Les personnes âgées sont plus sensibles à la déshydratation en raison de changements physiologiques et psychologiques liés au vieillissement.

Pour commencer, la teneur en eau du corps diminue avec l’âge. Ceci s’explique par la perte de muscle et l’augmentation relative des tissus adipeux qui sont pauvres en eau. Elle peut ainsi se réduire de quatre à six litres entre 20 et 80 ans. Conséquence : même un léger déséquilibre hydrique peut engendrer une déshydratation. Autrement dit : la marge de manoeuvre est moins grande.

Ensuite, une cause majeure de déshydratation des seniors est que la sensation de soif a tendance à s’atténuer avec l’âge. Plusieurs explications à ce phénomène mettent en avant le rôle de certaines hormones de régulation de la sensation de soif : baisse de la dopamine, hausse de la peptide natriurétique auriculaire etc. La soif n’est pas toujours un indicateur fiable de déshydratation chez les personnes âgées.

Les reins fonctionnent moins bien avec l’âge. Ils jouent un rôle crucial dans la régulation des fluides corporels. La réponse hormonale à la déshydratation, essentielle pour l’équilibre hydrique, peut également être altérée.

Autres raisons possibles : les troubles de la déglutition, la démence, la prise de médicament diurétique, le diabète mal contrôlé, sont tous associés à une mauvaise hydratation.

Enfin, mentionnons le problème de l’incontinence qui prédispose à la déshydratation, les personnes essayent de limiter leur apport en liquides pour être moins gênés.

Comment savoir si une personne âgée souffre de déshydratation ?

Les signes de déshydratation les plus fréquents sont une sécheresse de la bouche, des lèvres et de la langue, des yeux enfoncés, une peau sèche, de la somnolence, de la confusion ou de la désorientation, des étourdissements et une baisse de la tension artérielle. Une vision floue peut être un signe car les conduits lacrymaux peuvent cesser de produire des larmes lorsqu’il n’y a pas assez d’eau dans le corps.

⚠️ En cas de doute, il faut consulter un professionnel de santé.

Deux moyens permettent de reconnaitre un cas de déshydratation :

➤ La couleur de l’urine : une urine inodore et de couleur pâle indique généralement une bonne hydratation, tandis qu’une urine foncée et malodorante est un symptôme courant de déshydratation.

➤ Le test de la peau : pincez doucement la peau à l’arrière de la main ou du bras. Une peau hydratée reviendra instantanément à sa place. Si la peau met plus de temps à revenir, alors la déshydratation est probable.

Quelles sont les conséquences de la déshydratation chez les seniors ?

Même une faible déshydratation peut affecter les performances mentales et augmenter la sensation de fatigue. La mémoire, l’attention, la concentration sont tous négativement impactés.

Des épisodes répétés de déshydratation chez les personnes âgées peuvent influencer la pression artérielle. Des recherches montrent que la déshydratation peut réduire le volume sanguin, entraînant ainsi une baisse de la pression artérielle globale. Il peut s’en suivre des vertiges ou pertes d’équilibre et donc des risques de chutes.

Les personnes âgées peu hydratées sont davantage enclines à développer des escarres et des problèmes cutanés.

Boire trop peu peut aussi provoquer de la constipation et augmenter le risque d’infections urinaires.

Comment faire en sorte qu’une personne âgée boive suffisamment ?

Un ensemble de stratégies peut aider à boire plus et obtenir une hydratation optimale :

  1. Déterminer un objectif quotidien de consommation de liquides et suivre les prises. Il est possible de « gamifier » cette démarche en proposant des récompenses ou un défi.
  2. Fournir des liquides variés et appétissant : eau minérales, jus, tisanes, smoothies, milkshakes, sirops sans sucre…
  3. Veiller à ce que l’eau soit fraîche et appétissante, éventuellement en ajoutant quelques tranches de citron ou d’orange et des glaçons.
  4. Introduire des événements festifs où des boissons peuvent être proposées, comme le thé de l’après-midi, des thés dansants, un café matinal ou des boissons chaudes après un repas de façon systématique.
  5. Encourager les visiteurs à offrir des liquides et à partager un verre (sans alcool).
  6. Proposer aux personnes âgées de manger des des fruits et légumes, des sorbets en guise de dessert et de collations.

Combien d’eau un senior doit-il boire ?

L’Institut de médecine de l’Académie nationale des sciences aux États-Unis a défini une recommandation pour un apport total en liquides (eau des aliments et des boissons) pour les personnes âgées. Les valeurs de référence suggérées sont de 3,7 l pour les hommes et 2,5 l pour les femmes

L’Autorité européenne de sécurité des aliments recommande 2,5 l pour les hommes et 2 l pour les femmes.

Un rapport indique qu’une étude allemande menée auprès de seniors vivant à leur domicile indique que pour un tiers d’entre eux, l’apport total en liquides n’est pas conforme à la valeur de référence. Par ailleurs, une étude américaine indique qu’environ deux tiers des jeunes seniors (65-74 ans) et la grande majorité (81 %) des plus anciens (85 ans et plus) présentent un apport total en liquides inadéquat par rapport aux recommandations de l’Institut de médecine.

Bibliographie

Himelstein D, Jones A, Woolhandler S. Hypernatremic dehydration in nursing home patients: An indicator of neglect. J Am Geriatr Soc 1983; 31:466-471.

Lavizzo-Mourey R, Johnson J, Stolley P. Risk factors for
dehydration among elderly nursing home residents. J Am Geriatr Soc, in press.

Mahowald J, Himmelstein D. Hypernatremia in the elderly:
Relation to infection and mortality. J Am Geriatr Soc 1981; 29: 177-180.

Pour aller plus loin

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Quelle tisane pour soulager une grippe ?

Quelle tisane pour soulager une grippe ?

Une fatigue généralisée, de la fièvre, des courbatures et douleurs musculaires, le nez qui coule et une toux sont souvent les premiers signes d'une grippe (1). ⚠️ L'état grippal survient généralement lors d'une infection virale, telle que la grippe. Il peut également...

Quel est le meilleur thé brûle-graisse ?

Quel est le meilleur thé brûle-graisse ?

Le thé est une boisson reconnue pour ses nombreuses vertus sur la santé. Parmi ces bienfaits, il y a celui d'agir comme un brûleur de graisses. Mais le thé est-il le meilleur brûleur de graisse naturel ? Des preuves scientifiques attestent-elles de cet effet ? Est-il...

Quelles tisanes utiliser pour soulager les hémorroïdes ?

Quelles tisanes utiliser pour soulager les hémorroïdes ?

Les hémorroïdes sont pour ainsi dire un tabou. Pourtant une personne sur deux au-delà de 50 ans est affectée. Les hémorroïdes sont des veines gonflées dans l’anus ou le rectum. Elles s’améliorent souvent d’elles-mêmes en quelques semaines, mais une intervention...

Comment soigner un ongle de pied jaune avec des remèdes naturels

Comment soigner un ongle de pied jaune avec des remèdes naturels

Vos ongles reflètent votre état de santé. Ce sont des marqueurs d'éventuelles carences, de votre hygiène corporelle et de vos activités quotidienne (sport, station debout prolongée...) Les différentes causes du jaunissement des ongles de pied Plusieurs raisons peuvent...

Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.